Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

Fear The Walking Dead - 4x1 : What's Your Story?

4x1 : What's Your Story? © AMC - 2018

Attention : vous devez également avoir vu la fin de la huitième saison de The Walking Dead avant de lire cette critique.

Cette saison télévisuelle est sans aucun doute une année charnière pour la franchise The Walking Dead sur le petit écran. Alors que les rumeurs d’expansion de l’univers vont bon train – avec l’idée de montrer l’apocalypse zombie sur d’autres continents – les têtes pensantes essayent tant bien que mal de maintenir le navire à flots. La chute d’audience catastrophique a poussé les producteurs à opérer une manœuvre d’ampleur pour la franchise : alors que The Walking Dead prépare un nouveau départ pour sa neuvième saison en Octobre prochain, sa petite sœur est déjà prête. Écarté de la direction artistique de la série mère, le showrunner décrié Scott Gimple débarque cette année dans Fear The Walking Dead non sans faire naître un sentiment d’inquiétude chez les téléspectateurs qui regrettent le départ de Dave Erickson qui avait développé le projet avec Robert Kirkman. Et son remplaçant a du pain sur la planche puisque c’est un véritable mini-reboot qui a été décidé pour cette quatrième saison avec un but précis : rapprocher les deux séries. Fear embrasse donc officiellement le statut de spin-off après trois années au rang de « série compagnon ». À l’écran, cette décision se traduit par un saut dans le temps de l’intrigue pour rejoindre la temporalité de la série mère. L’annonce est accueillie avec prudence par les fans qui venaient de terminer une troisième saison placée sous le signe d’un renouveau créatif bienvenu avec des épisodes régulièrement bons. Mais l’ambition affichée des producteurs est claire : permettre à un nouveau public de rejoindre le spin-off sans être totalement perdu et imposer un univers cohérent à l’image du Marvel Cinematic Universe et de sa déclinaison sur le petit écran.

Pour faciliter le rapprochement et ne pas perdre de téléspectateurs en chemin, les équipes créatives ont choisi de transférer un personnage d’une série à l’autre. Après plusieurs mois de rumeurs, on a appris que c’était Morgan (Lennie James) qui changeait de casquette. Et les circonstances de ce transfert ont été révélées à l’occasion du « Survival Sunday » (« Dimanche de Survie ») où la season premiere de Fear The Walking Dead a été diffusé juste après le conclusion de la huitième saison de The Walking Dead. Après ces quelques lignes de remise en contexte, une seule question nous brûle les lèvres : alors, ça vaut quoi ce Fear 2.0 ?

Tout d’abord, revenons sur le parcours qui a mené Morgan sur les terres de Fear The Walking Dead. À la fin de la huitième saison de la série mère, le personnage ressort éprouvé de la guerre contre Negan et ses Sauveurs. Psychologiquement instable et avide de vengeance, il décide de se retirer en solitaire dans la décharge des Scavengers après que leur leader Jadis ait décidée d’abandonner les lieux.

Le season premiere de Fear The Walking Dead s’ouvre sur un nouveau personnage interprété par Garret Dillahunt (Raising Hope, Terminator : The Sarah Connor Chronicles). Seul au milieu d’une clairière, John Dorie qui arbore un look de cow-boy est intrigué par un bruit suspect. Visiblement seul depuis très longtemps et ne sachant pas s’il s’agit d’un rôdeur ou d’un intrus, il se lance dans un monologue qui se terminera par la question « C’est quoi ton histoire ? » quand il parvient à distinguer Morgan à la lisière de la forêt.

Ainsi commence cette nouvelle saison qui exhibe un tout nouveau générique pour ce nouveau départ. Adieu le logo organique accompagné d’un son anxiogène. Place à un logo légèrement différent sur une petite musique type far west complétée par un tableau plus soigné voué à changer toutes les semaines pour refléter l’intrigue en cours ou l’environnement du moment. Une habitude que les deux nouveaux showrunners Andrew Chambliss et Ian Goldberg ont amenée dans leur bagage après leur travail sur Once Upon a Time (2011). Naturellement cette semaine, le générique présente la silhouette d’un cow-boy devant un feu au milieu d’un paysage désertique sombre.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/23/mini_180423073007.jpg


Il laisse place à une longue séquence flashback qui a pour rôle d’élucider le mystère sur l’arrivée de Morgan sur ces lointaines terres texanes. Alors qu’il s’est posé dans la décharge, ses amis vont tour à tour le convaincre de revenir dans la communauté. Après Jesus (Tom Payne), Carol (Melissa McBride) puis Rick (Andrew Lincoln), l’homme au bâton décide de mettre un terme au manège et lève les voiles. Ces quelques entretiens auront permis à ceux qui s’étaient éloignés de la série mère de rapidement retrouver leurs marques avec Morgan. Pour les autres, rien de neuf à se mettre sous la dent.

Morgan entend bien partir le plus loin possible de ses démons. Et son long voyage ne sera pas de tout repos entre la fatigue, les remises en question et ses habituelles hallucinations. Le tout est appuyé par une bande son pertinente signée Danny Bensi et Saunder Jurrians qui ont également officié en duo sur Ozark. À l’image, la réalisation de John Polson (Elementary, Blue Bloods) – tout nouveau sur la série – s’attarde sur les pieds du personnage et les roues des véhicules pour symboliser le voyage de Morgan. Une nouvelle identité visuelle prend rapidement le dessus pour signifier le basculement d’une série à une autre. La colorimétrie de l’image s’est dénuée de couleurs pour un rendu désaturé qui laisse la part belle aux nuances gris. Cette patine charbonnée qu’emprunte également le générique devient alors la marque visuelle de la série.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/23/mini_180423073006.jpg


Au final, cinq petites minutes suffiront pour couvrir les quelques deux mille kilomètres que le personnage aura parcouru avant de se retrouver face à John Dorie. Bien qu’il ait soigneusement évité toute rencontre, on a du mal à croire qu’il ait réussi à arriver ici sans embûches. De plus, on aurait apprécié voir son passage par sa Virginie natale avant de traverser la frontière du Texas. L’ellipse temporelle ne laisse paraître rien de tout ça et rien n’indique qu’on pourrait y retourner longuement plus tard.

Bref. En faussant compagnie à l’accueillant cow-boy, Morgan finit par tomber sur un groupe de survivants moins chaleureux. Lui et son nouvel ami son sauvés in extremis par un nouveau personnage principal qui fait une entrée fracassante au volant d’un véhicule blindé surarmé. Interprétée par Maggie Grace (LOST), Althea fait partie de ces survivants autonomes à la Michonne qui semblent plutôt bien s’en sortir. Face à la réticence de Morgan de livrer des informations sur son passé, la jeune femme se présentera comme une journaliste souhaitant garder des témoignages vidéos des survivants qu’elle rencontre. On en saura pas plus pour l’instant, notamment sur comment elle a mis la main sur ce blindé à la sauce Mad Max et si elle est bien qui elle prétend être.

Sans grande surprise, notre trio subit la revanche des ravisseurs bien décidés à récupérer l’atout de poids d’Althea. La fusillade puis l’entrée en jeu des rôdeurs auront raison d’eux. Sans grand intérêt, la séquence distille une potentielle future intrigue : le camp de caravane évoluait sous la bannière d’un drapeau blanc floqué du nombre 51. Il s’agit là peut-être d’une large communauté ayant colonisé les environs. Althea précise cependant qu’elle n’a croisé que des « morts » - ou « trépassés » pour John Dorie – sous ces drapeaux. Après l’action, l'épisode enchaîne avec un dernier tiers plus calme.

Bien que blessé, Morgan quitte ses nouveaux compagnons et finit par s’entêter à poursuivre un rôdeur. Il s’agit en fait d’un homme qui a précédemment refusé son aide. Y voyant un parallèle à sa propre situation, il finit par accepter le soutien de John et Althea en attendant son rétablissement. Peu après, le trio s’arrête pour porter secours à un survivant en difficulté. Il s’agit en fait d’une embuscade tendue par la famille Clark qui fait son grand retour à la toute fin de l’épisode, concrétisant ainsi le grand crossover censé rapproché les deux séries. Alors que Nick, Victor et Luciana tiennent en joug Morgan et John, Althea pose la question suivante à la jeune Alicia qui la menace : quelle est ton histoire ? Ainsi se clôture ce season premiere qui nous laisse sur un cliffhanger tendu qui affiche une absence remarquée à savoir celle de Madison qui s’en était sortie après l’explosion du barrage la saison dernière.

Il ne fallait clairement pas attendre une vague de nouveaux téléspectateurs même si What’s Your Story profite de la diffusion dos à dos avec le season finale de The Walking Dead. La technique employée, à savoir commencer cette nouvelle saison de Fear avec une introduction mettant en scène Rick et Carol, porte ses fruits. Le season premiere s’en tire avec un record d’audience de quatre millions de téléspectateurs, un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis 24 épisodes.

Artistiquement, What’s Your Story surfe sur le renouveau instauré la saison dernière qui ouvrait la série à plus d’audace grâce à des équipes créatives renouvelées. On est loin de la routine visuelle de la série mère à la mise en scène banale filmée de manière basique sans réelle recherche. Ce nouvel environnement souligné par la photographie soignée d’Adam Suschitzky regorge de promesses. Sur le fond, ce premier épisode – signé par les trois showrunnuers - fait son travail et donne envie de voir la suite de ce grand renouveau. Le trio devra néanmoins sagement doser la présence de Morgan qui, exceptionnellement, éclipse le reste du casting principal. Je n’aurai pas misé sur ce personnage pour le transfert dans Fear mais, pour le moment, il tient la route grâce à la prestation toujours juste de Lennie James. Pour le reste des nouveaux, si Garret Dillahunt jouit d’un naturel à toute épreuve dans l’incarnation de ce cow-boy à la gâchette précise, j’ai trouvé que Maggie Grace marquait nettement moins l’écran.

Si ce season premiere frappe fort et constitue un nouveau départ solide et réussi de Fear The Walking Dead, la série se mesure déjà à un défi de taille pour transformer l’essai. Il lui reste à correctement traiter l’ellipse temporelle du côté du casting historique en apportant un soin particulier à bien raconter leur parcours depuis le Mexique. Il ne s’agirait pas de céder à la facilité en ne respectant ni le travail abattu jusqu’ici, ni les téléspectateurs. Affaire à suivre.

9/10

Bilan

Fear The Walking Dead frappe fort pour son retour placé sous le signe d’un grand renouveau qui bénéficie d’une introduction de qualité.

4 Commentaires

  • SukaiChan
    Le 29/04/2018 à 12h14

    Entièrement d'accord concernant le retour de Fear The Walking Dead !

    La saison 8 de la saison mère a été une souffrance à regarder... un peu de renouveau, des idées originales ne font pas de mal dans ce monde de rôdeurs ! Un cow-boy et une " journaliste " ça change des simples survivants qui luttent et s'accrochent à des groupes.

    Le personnage de Morgan m'était devenu des plus antipathiques dans la série mère. J'avais l'impression que tous les personnages étaient en roues libres et incohérents avec leur background ( coucou Jésus ). C'est donc un plaisir de retrouver un Morgan plus nuancé et plus calme avec toujours une très bonne interprétation de Lennie James.

    Je sens que je vais bien aimer le personnage de John Dorie... il fait tellement Bisounours dans ce monde de brute et de méfiance... il a même des chaussettes popcorn de rechange Ha Ha

    En tout cas Merci Yazid pour ta critique et j'attends avec impatience ton avis sur le deuxième épisode !

  • Yazid
    Le 04/05/2018 à 19h01

    C'est un plaisir de te retrouver SukaiChan !

    Je suis entièrement d'accord avec toi sur les incohérences des persos par rapport à leur background. C'est n'importe quoi dans la salle d'écriture depuis un bout de temps de toutes façons.

    Pour John Dorie aucune inquiètude, le talent de l'excellent Garret Dillahunt sauvera la mise à tous les coups :)

  • Lexaa
    Le 10/06/2018 à 22h27

    Merci pour cette superbe critique Yazid ! Comme SukaiChan je suis d'accord avec toi ! Sauf un point (on change pas les bonne habitudes) sur Maggie Grace qui complète de belle manière ce nouveau trio pour moi.
    J'ai été vraiment surprise par ce premier épisode, je n'étais pas aussi au courant que toi sur tout ces changement en coulisse donc sur le coup je savais pas trop ce que je regardais ^^
    Mais entre cette ambiance littéralement sombre, les nouveaux personnages, Morgan et cette scène finale avec nos héros en voleurs... Je sens que je vais aimer cette saison !

  • Yazid
    Le 18/06/2018 à 17h22

    Lexaa : en effet si tu n'étais pas au courant des détails du bouleversement tu as du avoir une sacré surprise ! Merci d'être passée ici ;)

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

11 votes

Contenu relatif

Fear The Walking Dead
Note de la série :
7.6/10