Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Star Trek: Discovery - 2x3 : Point of Light

Résumé

Récap : Michael doit reprendre contact avec son frère après des années de silence. Tilly voit un fantôme.

2x3 : Point of Light © 2019 - CBS

Je tombe un peu de haut avec cet épisode qui disons le franchement n’est pas bon. Il y a de petits éléments de lumière sur lesquels je reviendrai mais dans l’ensemble, Point of light est très en dessous des deux premiers épisodes. Il réunit tout ce que je reprochais à la série dans la première saison : des arcs trop nombreux dans un instant T et une réalisation qui s’appuie un peu trop sur les effets spéciaux.

Commençons d’abord par les qualités de cet épisode :

— le retour d’Amanda et Philippa. Personnellement j’adore Mia Kirshner et Michelle Yeoh donc ce fut une belle surprise. Pour la première, je ne m’attendais pas au retour du personnage de manière aussi intense. J’aurai pensé que les scénaristes profiteraient de Spock pour explorer la relation entre Michael et Sarek. Ils ont peut-être voulu éviter une sorte de redondance par rapport à la saison 1. Par conséquent, le spectateur découvre le personnage d’Amanda qui s’annonce haut en couleur. Les scènes entre les deux actrices étaient belles car basées sur leur performance. L’émotion d’une mère et sa fille. Je regrette par contre que le scénario repousse de nouveau la révélation concernant la faute de Michael envers son frère.

pour la seconde, j’ai apprécié son entrée et la petite touche humoristique avec le bébé. Après le plus intéressant reste l’apport de la section 31 à l’univers de la série. Pour les non initiés, le mystère et l’ambiance plus dark autour de ce groupe permettent un contre poids face à l’équipage du Discovery.

— un dernier petit plus est la performance de Mary Wiseman très touchante aussi dans son arc narratif.

Mais ce n’est pas grand-chose face au reste de l’épisode… Le plus marquant à mes yeux est la superficialité qui ressort du scénario. Beaucoup de choses se passent, rien n’est exploré. Un premier exemple serait la rapidité avec laquelle Andrew Colville a bouclé le twist du « fantôme ». Je peux comprendre le besoin dans une série telle que Star Trek de ne pas s’éloigner de thèmes scientifiques. Mais pour le coup, la série manque d’explorer un aspect psychologique et apporter une touche d’originalité. A la place on passe très vite sur le harcèlement que subit Tilly. Il y a un trou entre l’épisode 2 et 3 que le spectateur est censé combler qui ne permet pas de s’investir autant que nécessaire dans cet arc.

Ensuite (et pour finir) nous avons l’histoire de L’Rell et Ash : un superbe gâchis. A la fin de l’épisode, on peut se demander l’intérêt de cet arc à part faire revenir Ash dans l’univers de Michael. Car le scénario n’est pas subtil à ce propos. Ni sur le fait que l’enfant est la porte de sortie du personnage d’Ash. Ou que L’Rell ne mérite pas finalement un scénario digne de ce nom. Pourtant, les deux premières scènes sont vraiment intéressantes. L’ouverture sur la société klingonne puis la relation entre Ash et L’Rell où enfin le mot viol est prononcé ! Puis les événements s’enchaînent vite, très vite pour passer à autre chose et laisser les klingons derrière. On sent que la production veut bien faire : Gersha Phillips (costumes) et Peter Nicolakkakos (décor) créent une société visuellement belle. Mais la réalisation ne suit pas. Est-ce à cause du poids des costumes, des prothèses, des armes…. ? Tout semble lent et calculé. Passé l’esthétique, on sent que les acteurs peinent à se mouvoir et par conséquent forcent le trait. Cela se voit en particulier pendant la séquence combat. On rajoute du sang pour cacher les défauts d’une mauvaise chorégraphie.

5/10

Bilan

Appelons cet épisode une erreur de parcours… Il ne faut pas que Star Trek tombe dans ses premiers travers en oubliant la qualité au profit de la quantité.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 13/02/2019 à 10h58

    Star Trek retombe en effet dans ses travers de la saison 1, avec un surplus d'intrigues sur peu de temps et donc un sérieux problème de traitement. J'attendais plus de l'arc de Michael, celui des Klingons se résume pour beaucoup à une énième guerre de leaders (la saison 1 a déjà proposé cela) et celui de Tilly est aussi bien interprété qu'il est trop expéditif.

    Malheureusement, ce constat découle du même que pour la saison 1, l'organisation de l'écriture de la saison est bancale, avec trop de scénaristes différents et trop de duos pour pondre les scripts (cet épisode fait exception). Il n'y a qu'au niveau de la réalisation que la série a de la cohérence, normal quand on confie les rênes de la caméra aux divers producteurs exécutifs (Akiva Goldsman et cie). 4/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

8 votes

Contenu relatif

Star Trek: Discovery
Note de la série :
8.8/10