Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Arrow - 6x15 : Doppelganger

Résumé

Oliver et Thea sont choqués d’apprendre que Roy Harper est de retour à Star City. Cependant, quand ils découvrent les circonstances du retour de Roy, Oliver et Thea réalisent que Roy a des ennuis et se précipitent pour le sauver. Black Siren prend une décision choquante.

6x15 : Doppelganger © 2018 - CW

Attention, il faut avoir vu l'épisode avant de lire la critique.

Quinzième épisode et Arrow n'a toujours pas exploité son potentiel, préférant aller vers des facilités scénaristiques redondantes, quitte, dans le même temps, à perdre toute crédibilité en sacrifiant, notamment, tout ce qu'elle avait difficilement introduit et que les fans avaient commencé à plus ou moins accepter (Team Curtis, Dinah, René). Et malheureusement, avec Doppelganger, on poursuit dans ce schéma où les scénaristes semblent perdus. Et ce n'est pas le retour de Roy Harper qui changera la donne. En fait, c'est même un aveu d'échec de la part de celui censé être le grand vilain de cette saison : Ricardo Diaz. En effet, en arriver à kidnapper un ancien ami et allié d'Oliver pour le faire tomber, est un acte désespéré. Il a déjà toutes les cartes en main pour le briser, alors pourquoi attendre ? Mais après tout, cela est peut-être le résultat d'un plan plus complexe qu'il n'y paraît, comme le laisse supposer le cliffhanger de fin, où Laurel Lance vend finalement la cachette ou était retenu Roy à Oliver. Dans quel but, aucune idée, mais ce qui est affligeant, c'est toute cette mise en scène du début, lorsque l'ex-Red Arrow est détenu dans un immeuble hyper protégé. Pourquoi Diaz n'a pas laissé Oliver réussir sa mission dès le départ ? Pour nous faire croire, comme avec Prometheus, que ce dernier calcule tout et qu'il est une véritable menace ? Une vaste farce selon moi ! D'autant qu'Oliver aurait pu réussir sans problème à sortir Roy de cet immeuble, au contraire de ce qu'il dit. S'il peut combattre une armée à lui seul dans un hangar, ce n'est pas des mecs du GIGN (sortis de nulle part au passage), qui devrait lui faire peur. Mais bref. Intrigue trop longue et incompréhensible, où le soi-disant suspens est en réalité une succession d'idées maladroites, étouffant par ses longueurs scénaristiques ennuyeuses.
Est-ce nécessaire d'évoquer la relation entre Roy et Théa ? A peine les retrouvailles ont eu lieu, que la sœur d'Oliver retombe amoureuse. Je sais que les sentiments sont des affaires parfois complexes, mais la façon dont les scénaristes présentent cela de manière tellement nian-niante, qu'on a davantage envie de rigoler, que d'éprouver une forme d'empathie pour leur relation. Ça se passera donc de commentaires.

Quant à la sous-intrigue Laurel Lance, c'est d'une médiocrité désolante. Je ne sais pas si c'est à cause de son traitement personnel ou son jeu d'acteur ou les deux, mais la voir passer de la pleureuse insupportable à la fille arrogante est agaçant au possible. Est-ce que les scénaristes savent exactement où ils veulent aller avec elle ? J'en doute. La seule petite chose intéressante, c'est le nouveau statu quo de son personnage, " devenu " la " vraie " Laurel Lance/Black Canary, qui change désormais la donne.

Enfin, cela fait plusieurs jours (semaines ?) que la ville n'a plus un centime pour payer les fonctionnaires publics, mais Star City semble se porter à merveille. Je trouve cela dommage de ne pas mettre davantage en avant les difficultés politiques et sociétales de Star City, alors que le personnage d'Oliver en tant que Maire est finalement le rôle le plus passionnant à l'écran.
La population est toujours mise de côté dans ce genre de séries. Et au lieu de mettre en scène des personnages insupportables comme Dinah, Curtis et René, les producteurs devraient penser à montrer les vrais gens.

4/10

Bilan

Le semaines se suivent et se ressemblent, et Arrow semble se perdre dans une succession d’événements d'une grande banalité, sans prendre conscience qu'un renouvellement efficace est le seul moyen d'éviter l'annulation.

3 Commentaires

  • negeil
    Le 13/03/2018 à 14h52

    Tu n'as pas ressenti le retour de Roy comme une bouffée d'air frais après l'intrigue foireuse et interminable de la Team B ?

  • LoicMarie
    Le 13/03/2018 à 19h42

    Absolument pas. Du moins, pour l'instant. Son retour aurait pu être meilleur, s'il avait été en plein possession de ses moyens, et sans les états d'âme de Théa concernant leur relation.

  • Toff63
    Le 15/03/2018 à 11h46

    Voilà un épisode qui incarne à merveille l'épuisement des scénaristes.

    J'avais oublié cette histoire ridicule d'enquête du FBI sur Oliver, j'avais mis de côté Roy et Speedy, j'avais tourné la page de Ra's Al Ghul depuis longtemps, et malheureusement la série vient remettre ça au premier plan de manière bien ridicule. L'exemple parfait est le sauvetage de Roy, je me suis bien marré quand Thea s'est mise à taper la causette à Roy pendant des plombes au lieu de le libérer, avec en prime un baiser affligeant de nullité. Globalement, Roy, Thea, et aussi la pauvre Felicity ne sont pas gâtés par les dialogues médiocres.
    Sinon, Laurel est agaçante au possible mais ce n'est rien à côté de Quentin, qui joue la même chose et a les mêmes répliques depuis le début de la saison.
    Enfin, concernant Diaz, l'argent et Dinah, on demeure dans le ridicule le plus total, où Oliver se retient de tuer Diaz, où 30m$ sortent du chapeau facilement (l'idée de la vente des saisies aurait pu arriver plus tôt) et où Oliver et Dinah sont presque gentils entre eux après tout ce qu'ils se sont balancés par la tronche dans l'épisode précédent.
    Petit bonus, je serais curieux de savoir où est-ce que la dernière flèche de Arrow s'est logée lors de son évasion, elle s'est accrochée aux nuages???

    Arrow pouvait pas faire pire que l'épisode 14 mais ça reste catastrophique et sans imagination. 2/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

12 votes

Contenu relatif