Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Desperate Housewives - 6x3 : Never Judge a Lady by Her Lover

Résumé

Gaby et son ancien et sexy copain, John Rowland se revoient; Bree passe un week-end avec Karl. Lynette et Tom apprennent à leurs enfants que leur mère est encore enceinte et Susan est convaincue que le fils d'Angie est responsable de l'attaque de sa fille.

6x3 : Never Judge a Lady by Her Lover © 2009 - American Broadcasting Company

Une fois n’est pas coutume, l’épisode s’attaque de front au gros de son intrigue, à savoir le mystère entourant la nouvelle famille fraîchement installée, et l’agression de Julie. Susan est donc au centre de l’arc scénaristique majeur de la saison, comme elle l’était encore l’année dernière. Celle-ci est persuadée que c’est le jeune fils de ses nouveaux voisins qui a agressé sa fille, et entame donc une campagne de démolition envers lui et sa famille. Le malaise gagne peu à peu le spectateur dans cette intrigue une fois n’est pas coutume plutôt bien écrite, alors que les autres années le fil rouge représentait surtout un prétexte pour cumuler les épisodes.
Là, on s’interroge vraiment sur les origines des traumas de cette nouvelle famille, pleine de secret et de violence contenue, la palme revenant à Drea de Matteo, véritable bombe à retardement lorsqu’on touche à ses enfants. Son affrontement avec Susan est le ciment de l’épisode, et recèle une profonde détresse, mais également une réelle humanité, notamment dans ces dernières minutes touchantes, renforcées par l’interprétation de Teri Hatcher, qui semble s’excuser pour des années de maladresses gauches.

Le reste de l’épisode navigue en train connu : on retrouve John, l’ex amant de Gabi, qui ne sert à rien (la preuve pour les amatrices : il garde sa chemise tout le long des quarante minutes), Lynette cache sa grossesse à Carlos son patron, à l’origine d’une scène très drôle à base de vin et d’un mari prêt à tout pour sauver sa femme du pétrin. La complicité entre les deux acteurs, jamais démentie depuis six années, fait d’ailleurs vraiment plaisir à voir. Bree s’enfonce dans le convenu, échafaude tout un plan pour parvenir à ses fins, et s’éloigne complètement de la psycho rigide des premières saisons pour devenir une folle-dingue azimutée sans aucune prestance sociale ni scénaristique. L’intrigue avec son mari tombe à plat depuis déjà une dizaine d’épisodes, et l’on se rend vraiment compte que les auteurs ne savent plus quoi faire d’un tel poids sur leurs épaules. Si Bree devient le facteur comique et que Susan ramène la noirceur et l’émotion, le show évolue certes, mais pas forcément dans la bonne direction.
On s’en rappellera au bon souvenir d’une Bree qui apprend la mort de son mari, et prend quand même le temps de finir d’astiquer son argenterie pour pouvoir éclater en sanglot. Sûrement la meilleure scène du show, qui reprend néanmoins du poil de la bête dans cette sixième année.

0/10

Bilan

Le malaise gagne peu à peu le spectateur dans cette intrigue une fois n’est pas coutume plutôt bien écrite, alors que les autres années le fil rouge représentait surtout un prétexte pour cumuler les épisodes.

2 Commentaires

  • serieStreaming
    Le 20/10/2009 à 12h11

    Cet épisode était excellent comme toute la série, Desperate Housewives est unique, elle mêle avec brio humour et drâme.

  • desperatetheory
    Le 23/10/2009 à 15h55

    Excellent épisode. Néanmoins je préfère plus une susan marrante avec ses maledresses notamment dans l'episode 17 de la saison 5 que la Susan triste que l'on peut voir pour l'instant ( je l'espère ) dans le début de cette saison.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

17 votes

Contenu relatif

Desperate Housewives
Note de la série :
9.1/10