Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Star Trek: Discovery - 1x8 : Si Vis Pacem, Para Bellum

Résumé

Récap : Michael est amoureuse ou presque, Stamets se découvre de nouvelle capacité et le disco est toujours à la mode.

1x8 : Si Vis Pacem, Para Bellum © 2017 - CBS

« Si vis pacem. Para Bellum » autrement dit « Qui veut la paix, prépare la guerre », est un épisode très beau à regarder avec des séquences intéressantes et touchantes. J’ai aussi eu l’impression que Steve Haugen a oublié quelques scènes au montage… Cela expliquerait la confusion générale autour de cet épisode. Je pense en particulier à l’arc de Corwell.

En effet, je n’ai rien compris à cette histoire ! Déjà personne chez Starfleet ne semble être préoccupé qu’un haut gradé à été kidnappé… en période de guerre cela a beaucoup de sens. Le pire est qu’il suffirait d’une réplique lors de la scène entre Lorca et son supérieur (dont je ne retrouve pas le nom) pour expliquer pourquoi il n’y a aucune mission de secours. C’est un choix scénaristique vraiment étrange puisqu’il force d’une part la rencontre entre L’Rell et Corwell mais aussi tout l’arc autour de la planète Pahvo. Soudainement l’USS Discovery redevient un vaisseau scientifique et non plus une arme de guerre. Cela aurait été justifié si le rapport de Corwell avait existé mais ce n’est pas le cas. Ensuite, il est difficile de suivre à mon sens les allées et venues de L’Rell : n’est-elle pas censée attendre le retour de Voq ? Si la désertion était son but pourquoi ne pas avoir abordé ce thème lors de l’épisode 5 ? Est-ce à cause de Tyler ? Bref, je pense que les scénaristes vont trop vite avec ce personnage qui reste très obscur et surtout qui est censé faire parti des « méchants ». L’idée d’amener de la sympathie sur L’Rell est intéressante mais très mal faite. Je pense à la scène des cadavres par exemple ou le « twist » final : était-on vraiment censé se préoccuper de son avenir ? Et pourquoi/comment Kol parle t-il de trahison ?

Ensuite il y a Corwell ou comment rendre un personnage badass mais inutile. Dans AfterStrek, Jayne Brook explique qu’une scène de dialogue avec L’Rell a été coupée. J’ai failli crier « Mais pourquoi ?!!! » devant mon ordinateur car la relation entre ces deux protagonistes aurait eu plus de sens. Cela aurait aussi permit aux spectateurs d’explorer le personnage de Katrina, son intelligence, sa personnalité, etc… Mais la scénariste Kirsten Beyer a clairement porté son attention sur l’arc autour Pahvo plutôt que le vaisseau klingon. Elle souhaitait aussi montrer dans cet épisode le thème de la paix et de l’harmonie au sein même d’une guerre : encore une fois l’idée est bonne mais pas la réalisation. J’ai aimé le fait qu’un doute existe jusqu’à la fin au sujet de Saru et sa conversion. Mais à part cela, l’arc en lui-même est assez pauvre car tout va très (trop) vite. Le spectateur n’a pas réellement le temps d’observer et de comprendre cette paix intérieure et extérieure dont parle Saru. Comment s’attacher au sort de la planète qui va se retrouver au milieu de Starfleet et des klingons ? Cet épisode m’a fait pensé à la série Farscape où une planète est entièrement détruite. Les circonstances diffèrent mais je me rappelle l’empathie que j’ai ressenti parce que la série avait mis un point d’honneur à explorer ce lieu et ses habitants. Dans Star Trek Discovery, seul l’arc de Saru permet de s’intéresser à Pahvo.

Enfin, finissons avec les qualités de cet épisode car elles sont aussi présentes. La scène d’ouverture était super, les effets spéciaux sont vraiment bons donc pour une fois je ne ferme pas les yeux à chaque combat spatial. Colin Hoult a fait un travail incroyable sur Pahvo, il y a une vraie beauté qui ressort des séquences et qui permet de plonger dans cet univers. Deux scènes m’ont marqué dans cet épisode. D’abord celle de la caféteria entre Paul et Sylvia, j’ai trouvé la performance des acteurs très juste et touchante. Il était aussi intéressant d’explorer la dynamique de ce duo. Ensuite celle de l’infirmerie avec mon couple préféré Michael et Saru : Doug Jones est incroyable. Les émotions qu’il arrive à transmettre malgré sa prothèse permettent de rendre son personnage attendrissant. Je suis aussi heureuse que le duo Michael/Saru continue d’être mis en avant et j’ai vraiment hâte de voir l’évolution de Saru après une telle aventure.

PS : 6.6/10 pour moi ! Grâce en particulier à l’aspect visuel de l’épisode et la performance de Doug Jones.

6/10

Bilan

Un épisode dont les défauts sont trop importants. Surtout par rapport au potentiel des thèmes abordés mais aussi sa place dans la saison. Le prochain épisode est le final de mi-saison, pourtant il n’y a pas de réelle tension. Dommage.

2 Commentaires

  • Yazid
    Le 08/11/2017 à 18h50

    Je te rejoins presque totalement cette semaine Lexaa. Pour moi cet épisode est symptomatique des faiblesses de la série dans sa narration globale : on fait entrer beaucoup de choses dans cette première demi-saison qui a initié une tonne d'intrigues dont la plupart ont été abandonnées (momentanément j'espère) aussi vite qu'elles ont été introduites. Ça commence à faire pas mal de "plot holes" en quelques épisodes seulement. L'équipe créative confond trop souvent ambition et précipitation.

    Je suis prêt à parier que le renouvellement était quasiment acquis vu l'investissement de CBS (à la manière dont Netflix commande ses programmes avec l'option d'une saison 2 sous le bras en cas de succès) et que les équipes créatives ont planifié leurs arcs scénaristiques sur deux saisons et pas une seule. Ce qui expliquerai potentiellement cette envie de lancer pleins de choses au tout début. Perso il y a déjà assez de matière pour tenir une saison si tout est traité correctement entre la guerre avec les Klingons et les intrigues internes au vaisseau/à la Fédération. Discovery semble dériver dans l'espace plus qu'autre chose...

  • Toff63
    Le 17/11/2017 à 13h48

    Plus la saison avance plus la série m'ennuie.

    Je suis d'accord avec ta critique, tout va trop vite et ne prend donc pas toujours de sens. Les problèmes de Stammers, la planète spéciale, l'otage des klingons, la trahison détectée par Kol, l'amourette de Michael, tout est expéditif et pas forcément passionnant.

    D'un point de vue technique, si je reconnais comme toi les qualités visuelles de l'épisode (la planète est magnifique, la scène d'intro), j'ai trouvé l'ouverture de l'épisode très mal réalisée et ne rendant pas vraiment compte des stratégies des uns et des autres.

    Au final, il y a une sensation de trop-plein, de bâclage et d'ennui qui ressort de cet épisode 8. 4.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

4 votes

Contenu relatif

Star Trek: Discovery
Note de la série :
8.7/10