Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

The Good Doctor - Bilan saison 2

Bilan saison 2 © 2019 - ABC

Une deuxième saison presque aussi bien menée que la première : de l’émotion, de l’humour, des thèmes de société divers et intéressants. Mais aussi quelques petits défauts notamment du côté des personnages secondaires et une certaine redondance parfois autour de situation plus soap opera que médicales. Je retiendrai de cette saison de grands moments d’émotions avec un grand Freddie Highmore et certaines évolutions comme celle de Morgan.

Évacuons déjà deux points : je ne vais pas m’attarder sur la réalisation car il n’y a pas grand-chose à dire. Les différents réalisateurs ont effectué un bon boulot mais sans réellement chercher un style ou porter une empreinte particulière. On peut noter par contre la première réalisation de Freddie Highmore (ép15) qui a aussi produit cet épisode. Ensuite, j’ai beaucoup aimé la bande son de cette saison que j’ai trouvé plus présente en particulier dans la seconde partie. Je pense en particulier à « Got it in you » des Banners dans l’épisode 17 : une scène magnifique où la musique peut s’exprimer complètement.

Alors que la première saison abordait plutôt les idées d’adaptation et de reconnaissance, la deuxième est écrite sous le thème du changement et de l’évolution. C’est une continuation logique pour le personnage de Murphy qui fait face à de nouveaux challenges. J’ai bien aimé l’arc avec Dr. Jackson Han joué par Daniel Dae Kim (Lost) qui est aussi le producteur de la série. Il reprend le rôle que Melendez avait dans la première saison c'est-à-dire l’opposition à Murphy. La fin de cet arc est aussi intéressant que peu réaliste (le renvoi de Jackson) car le scénario lui donne raison. Pour autant, Murphy reste protégé par les autres. Après l’honnêteté du personnage contribue aussi à créer ce cocon autour de lui. De ce fait les meilleures séquences à mes yeux sont souvent celles qui mettent à défaut Murphy. Par exemple, ses retrouvailles avec Lea qui finissent par « But I care that you care. » (J’ai coupé la réplique). Ou sa relation avec Glassman qui est parfois difficile. Bravo au passage à l’acteur Richard Schiff pour son beau travail tout au long de la saison. Ces moments rappellent au spectateur que Shaun a des limites et il est important de les mettre aussi en avant. J’aurai aimé qu’il reste un peu plus longtemps avec Carly par exemple, l’idée de changer complètement ou presque l’environnement de Shaun était sympa. L’écriture manque parfois de subtilité et utilise de grosses ficelles (l’épisode 13). Cela peut facilement s’oublier grâce à l’humour qui est omniprésent mas il ne faudrait pas que la comédie devienne un outil pour cacher les défauts scénaristiques.

Cette saison a été à la fois excellente et terrible pour les personnages secondaires. D’abord le couple Melendez/Lim qui meurt avant de naître pratiquement. Ce pairing était attendu mais il n’est pas exploré donc quel intérêt ? Je me doute que la saison 3 va créer du drama sur eux pour autant j’aurai préféré que le personnage de Lim notamment soit exploité d’une autre manière. En effet, je la trouve plus charismatique que Melendez qui a eu son moment de gloire dans la première saison. Il y a aussi Park qui semble prendre la place d’Andrews : celui-ci disparaît du scénario petit à petit alors que la première saison avait créé une ouverture sur sa relation avec sa femme et leur désir d’enfant. A la place, nous avons Park qui tente de reconstruire sa famille. Will Yun Lee (Altered Carbon) s’est bien intégré au casting même s’il lui manque encore une grande scène pour se démarquer.

Je finirais ce bilan avec la belle surprise de Fiona Gubelmann qui autant au niveau de la performance que du personnage a volé la vedette aux autres protagonistes secondaires. J’ai adoré l’écriture autour de Morgan qui continue d’évoluer. Elle est l’un des personnages les plus nuancé de la série. Malheureusement la production ne semble pas vouloir mettre en avant plusieurs personnages en même temps du coup celui de Claire est plus en retrait cette saison. Elle a quelques belles scènes notamment avec Murphy et certains patients mais l’actrice maquait cruellement de direction cette saison. C’est pourquoi j’ai adoré l’épisode « Aftermath » et la nouvelle relation qui se développe entre les deux personnages. J’espère que cette amitié sera plus explorée l’année prochaine.

8/10

Bilan

Une deuxième saison réussie avec toujours un Freddie Highmore incroyable qui mérite un ou deux oscars. Je reste marquée par certains arcs comme celui de Morgan ou le combat de Glassman. Attention malgré tout à ne pas tomber dans le soap opéra en choisissant parfois la facilité pour créer de l’émotion.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler