Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Star Trek: Discovery - 2x7 : Light and Shadows

Résumé

Récap : Michael retourne sur Vulcain afin de trouver des réponses sur son frère.

2x7 : Light and Shadows © 2019 - CBS

Enfin…un bon épisode qui réussit malgré ses défauts à sortir la tête de l’eau. Basé sur deux arcs distincts, Light and shadows fait avancer l’intrigue principale et se permet même une sous intrigue avec la section 31. Malheureusement cet effort n’est pas entièrement récompensé par manque d’efficacité. En effet, il y a une inégalité entre l’arc autour de Michael et celui de Pike.

Celui-ci obtient un semblant d’histoire mais j’ai trouvé l’écriture tellement cliché que le personnage n’arrive pas à gagner en profondeur à mes yeux. Je pense que le scénario n’aide pas en proposant un arc bien trop long par rapport à son intérêt. Cela est renforcé par la réalisation qui se veut très dynamique sans réellement soutenir un contenu tangible. Pour autant, le duo avec Tyler était sympathique. Je suis agréablement surprise que le scénario ne se focalise pas sur la romance avec Michael. Même si par conséquent, le personnage de Tyler reste pour l’instant en demi-teinte. Je suis aussi curieuse de savoir si la vague temporelle (je ne suis pas certaine d’employer les bons mots) aura un effet sur Kaminar. Je n’ai d’ailleurs pas compris comment cette question n’avait pas été posée par l’équipage.

Et bonjour Spock ! Bonjour Ethan Peck ! On peut dire que ces retrouvailles étaient attendues… Alors valent-elles cette attente ? Pour ma part, la réponse est oui. J’ai beaucoup aimé la manière de présenter Spock c'est-à-dire à travers les yeux d’autres personnages. Le scénario garde une continuité en gardant ce mystère autour de son état. Il est présent mais inaccessible, du moins pour l’instant. De plus, cet arc nous permet une petite escapade à Vulcain avec vue sur le couple Sarek/Amanda. Celle-ci était surprenante dans cet épisode, le spectateur découvre une autre façade, plus intense je dirai. Si l’arrivée de Sarek est loin d’être un bon twist, il a le mérite d’apporter un dialogue intéressant qui donne plus de profondeur à ces figures parentales. J’ai eu l’impression que le scénario cherchait à rendre accessible le personnage de Spock en provoquant de l’empathie chez le spectateur. La description de cette enfance malheureuse est peut-être un peu poussée pour un épisode de présentation. Au final, on a l’impression de tout savoir sauf ce qui nous intéresse… Je salue quand même la performance d’Ethan Peck qui avait je pense un peu de pression sur les épaules.

Pour finir, je suis curieuse de voir où la production veut emmener le personnage de Georgiou : avec la confirmation d’une saison 3 et donc du spin off, ce protagoniste est dessiné pour prendre le devant de la scène. Est-ce que le scénario va rester dans le classique et faire de l’empereur le nouveau leader de la section 31 ? En attendant, j’aime toujours autant sa relation avec Michael. La scène de combat n’était pas parfaite mais Matha Cunningham impose tout de même un style derrière la caméra. Énergiques sans être flous, les plans s’enchaînent facilement. Sonequa Martin-Green manque encore de naturel mais quand on a en face Michelle Yeoh…

7/10

Bilan

Ouf ! Un bon épisode ! Même si un arc sur deux est intéressant, la série revient dans le droit chemin.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 12/03/2019 à 11h13

    Enfin, Spock est là et c'est plutôt pas mal du tout. Les parents (surtout Amanda, c'est vrai), Vulcain, la prestation d'Ethan Peck (pas facile à la base de jouer Spock, c'est encore plus dur quand ce dernier est inconscient tout l'épisode), le twist avec Georgiou, l'enfance de Spock, et en bonus des digressions par rapport au mythique livre de Lewis Carroll, l'ensemble est très satisfaisant. Mon seul regret, c'est que la série ne consacre pas un épisode entier là-dessus (surtout que celui-ci dure moins de 40 minutes, très court par rapport aux précédents qui excédaient les 50 minutes), même si la trame de Pike se connecte à celle de Spock à travers l'Ange Rouge.

    Concernant Pike, les trucs de distorsion temporelle sont très classiques, on voit venir à l'avance que le flashforward de Pike tirant sur Tyler est une esbrouffe et Stamets en est encore réduit à utiliser le réseau mycélien, un recours redondant dans la série pour résoudre un peu tout.
    Quant à Tyler, j'ai du mal avec ce personnage. 7/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

5 votes

Contenu relatif

Star Trek: Discovery
Note de la série :
8.8/10