Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Arrow - 6x17 : Brothers in Arms

Résumé

Oliver et Diggle font face à leur plus grand défi. Curtis est déçu de découvrir que son nouveau petit ami est un anti-justicier convaincu.

6x17 : Brothers in Arms © 2018 - CW

Attention, il faut avoir vu l'épisode avant de lire la critique.

Vous pensiez qu'Arrow avait touché le fond ? Comprenez bien, les scénaristes de la CW savent surprendre. Quand vous pensez qu'une chose ne peut pas être pire, c'est la qu'apparaissent devant vos yeux des moments encore plus pénibles et désolants.
Je suis mesquin, cet épisode n'était pas si catastrophique que ça. Le problème, c'est que l'intrigue développée depuis le début de la saison commence à se faire longue, à tel point que les enjeux paraissent fades et peu crédibles. Je vous rappelle en effet que la ville est censée être ruinée sur le plan économique ainsi que toutes ses institutions, contrôlées par Ricardio Diaz. Sauf qu'on ne ressent ni la pression financière que doit éprouver la population locale, ni même à quel point Star City est corrompue - parce-que nous présenter deux flics et un magistrat sous influence, ce n'est pas ce que j'appelle créer une énorme tension dramatique.

Bref, Ricardo Diaz poursuit on ne sait quel but, les épisodes avancent, et on a l'impression que plus rien n'a réellement de sens. L'intrigue, sous-intrigues, le développement et les choix des personnages et... les disputes. Car le point essentiel de ce dix-huitième épisode était l'affrontement " idéologique " entre Diggle et Oliver, qui part d'une idée franchement ridicule. En effet, l'ex-garde du corps souhaitait, quoi qu'il en dise, conserver le costume de Green Arrow, conscient qu'il n'est qu'un simple sideckick et que le véritable héros de Star City est l'Archer Vert. Oui, vous l'aurez compris, son blabla inutile ne me convainc pas, pour moi, il s'agit d'une question d'ego. T'as pris le melon Dig !
Et même si la séquence où les deux " frères " se disputent est crédible dans la tonalité et le jeu, les arguments avancés n'en restent pas moins débiles et ne se fondent que sur du vide. Reprocher à Oliver d'être un mauvais héros car devenu un homme meilleur ? Sérieusement ? C'est comme si Bruce Wayne reprochait à Clark d'avoir trop d'humanité et lui confisquait sa cape et ses collants rouges et bleus. Absurde !

Que dire de plus ? Vous parler de Laurel Lance ? La bonne nouvelle dans cette sous-intrigue, c'est qu'on ne sait toujours pas dans quel camp est Black Siren. Même si je reste persuadé qu'elle finira pas être la gentille Laurel de son faux papa, le petit doute qui est en moi espère sincèrement un rebondissement pas si médiocre, offrant à la série enfin une vraie prise de risque.

5/10

Bilan

Arrow souffre, comme à son habitude, des longueurs scénaristiques dues à un format exigé et imposé par une chaîne qui n'a pas compris l'importance qu'un format court peut apporter à une série. Malheureusement, cette sixième saison ne peut plus être sauvée. Les dénouements s'annoncent évidents, et le peu d'espoir qu'il reste ne suffira pas à donner une note satisfaisante à cette saison, qui avait pourtant bien démarré.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 25/04/2018 à 11h28

    Cet épisode est loin d'être le plus mauvais de la saison, mais il demeure médiocre.

    Déjà, cette histoire de Vertigo aurait pu être traitée il y a 3-4 épisodes, pourquoi avoir attendu aussi longtemps??? Et puis j'en ai marre que dès que ça cale chez la Team Arrow, on fait appel à ARGUS qui en 2 secondes fournit tout ce qu'il faut pour résoudre les problèmes!!! En même temps, quand on voit le niveau d'amateurisme pour l'arrestation illégale d'Anatoly et le fait qu'Oliver a peur d'une petite menace d'un Armand corrompu jusqu'à l'os....
    Sinon, que dire des joutes entre Oliver et John??? Certes, les 2 acteurs mettent du coeur dans leurs échanges houleux mais ça ne suffit pas à éviter le ridicule général de cette haine injustifiée, exagérée et amenée de manière franchement idiote. Au milieu de cela, Felicity continue d'être horripilante, tout comme Curtis et son amourette à la noix (il est anti-vigilante, quelle perspective scénaristique!!!).
    Enfin, c'est bizarre à dire, mais seule Black Siren est intéressante ici, en taupe de Ricardo Diaz, même si je pense qu'elle finira par être du côté d'Arrow et cie. Et il faut bien le dire, Katie Cassidy semble être la seule à s'amuser encore dans cette série!!!

    Bref, merci Laurel. 4/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

11 votes

Contenu relatif