Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Once Upon a Time (2011) - 7x10 : The Eighth Witch

Résumé

Regina et Henry sont à la recherche d’une ancienne alliée à San Francisco alors que les véritables antagonistes de la saison se révèlent à Hyperion Heights.

7x10 : The Eighth Witch © ABC - 2017

La première partie de la septième saison s’achève donc avec bruit et fracas. Revenant sur l’origine de la malédiction pesant sur les personnages de contes de fées, ce dixième épisode se permet également de relier tous les fils narratifs entre eux en annonçant l’approche funeste de nouveaux antagonistes magiques. Si la série pourrait encore nous décevoir à ce sujet, après d’innombrables menaces finalement sans âmes, l’on ne peut que miser sur la secte de Gothel pour faire planer une menace sur Hyperion Heights. La mécanique du teasing est bien rodée dans la série mais elle parvient toujours à faire monter la sauce avant d’inévitables tragédies. Cette année, les scénaristes semblent décider à aller au bout des choses !

Nous retrouvons donc Henry et Regina, en direction d’un autre état américain pour retrouver Zelena, sous l’emprise de la malédiction dans la peau d’une coach sportive. Le retour de ce personnage, souvent utilisé en deçà de ses capacités, est rafraîchissant et apprécié, d’autant plus que l’alchimie entre Lana Parrilla et Rebecca Mader sert explicitement les dialogues échangés. Les scènes entre ces deux personnages permettent d’ailleurs d’oublier les erreurs de casting de la saison, l’actrice interprétant la jeune Lucy se montrant de plus en plus irritante (comme Jared Gilmore dans la peau d’Henry dans les premières saisons). Le retour de ce personnage est aussi l’occasion de retrouver sa fille, Robin, qui a bien grandi et qui permet à la série d’entrer dans le vif d’un sujet seulement suggéré lors des saisons précédentes : l’homosexualité. Reste à voir si sa relation avec Alice sera prise à bras le corps ou non lors du retour du show en mars.

L’on pouvait s’en douter mais l’épisode est également l’occasion d’enfin développer plus efficacement le pouvoir maléfique de Gothel sur tout ce petit monde, après une trahison que l’on attendait auprès de Javotte. La secte de sorcières reste très mystérieuse et promet de belles confrontations en deuxième partie de saison, d’autant plus que l’épisode n’hésite pas à se faire effrayant pour mettre en scène leur apparition dans le quartier : à grands coups de symboles et de scènes suggestives : leur rôle ne peut donc que nous intriguer. Les enjeux sont d’autant plus grands que cette menace s’éloigne des contes maintes fois revisités et nous promet donc une menace inédite, à laquelle nous ne sommes pas préparés. Reste à savoir quel rôle jouera la Gardienne, Anastasie récemment ressuscitée, dans cette nouvelle intrigue (en espérant que l'actrice interprétant ce personnage se montre plus investie dans les prochains épisodes...)

Mais plus que jamais, c’est la réalisation qui ravit nos cœurs avec de belles scènes riches en intensité, à l’image de la malédiction, bien plus grandiloquente que la précédente. Aidées d'une bande originale tonitruante et savamment dosée, les belles images de l'épisode fonctionnent à merveille. L’on apprécie également le retour aux scènes entraperçues dans le season finale de la saison précédente, qui n’avait été que suggérée pour entretenir le mystère nécessaire à la saison. Once Upon a Time (2011) n'est jamais meilleure que lorsqu'elle assume ses scènes tragiques avec dynamisme. De plus, tous les personnages ont leur place dans cet épisode, alors que Crochet fait le deuil de son lien avec sa fille pour sauver celui reliant Cendrillon et sa fille, Lucy, alors que Rumple essaye de sauver sa peau, comme à son habitude.

En somme, une belle conclusion/transition pour une première partie de saison qui aura su raviver notre flamme pour ce show si féerique. Si la deuxième se révèle aussi bien ficelée que la première, nous tiendrons la seconde meilleure saison du show, ni plus ni moins, après des années d’errance (parfois appréciées par attachement par les personnages). Le désamour des téléspectateurs pour cette septième saison est donc très surprenant...

Un 8/10 qui devrait être un 8,5/10 car nous sommes face à l'un des meilleurs épisodes du show, mais l'émotion pourrait encore atteindre d'autres sommets, à l'image de l'épisode centré sur Rumple & Belle en début de saison !

8/10

Bilan

Un épisode qui a le sens du spectacle pour dévoiler les derniers pans mystérieux d’une première partie de saison passionnante. Vivement le retour du show en mars !

2 Commentaires

  • Alechester
    Le 19/12/2017 à 15h20

    Je suis agréablement surpris par la qualité d'écriture de cette saison, et dieu sait à quel point j'ai eu quelques frayeurs quand j'ai vu les trois premiers épisodes très moyens. En tout cas, je retrouve cette magie (sans mauvais jeu de mots) des premières saisons, et cette impatience de retrouver la série chaque semaine.

  • fahemus
    Le 29/12/2017 à 17h54

    Mieux que Star Wars 8

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif

Once Upon a Time (2011)
Note de la série :
9.1/10