Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Westworld - 2x6 : Phase Space

Résumé

Récap : Dolores a effectué quelques modifications sur Teddy, Maeve a monté d’un niveau et on découvre l’homme en noir en mode papa.

2x6 : Phase Space © 2018 - HBO

« Phase space » est pour moi l’épisode de transition de cette saison. Il est dans l’écriture en dessous de ces prédécesseurs mais on retrouve toujours cette qualité dans la réalisation qui fait du bien à nos pupilles.

« Phase space » est un schéma appartenant à la théorie des système dynamiques où toutes les possibilités d’une donnée sont établies sur un temps T. J’explique cela en une phrase et avec mes mots donc il y a de fortes chances que mon explication ne soit pas très juste. Désolée. Mais pour faire le lien avec l’épisode, je pense que le titre fait référence au « Cradle ». Ce lieu où toutes les données informatiques des robots sont stockées : leur historique, leur personnalité, les réécritures… Tout existe en un même lieu et en même temps. C’est certainement dans cet espace que se trouvent les réponses à de nombreuses questions.

La scène finale offre par ailleurs un premier élément dans le retour de notre cher Anthony Hopkins. Ford, ou du moins sa conscience ou sa mémoire, a été injecté dans le système et contrôle une partie des robots. Peut-être toute l’extension des parcs. Par habitude, cette révélation apporte aussi et surtout de nouvelles questions sur le rôle de Ford, le rôle de Bernard et de Dolores, l’avenir des parcs… Mais ce qui me pose problème est le manque de surprise. Un défaut qui se retrouve dans tous les arcs scénaristiques de l’épisode.

Trois scènes en particulier :

— le retour de Ford dont le spectateur pouvait se douter depuis le début de la saison. La série avait déjà confirmé sa présence par le jeu de chat et la souris avec l’homme en noir.

— la transformation de Teddy avec la scène du meurtre et surtout la réaction de Dolores. C’était presque cliché de voir un début de regret sur le visage de l’actrice.

— les retrouvailles de Maeve avec sa fille. Là-dessus je serai un peu plus mitigée car j’ai l’impression que les scénaristes voulaient surtout mettre en avant l’humanité de Maeve dans le sens où son amour pour sa fille obscurcit sa raison par exemple. Malgré cela, la scène reste sans surprise y compris l’arrivée des indiens et la nouvelle Maman.

Après je vais considérer ces éléments comme des défauts parce que j’attends la surprise à chaque twist. Je peux aussi citer les adieux au parc de Shogun qui encore une fois marque par l’image et non le scénario. Pour autant, cet épisode marque un pont vers la fin de la saison. De nouveaux chapitres s’ouvrent et on approche de plus en plus de la temporalité du futur. Comment va se dérouler l’assaut de Dolores ? Comment Bernard va-t-il atterrir sur la plage ? Est-ce que Elsie va survivre ? Est-ce Maeve va reprogrammer sa fille ? Des questions importantes qui promettent beaucoup de belles choses.

La réalisation de Tarik Saleh est juste magnifique. Le soin apporté à l’image en particulier dans l’univers japonais ressemble à un enchaînement de peintures avec en apothéose la séquence du duel. Les deux acteurs n’ont plus besoin de reconnaissance mais cette séquence était vraiment bien chorégraphiée. Jusqu’au clin d’œil des deux sabres…

Les deux grands points positifs dans cet épisode pour moi :

la scène d’ouverture qui crée un choc incroyable en laissant le spectateur sans explication. Simplement un indice, une révélation pour la suite de l’aventure car cette scène remet en question beaucoup de choses. Le parallèle entre Dolores et Wiliam est troublant car il est difficile de placer cette scène dans la temporalité de la série. En même temps, doit-on remettre en question le personnage de Dolores ou est-ce une nouvelle fois Ford qui tient les ficelles ?

— les scènes entre William et sa fille étaient aussi intéressantes. Ed Harris offre une très belle performance, on voit pour la première fois une véritable émotion sur le visage de l’homme en noir. C’est une relation complexe qui nous a été présentée tout comme le personnage de Grace qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Maintenant est-ce que ce protagoniste aura un arc à part ou sera-t-il toujours lié à William ? Celui-ci va à l’encontre des règles de Ford puisqu’il était censé regarder en arrière et non en avant. Grace serait-elle la faiblesse de l’homme en noir ?

Note : 8.5/10

8/10

Bilan

Un épisode qui n’est pas parfait, qui manque un peu de surprise. Pour autant on passe un bon moment et on attend surtout la suite avec impatience.

1 Commentaire

  • cyp
    Le 04/07/2018 à 23h20

    Je suis d'accord avec ta critique: peu de surprises, du moins du côté de Maeve et Dolores. Il était difficile de croire aussi que l'homme en noir serait reparti avec sa fille.
    La scène d'intro est juste géniale, peut-être augure-t-elle la fin de la saison?
    Définitivement, Bernard est le personnage autour de qui gravitent les éléments les plus intéressants.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif