Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - 2x10 : Day 471

Résumé

Récap : la vie continue chez nos avocats préférés malgré la politique, la drogue, les meurtres…

2x10 : Day 471 © 2018 - CBS

Pff ! Franchement que dire de plus ? Oui d’accord je n’ai encore rien dit. Mais il y a des épisodes qui se commentent eux-mêmes. « Day 471 » n’est pas juste fantastique, il est aussi le meilleur de cette saison. Je pense que le point fort de cet épisode est d’offrir plus qu’une simple tragédie. Le choc et l’émotion laissent peu à peu place à une détermination chez chaque personnage. C’est beau à voir et à entendre. « Day 471 » effectue à la fois un bond dans son arc scénaristique principal et par la même occasion provoque une bouffée d’air frais. En effet, le fait que le nom Donald Trump n’est pas été prononcé une seule fois en 50 minutes est suffisamment marquant pour en parler.

Avant d’aborder le scénario un mot sur la réalisation : la séquence de la tentative d’assassinat suivie par l’opening modifié crée une espèce d’action/réaction à l’écran qui ne peut que provoquer des frissons. Je peux aussi citer l’ouverture avec cette caméra fixe qui « monte » étage après étage. Le spectateur ne peut comprendre que plus tard le clin d’œil du réalisateur. Il y a aussi et surtout la scène d’Adrian, sublimée par l’acteur Delroy Lindo : quelle séquence avec au début ce plan de profil, enchaîné avec un contre champs puis la caméra qui tourne autour de Delroy. La scène est à la fois tellement surréaliste mais vraie. On approche presque du burlesque avec Marisa qui vient faire des reproches ou la réaction de Sweeney au téléphone. Le réalisateur prend le parti pris de créer une scène courte choquante à l’opposé de ce que le spectateur peut attendre. Et ça marche. Personnellement j’étais scotchée à ma chaise et c’est pour ce genre de scène que The Good Fight est l’une des meilleures séries produites en ce moment.

Maintenant le scénario et le retour de la grande, très grande Diane Lockart. Il était important à ce niveau là de la saison de créer soit un point de rupture ou au contraire un nouveau chapitre pour ce personnage. J’ignore si l’arc autour de la drogue est à jamais clos mais au moins il y a une reconnaissance de ce problème. J’ai trouvé intéressant de voir Diane prendre le relais et s’imposer comme leader en l’absence d’Adrian. Sa réconciliation avec Liz est une belle preuve qu’une page se tourne. Après cela ne signifie pas que tout est rose au paradis. Pour autant, les scénaristes ont choisi d’apporter un peu de joie dans un épisode qui reste dans son fond très sombre, grâce notamment aux personnages secondaires : le premier client de Maïa, le baiser entre Lucca et Colin… En parlant de protagonistes, on peut souligner avec plaisir le retour guest star de trois hommes qui ont marqué la série mère. Ces personnages rappellent un certain contexte autour de la série sur l’ambiguïté du rôle d’un avocat. Par ailleurs, l’incompréhension de Liz face à ces clients pourrait être un arc scénaristique à explorer. Un dernier mot sur Salomon joué par Alan Alda : l’acteur a tout de même 82 ans et n’a pas à rougir de sa performance. Son personnage est un bon antagoniste que l’on retrouvera très vite j’espère.

10/10

Bilan

Perfect comme diraient certains

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 06/06/2018 à 11h33

    Un excellent épisode autour de la folie du monde et comment chacun y répond. J'apprécie que la série conserve son mélange entre drama (le tir sur Adrian, Bishop ciblé) et comédie (Sweeney notamment, les ballons) pour illustrer un monde qui ne tourne plus rond, on rentre ainsi à la fois dans l'aspect global des choses (les grandes tragédies) et les détails a priori anodins et pourtant tellement significatifs (la pub pourrie sur un article important!!! Le contrat de mariage avec une clause Kayak!!!).
    Les retours de personnages forts de The Good Wife dans The Good Fight est intéressant dans le sens où ils montrent comment le terreau de la folie a été semé avant, c'est-à-dire que la problème a une origine plus lointaine et que ce qu'on voit dans cet épisode est en réalité la continuité des événements précédents, peut-être moins marquants mais précurseurs d'une suite bien pire.
    Enfin, Diane est géniale et marque le point de rupture, en choisissant d'arrêter d'accepter la folie (elle renonce aux drogues), en se réconciliant avec Liz (les drames rapprochent souvent les gens en mettant en avant que leurs petites querelles sont insignifiantes par rapport au reste) et en faisant un bon doigt d'honneur à l'impitoyable et salaud Salomon.
    Petit bonus, le retour de Jay fait plaisir.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

8 votes

Contenu relatif

The Good Fight
Note de la série :
9.2/10