Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

The Bold Type - 2x10 : We'll Always Have Paris

Résumé

Récap : Fashion week nous voilà !!!!!!

2x10 : We'll Always Have Paris © 2018 - Freeform

Je vais avoir beaucoup de choses à dire dans le bilan de cette deuxième saison. Le changement d’équipe a clairement marqué des différences d’écritures et de directions cette année. Parfois pour le mieux et parfois pour le pire. Comme ce final. Alors attention il n’est pas mauvais. « We’ll always have Paris » offre humour et émotion. Plus un caméo d’Anthony Kavanagh en cliché ultra du bobo parisien. Pour autant, malgré ses qualités ce final reste tellement superficiel. Contrairement à l’année dernière, le scénario se concentre à mes yeux sur les mauvais thèmes : les couples. L’intérêt de la série est de justement ne pas rentrer dans les clichés de série d’adolescents où un personnage peut être écrit uniquement autour d’une romance. The Bold Type raconte l’histoire de trois femmes dans leur vingtaine donc évidemment l’amour y a sa place sous de nombreuses formes. Mais je trouvais que les romances ne prenaient jamais le pas sur l’évolution d’un personnage ou des sujets importants. Bien au contraire, le couple Kadena par exemple formait un tout. Puis dans « We’ll always have Paris », Sutton décide de quitter la Fashion Week sur les conseils de son supérieur pour rejoindre Richard à New York… Mais pourquoi ?

Sutton est pour moi le personnage phare de cette saison : les performances de l’actrices et son évolution étaient géniales à regarder. Ce qui m’a le plus marqué est son désir viscéral de réussir et d’être reconnue dans sa branche. C’est un thème universel. C’est un thème qui touche. Alors pourquoi gâcher cela pour répondre aux attentes d’un ship ? Bien sûr que l’histoire d’amour est importante mais l’exécution est franchement médiocre. Romantique. Mais médiocre. Parce que Sutton rêve depuis le pilote d’être là, à Paris, à la Fashion Week et non les bras de Richard. Il aurait fallu que la réunion se passe avant ou après. L’important n’était-il pas de montrer Sutton au milieu des modèles, bouche bée devant le défilé ? Heureusement le jeu Meghann Fahy aide beaucoup et permet de s’investir dans sa relation avec Richard.

A l’opposé nous avons Adena et Kat et le « What the hell ? » assez dominant chez le fandom. Personnellement j’ai trouvé que l’idée était intéressante. Mais une nouvelle fois c’est l’exécution qui est juste mauvaise. Créer un arc où le spectateur croit que Kat est celle qui va tout foirer alors qu’en vérité il s’agit d’Adena est original. Tout comme le thème des relations libres, il y a un terreau sur lequel travailler qui aurait permis une représentation moderne voire réaliste d’un couple. Pour une fois, le drama n’est pas le problème puisqu’il s’inscrit dans une certaine logique. Seulement Adena qui déclare se sentir oppressée et non inspirée par sa relation avec Kat est proche du ridicule. Je pense à deux raisons en particulier : la première est le timing, on a l’impression que les scénaristes ont complètement oublié la phase des « je t’aime » et le « groove » dans lequel est censée être Adena depuis deux épisodes. Il y a une sorte de décalage entre les faits montrés et les arguments des personnages. Ce qui m’amène à mon deuxième point, où est le dialogue ? Il n’y a pas de véritable confrontation entre Kat et Adena simplement des non dits et des points d’interrogation. Sauf que le personnage d’Adena n’est pas assez mis en avant pour ce type de choix. Résultat elle apparaît soudainement comme la caricature de l’artiste torturée qui étouffe dans une relation saine. Pourquoi ne pas relier le manque d’inspiration aux problèmes d’immigration ? Le scénario offre trop peu de scènes entre les deux femmes (passé les deux premiers épisodes) pour comprendre l’état d’esprit d’Adena. Encore une fois ce sont les actrices qui sauvent cet arc bancal avec une belle performance.

Pour finir, il y a de la qualité aussi dans ce final : l’humour en particulier, les scènes du trio qui sont toujours plaisantes à voir. Je pense aussi à l’évolution de Ryan même si je regrette que cela entraîne une énième tromperie. Il était aussi intéressant de voir Jacqueline secouée par les différentes menaces venant du conseil. Il faut que ce personnage ait plus d’ampleur dans la prochaine saison !

6/10

Bilan

Un final en demi teinte. Plaisant à regarder mais qui manque cruellement de profondeur et d’impact. Dommage.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

3 votes

Contenu relatif

The Bold Type
Note de la série :
9/10