Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

The Walking Dead - 8x3 : Monsters

Résumé

Tandis que les different groupes continuent leurs attaques, Morales tient toujours Rick en joue.

8x3 : Monsters © AMC - 2017

Les semaines défilent et les épisodes de The Walking Dead se ressemblent beaucoup trop pour être intéressant. Jusqu'ici, ce début de saison huit est assez ennuyeux et chaotique et ce n'est pas Monsters, l'épisode trois qui va relever le niveau.

En effet les différentes intrigues continuent, Ezekiel et ses plans bidons qui font mouche à chaque fois d'un côté, Rick et Daryl qui recherchent leur mitrailleuse de l'autre et au milieu le convoi de prisonniers en route vers la colline. Même mécanique que l'épisode précédent pour le même résultat, une dynamique en demie-teinte. 

Jusqu'ici la guerre contre les Sauveurs est d'un ennuis mortel. Les actions menées de toutes parts manquent pour la plupart d'envergure et sont assez incohérentes. Tout cela n'est franchement pas très captivant et lasse déjà une bonne partie du public.

Le problème est peut-être que le seul intérêt de cet épisode est l'évolution des personnages et leurs questionnements perpétuels sur la dualité vengeance/miséricorde.
Comme Morales l'explique très clairement à Rick, tous ont l'impression d'être du bon côté et que l'autre est le monstre. Nos personnages sont tous confrontés à cette question d'une manière ou d'une autre. Et pour une fois cette situation est plutôt bien développée notamment au travers de Rick et Daryl ou Morgan et Jesus. 

Mais le problème c'est que ça fait huit saisons que l'on nous expose ce questionnement, de toutes les façons possibles et imaginables. Il serait peut être temps d'offrir une nouvelle dimension à la série, avec de nouveaux enjeux.

Malheureusement pour Monsters, ce n'est pas le cas, l'épisode n'offre rien de nouveau si ce n'est une pointe d'auto-dérision lors de la scène du retour de Grégory. Le basculement psychologique des personnages bien que réussi n'est pas assez novateur et puissant pour redonner de l'intérêt à un propos déjà bien trop étiré.

6/10

Bilan

Bien que l'ensemble ne soit pas catastrophique, Monsters n'offre qu'une resucée de ce que la série a déjà proposé. Rien de nouveau sous le soleil même pas l'ennui.

2 Commentaires

  • Yazid
    Le 13/11/2017 à 17h06

    J'ai détesté ce troisième épisode et je n'ai pas pu faire preuve de la même clémence que pour ses deux prédécesseurs. Complètement insipide, il est indigne de la série.

    Au rang des catastrophes :
    - un montage hasardeux
    - des performances limites (coucou Lauren Cohan et Ross Marquand)
    - des scènes complètement pétées (le retour de Gregory à l'humour raté, le combat Jesus/Morgan

    Au rang des petites pointes de positif :
    - l'échange avec Morales. Je ne comprends pas la polémique sur l'utilisation de son retour. On peut très bien le faire revenir et s'en débarrasser immédiatement. Perso je pense que le thème qu'il aborde (l'évolution de chacun) aurait pu passer par un autre personnage ou un autre procédé comme d'habitude tout en exploitant autrement le retour de celui-ci.
    - le violent retour en arrière psychologique de Morgan
    - Daryl sans pitié

    J'ai trouvé la fin de l'épisode un peu plus au dessus mais c'était sans compter une énième apparition ennuyante et mauvaise d'Ezekiel qui vient tout gâcher. Je n'ai jamais été un grand fan du personnage mais je salue avec ironie la capacité des scénaristes à avoir su le rendre chiant et énervant en trois épisodes seulement.

    A la semaine prochaine...

  • Toff63
    Le 14/11/2017 à 12h01

    Le gros problème de cet épisode c'est que c'est un copié-collé des 2 précédents, à savoir le même questionnement (faut-il tuer les sauveurs ou avoir pitié?) et toujours des scènes d'action où ça mitraillent dans tous les sens dans différents lieux dont on ignore l'emplacement exact, d'où un manque évident de lisibilité dans ce conflit.

    Parmi les gros défauts de cet épisode, les plans d'Ezhékiel sont trop beaux pour être vrais, Carol est devenue transparente (alors que c'est l'un des meilleurs personnages de la série avec Rick et Daryl), il n'y aucune émotion à la mort d'Eric (le copain d'Aaron; tuer Aaron aurait peut-être eu plus d'impact) et franchement, Gregory est une vraie caricature et je ne comprends pas Maggie dans cet épisode. Sinon, il y a aussi Jesus qui devient comme par magie un guerrier ninja, donnant une bonne leçon à un Morgan redevenu fou. À ce sujet, je n'ai pas été particulièrement emballé par Morgan, qui m'agace de plus en plus.

    Côté positif, hormis la courte menace des zombies au bord de la route, seuls Rick et Daryl sont vraiment bons dans cet épisode, le premier car il fait face à sa propre part d'ombre (par le biais de Morales; avait-on besoin d'un personnage connu mais oublié pour remettre Rick à sa place, pas sûr, surtout si Morales est tué de manière aussi basique), le second car il n'a aucune pitié pour les sauveurs. La scène d'action très pro de Rick et Daryl est sans aucun doute le meilleur passage de l'épisode. Tirs, stratégies militaires, fumée, utilisation habile de l'ascenseur, fusion des personnages lors de l'affrontement, réalisation maîtrisée, ce passage rappelle que The Walking Dead peut encore proposer des séquences d'action tendues et crédibles.

    En bonus, quid de Negan??? L'acteur est-il trop cher?? À ce moment-là il fallait le tuer plus tôt, ce sont pas les occasions qui ont manqué.

    Sans mauvais jeux de mots, Rick et Daryl sont les Sauveurs de cet épisode qui rabâche les mêmes thématiques sans apporter du neuf ou de l'émotion. Le ridicule de la Colline, du duo Jesus-Morgan et d'Ezhékiel côtoient l'excellence du duo Rick-Daryl, avec une scène d'action mémorable. 5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

30 votes

Contenu relatif

The Walking Dead
Note de la série :
8.6/10