Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Arrow - 7x9 : Elseworlds (2)

Résumé

Arrow, Supergirl et Flash affrontent une menace cosmique, Le Monitor, dans ce quatrième crossover.

7x9 : Elseworlds (2) © 2018 - CW

BILAN CROSSOVER - ATTENTION, IL FAUT AVOIR VU L'INTÉGRALITÉ DES TROIS ÉPISODES AVANT DE LIRE LA CRITIQUE.

Nouvelle année, nouveau crossover. Cette saison encore la CW offrait une énième réunion entre les héros du Arrowverse avec toutefois une nouveauté, l'absence des Légendes. Une absence peu remarquée cependant et en même temps, vu le peu d'intérêt que portent les téléspectateurs à ces médiocres personnages, ce n'est pas étonnant.
Qui dit donc crossover inédit, dit nouveau méchant et pour ces trois épisodes, nous accueillons Le Monitor, El Monitor comme on le surnomme en Colombie ou Le Moniteur de Ski, dans les Alpes Françaises (ça, c'était pour la petite blague.).

Elseworlds : La Guerre des Mondes

Le premier constat que l'on pourrait faire de ce crossover, c'est l'omission d'une réelle menace. Ainsi, on nous présente et met en scène un être cosmique, nommé le Monitor, dont l'objectif serait de sauver l'univers d'une plus grande menace. Parcourant l'univers avec un livre aux pouvoirs divins, il tue délibérément les héros de plusieurs Terres (alors qu'il aurait très certainement pu en avoir besoin dans sa lutte finale), afin de trouver de vrais champions (mais c'est quoi de vrais champions exactement ?), capables de vaincre celui qu'on appellera plus tard, l'Anti-Monitor. Notre soi-disant bad-guy arrive donc sur la Terre-1 et... offre son livre magique au premier péquenaud du coin, le docteur Feegan, brillant scientifique (ah bon ?), qui sera en charge de réécrire la réalité pour... des raisons assez obscures, floues, si ce n'est peut-être trouver des champions. Et si tel est le cas, si le but est de sauver l'univers, expliquez-moi alors l'intérêt de transmuter le corps de Barry dans celui d'Oliver et inversement ? En quoi cela fera d'eux des champions aptes à mettre un terme aux agissements de l'Anti-Monitor ? Et pourquoi le Monitor ne s'en sert-il pas lui-même, sachant qu'il est le seul à connaître réellement l'Anti-Monitor ?
Au final, trois épisodes et autant de changements de réalité pour rien ou si, combler des vides scénaristiques à un crossover introductif à Crisis On Infinite Earths. Car vous l'aurez compris, le véritable problème vient de là, l'introduction d'une intrigue pour une autre, dont la conclusion n'aura lieu que l'an prochain. Et donc, pour donner un semblant d'intérêt à ce crossover, les scénaristes ont usé de ficelles scénaristiques, afin de faire passer la pilule et parmi elles :

- L'échange des corps donc, qui n'aura eu pour conséquence qu'un rapport de force entre Oliver et Barry très intéressant, notamment sur l'évolution de leurs personnages respectifs, où chacun apprend encore de l'autre.
- Un combat avec un robot géant.
- L'introduction de Batwoman, inutile à l'intrigue. Ruby Rose est cependant impeccable dans le rôle de la justicière.
- Affrontement dans l'asile d'Arkham, truffé de caméos pour faire du fan service.
- Les caméos : Nora Fries. J'ai dû décrocher un moment, parce que je n'ai pas compris comment elle s'était retrouvée à Arkham et s'était libérée de sa cryogénisation.
- Lois Lane, très mal introduite dans ce crossover et totalement futile à l'action.

Le Flash des années 90, censé jouer un grand rôle dans la compréhension des événements, tombe dans l'oubli, après deux petites scènes d'avertissement. Il ne participe pas au dénouement de l'intrigue et n'aura même pas le droit à une conclusion digne de ce nom en fin de crossover (qu'est-il advenu de Barry Allen ?). Et on en parle de la publicité mensongère faites lors de la promotion du crossover et de cette image qui dévoilait mettant en scène Supergirl, Green Arrow et les deux Flash, sur la route, face au Monitor, alors que durant l'épisode, le Flash des années 90 était absent de cette séquence ?
Enfin, le duel avec un superman noir, parce que le noir, c'est vraiment trop cool. Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick.

Tout ceci contribue à un fourre-tout incohérent. On ne sait pas ce qu'on regarde, si c'est un délire scénaristique de Feegan ou si tous ces essais ratés font réellement l'histoire. Quoi qu'il en soit, le docteur Feegan, sorte d'élu à deux francs six sous, n'aura pas brillé par sa folie, la faute à des scénaristes qui ont fait de ce personnage un antagoniste fade, aux objectifs aussi clairs que la face cachée de la Lune.
Même les acteurs semblent s'ennuyer et ne pas comprendre où les producteurs voulaient en venir avec cette intrigue. Je n'ai pas, non plus, retrouvé cette alchimie entre les comédiens, comme ce fut le cas dans les précédents crossovers où l'on sentait un vrai plaisir pour les acteurs de se retrouver ensemble, pour partager une aventure extraordinaire.
Enfin, notons également l'absence d'une conclusion à ce crossover. Où est passé le monitor, après qu'Oliver ait neutralisé Feegan ? Qu'en est-il de l'Anti-Monitor ? Pas de cliffhanger, aucune annonce concrète pour nous mettre l'eau à bouche, à croire que les scénaristes nous prennent pour des pigeons.

Le problème Batman

Ces dernières années, je suis un peu gêné par la représentation que font le grand et le petit écran du personnage de Batman. Que ce soit dans Batman v Superman avec ses méthodes froides et radicales (avant de retrouver un peu de lumière dans Justice League, un changement effectué pour les mêmes ressentis que partagent de nombreux fans), prochainement dans Titans, où il semblerait que le Chevalier Noir ait totalement pété une durite et ici, où l'on apprend que Bruce Wayne a quitté Gotham depuis 5 ans. What ? Gotham, c'est le combat de sa vie. Sa promesse. Comment peut-il abandonner cela ? Comment peut-il abandonner sa lutte contre le crime alors que des parents meurent chaque jour, laissant des enfants orphelins ?
Ça devient vraiment pénible que des scénaristes dénaturent la personnalité de Bruce Wayne, sous couvert de vouloir faire des œuvres sombres.

4/10

Bilan

Ce quatrième crossover est une véritable déception et ce, à tous les niveaux. Intrigue, situations, antagonistes, développement des personnages, aucune promesse n'est tenue dans cette vaste plaisanterie au titre racoleur. En espérant que ce crossover introductif à Crisis on Infinite Earths soit, l'an prochain, à la hauteur des enjeux annoncés.

2 Commentaires

  • negeil
    Le 07/01/2019 à 23h23

    Pas de paragraphe sur le marché qu'a fait Oliver avec le Monitor ? Le sacrifice à la place de Barry et Kara qui annonce sa mort et la fin d'Arrow ?!

  • LoicMarie
    Le 08/01/2019 à 19h51

    Que veux-tu que j'en dise ? Je peux pas en tirer grand chose pour l'instant (rire). sauf si tu souhaites que je fasse un long paragraphe sur la notion de héros et du sens noble du terme " sacrifice " ^^

Ajouter un commentaire







 Spoiler