Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Orange Is the New Black - 6x13 : Be Free

Résumé

Récap : l’heure du jugement a sonné pour Taystee. Alex fait un dangereux pacte. Piper a une surprise

6x13 : Be Free © 2018 - Netflix

Un final très agréable à regarder. Presque une heure et demi d’un roller coaster d’émotions intenses, des performances magiques et le besoin d’enchaîner très rapidement avec une saison qui n’existe pas encore. Le seul défaut notable se situe dans le scénario et les deux magnifiques trous d’air que les scénaristes ont créé. Dans son ensemble, Be Free est intéressant dans son message mais aussi certains arcs qui s’achèvent ou au contraire prennent un nouveau départ.

Mais commençons par les défauts : il y a le procès de Taystee. Quel était l’intérêt de la mort de Piscatella ? Pourquoi annoncer au spectateur qu’une deuxième autopsie a été faite pour ensuite ne plus en parler ? Pourquoi aucun membre de la troupe d’assaut n’a été interrogé ? Il manque quelque chose. Cela me rappelle un peu l’arc de Piscatella où l’idée est bonne mais l’exécution est mauvaise. Car ok Taystee est une victime du système, de sa condition sociale…etc… Mais pour mettre en avant cela il faut mettre en avant l’injustice de sa situation. Le procès en lui-même tel qu’il est montré possède une fin logique. L’effet aurait été différent si les doutes autour de la mort de Piscatella avaient été abordés. C’est dommage car l’épisode nous offre une scène magnifique où pour une fois dans cette saison, la réalisation se permet quelques folies. Danielle Brooks transperce la caméra et frappe sans pitié en plein cœur. Mais même si cet arc est repris l’année prochaine, les scénaristes ont manqué une occasion de briller pour moi.

Ensuite la fin de Barbara et Carol. Tout ça pour ça ? Même pas une petite confrontation avec Frieda ? Je suis tellement déçue ! Et off caméra en plus ! Mais pourquoi ? Ces personnages avaient tellement de potentiel : leur lien, la relation avec les seconds, le marché d’Alex, la haine de Red ou encore la drogue qui afflue dans la prison. Tous ces sujets avaient un point commun. Je ne comprends pas le choix de la production. La folie des deux femmes aurait pu permettre à la série de sortir de sa zone de confort. Tant pis.

Heureusement les qualités existent, nombreuses et constantes dans ce final. Comment ne pas parler de Piper en premier ? Elle reste le premier personnage principal, celui qui nous introduit dans l’univers carcéral. Cette sortie de route se fait tout en émotion avec un mariage tant souhaité par les fans et surtout une ambiguïté réaliste sur cette situation. Car Piper laisse derrière elle plus qu’elle ne va retrouver. J’ai aimé que Bryan Chamberlayne n’oublie pas cela. Son écriture s’interdit de clore l’histoire de Piper sur une note positive ou négative car la vérité est que l’avenir ressemble à un point d’interrogation. Elle n’a pas d’objectif ou d’attente particulière si on oublie Alex. Alors que va devenir Piper Chapman ?

J’aurais dû me douter qu’un personnage ne pouvait pas être aussi heureux sans une anguille sous roche. Blanca est clairement utilisée pour transmettre un message politique fort et ça marche. Laura Gòmez nous offre sa plus belle performance et sa situation est une vraie surprise. C’est le twist choc de cette fin de saison. Après le parallèle avec Piper est un peu cliché à mon goût pour autant la scène possède une super intensité.

La scène du kickball était drôle et touchante avec l’innocence de Suzanne, le charme de Cindy et Flaca et surtout l’évolution de Maria. J’ai eu l’impression de m’amuser, respirer en même temps que les personnages. Cette séquence permet de réaliser à quel point la prison max est une cage. L’effet était moins prononcé dans les saisons précédentes donc on peut dire que la transition souhaitée par la production est un succès.

Note : 8.7/10

8/10

Bilan

Un final qui aurait pu être éblouissant sans quelques fautes techniques. Mais dans l’ensemble, cet épisode est réussi et la production monte d’un cran l’intensité et l’émotion autour des personnages. La soundtrack est aussi très bien placée. Bref… quelqu’un a vu la saison 7 ?

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 29/10/2018 à 11h39

    Un season finale qui fait très bien monter la sauce mais dont l'apothéose me pose un dilemme.
    En effet, le scénario détaille progressivement les différents sacrifices des protagonistes pour en sauver d'autres. Ainsi, Alex part à la bataille à cause du deal précédent pour sauver Piper, Vicky protège Lorna et Frieda incite Suzanne à aller jouer au kickball principalement car Frieda sait que Carol et Barb vont attaquer et elle ne veut pas que Suzanne soit au milieu, mais seules les 2 soeurs mourront dans ce final.
    Après, je reconnais que l'idée d'une partie de kickball apaisée grâce à Maria (thématique du changement de cap), Suzanne (le coup du tir magistral qui hypnotise tout le monde et les empêche de voir le signal guerrier de Badison) et Flaca (plus intelligente qu'elle en a l'air, avec Tova) était pas mal du tout, et que ça a le mérite d'offrir un sourire à Piper pour son départ de prison, élément positif qui contraste avec ses doutes pour l'avenir: Piper avait finalement plus de projets et d'amies en prison qu'à l'extérieur, et le scénario exploite cela intelligemment, d'un point de vue dramatique (le au-revoir à Alex) et humoristique (le mariage est un grand moment de poilade, la blague sur les boules de Lushchek est tordante).
    Par rapport à Taystee, je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est expéditif, heureusement que Daniel Brooks est géniale et que Joe est là. Sa relation avec Fig est excellente.

    Bref, j'ai adoré énormément de choses dans cet épisode, tout en ressentant des sentiments contradictoires sur l'issue, étant à la fois amusé, convaincu et frustré. 8.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

4 votes

Contenu relatif

Orange Is the New Black
Note de la série :
9.2/10