Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Fear The Walking Dead - 4x16 : ... I Lose Myself

Résumé

La survie du groupe entier repose sur les épaules de Morgan qui va une nouvelle fois devoir affronter ses démons pour le bien de tous.

4x16 : ... I Lose Myself © AMC - 2018

Attention : vous devez avoir vu l’épisode avant de lire cette critique.

Clap de fin pour Fear the Walking Dead avec ...I Lose Myself, seconde partie du two-parter finale de cette quatrième saison placée sous le signe du renouveau. La semaine dernière, I Lose People... et ses grosses ficelles nous laissait un goût amer et présageait d’un final au rabais. Cette semaine, ...I Lose Myself reçoit la lourde tâche d’à la fois conclure le renouvellement d’identité du show en plus de relever le niveau d’une seconde partie de saison molle et peu intéressante. Verdict !

Ces dernières semaines, Fear s’est efforcée de réunir les survivants du groupe après l’avoir éclaté à l’occasion du mid-season tempétueux. C’est donc logiquement que ce seizième épisode lève le voile sur le sort d’Althea après son sacrifice à l’hôpital d’Austin. On la retrouve, sans aucune forme d’étonnement, dans l’introduction de l’épisode avant qu’elle ne se fasse rétamer par Martha qui la laisse envie pour passer un message aux autres : elle veut Morgan. Et alors que le groupe réunifié se préparait à prendre la route pour Alexandria, l’homme au bâton décide d’affronter la menace en face. Commence ainsi réellement la dernière ligne droite de la saison après un quart d’heure plutôt lent de mise en place.

Le rendez-vous est donné à la borne kilométrique 54, lieu hautement symbolique qui a vu naître la Martha que nous connaissons aujourd’hui. Allongée sur la tombe de son mari, presque morte elle aussi, son chagrin semble momentanément neutraliser sa violence. Mais sa furie revient au galop quand Morgan persiste à vouloir l’aider. Un accident de voiture plus tard, et ses deux occupants en mauvaise posture, ...I Lose Myself démarre le chrono d’une course contre la montre qui vient donner un coup de fouet au finale. Quand bien même Martha n’est plus en mesure d’agir, elle garde une longueur d’avance : le reste du groupe réfugié au relai routier est victime de l’eau qu’elle a soigneusement empoissonné un peu plus tôt.

Plus les minutes passent et plus la course contre la montre promise se délie. Mis à part une rapide scène d’action des survivants en quête d’un remède, l’épisode choisit un angle différent pour mettre en scène cet enjeu. S’enchaînement la longue route de retour de Morgan blessé à la jambe avec l’agonie de ses amis qui voient déjà la lumière au bout du tunnel. On peine à être saisi par la situation quand on sait qu’il est impossible que le groupe tout entier – ou presque – y passe. Mais l'épisode passe la vitesse supérieure dès l’arrivée salvatrice de Morgan. Une bonne rasade de balles du blindé du SWAT pour se débarrasser des rôdeurs et un remède plus tard, revoilà notre groupe de survivants tout fringuant. Une solution bien facile, vous l’aurez compris, pour une intrigue plutôt classique au final.

Après trois quarts d’heure, Fear the Walking Dead se met donc au travail pour conclure sa saison et lancer la suite. Le groupe réorganisé en convoi et en route pour Alexandria fait un crochet pour récupérer Martha. Amochée, cette dernière n’a pas survécu à ses blessures et a finit par se transformer. Comme pris d’une mission divine, Morgan change d’avis et décide de rester sur le secteur pour poursuivre la mission du gang des routiers et ainsi venir en aide aux survivants du coin. Exit donc le crossover avec la série mère teasé depuis plusieurs semaines. À vrai dire, ce retournement de situation nous déçoit autant que Wendell et Sarah. Le show se complait, à tort, dans cet esprit d’optimisme cliché qui s’est avéré néfaste à chaque fois. La saison se conclue alors que le groupe réunifié, et son convoi de camions à la Mad Max, entre dans la cour d'une usine de fabrication de jeans sans savoir ce qui les attends.

Andrew Chambliss et Ian Goldberg n’auront clairement pas signé un final d’exception. Les deux showrunners se sont contentés d’une fin de saison très scolaire avec ce two-parter moyen à l’image de cette seconde partie de saison. ...I Lose Myself fait néanmoins légèrement mieux que son prédécesseur grâce à la mise en scène du très bon Michael E. Satrazemis qui, visuellement, a su proposer quelques jolis plans ici et là. Le vrai point positif reste le personnage de Martha construit comme un réel alter ego de Morgan. Ne pas la garder en vie est certainement une bonne idée vu comment la franchise a démontré sa capacité à ruiner le potentiel de ses nemesis en tirant sur la longueur. En bref, ce seizième épisode fait son travail sans se fouler et en profite pour lancer la cinquième saison de la série prévue pour 2019. En attendant, je reviendrai sur cette quatrième saison très spéciale à l’occasion d’un prochain bilan.

6/10

Bilan

Season finale scolaire qui fait son travail sans réellement se fouler.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 23/10/2018 à 10h09

    Un épisode qui vient boucler une seconde moitié de saison particulièrement médiocre. Tout le bénéfice du renouvellement au début de saison 4 a disparu, j'ai retrouvé le FTWD ennuyeux, sans créativité et s'appuyant trop sur Morgan, un personnage épuisé depuis longtemps, alors qu'Alicia par exemple a été peu en vue dans les derniers épisodes. 4.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

9 votes

Contenu relatif

Fear The Walking Dead
Note de la série :
7.6/10