Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - 3x3 : The One Where Diane Joins the Resistance

Résumé

Récap : Maia a un peu de mal avec son coéquipier. Diane est invitée à une réunion.

3x3 : The One Where Diane Joins the Resistance © 2019 - CBS

Vous connaissez ces épisodes où vous passez un super moment et puis vient le temps de la réflexion et là… « The one where Diane joins the resistance » n’est pas mauvais en soi. Dynamique, intéressant et même touchant, j’ai adoré les cinquante minutes. Mais il présente aussi des défauts qui sont les symptômes d’une production aux choix radicaux.

Sur les trois grands arcs présentés, celui de Diane était le plus intéressant, celui de Liz le plus touchant et celui de Maia le plus frappant. Le premier marque par l’écriture autour du personnage de Diane dont la morale s’effrite au fur et à mesure des saisons. Le personnage effectue un tournant assez glaçant qui pose la question de l’expression « Œil pour œil, dent pour dent ». Car clairement dans cet épisode Diane mais aussi Maia choisissent le feu pour combattre le feu sans se soucier des conséquences. Pour la première fois, la série réussit à créer une véritable tension et un enjeu avec par-dessous la NSA qui surveille le moindre appel. Non seulement Diane se met en danger mais elle semble perdre toute notion de ce qui est bien ou mal. Celle qui veut sauver devient son contraire : la scène devant la télévision par exemple est géniale et en même temps vicieuse. Voir Diane sauter de joie devant une émeute après une fausse rumeur à laquelle elle a contribué… la séquence m’a rendu mal à l’aise. Et en même temps, c’est la beauté du personnage mais aussi de la série car Diane ne pouvait que se diriger dans cette direction. Tout comme Maia, dont la dernière scène est juste excellente avec le jeu de Rose Leslie. Le spectateur voit le personnage évoluer et grandir au sein d’un système corrompu. Solution ? Oublier les règles et gagner. C’est ce que Blum lui a appris.

L’arc de Liz était tout ce que The Good Fight avait de bien : un procès, des rebondissement, de l’émotion et une morale divisée. Le plaisir que j’ai eu en regardant ces scènes a aussi mis en avant le défaut des autres. Pour Maia par exemple, Jonathan Tolins n’a pas été chercher loin pour conclure l’arc de Blum. Un personnage aussi vivant serait battu parce qu’il a un peu trop bu la veille ? De plus, la fin de l’épisode est une évidence qui fait mal aux yeux. Un rajout qui casse tout l’intérêt du personnage de Blum car au final il n’avait qu’un seul but : créer une situation dramatique pour Maia. Je suppose que nos verrons dans le prochain épisode les conséquences de cet acte. Pour Diane, son histoire tourne autour de Trump certes mais le scénario avait su malgré tout rappeler de temps à autre le premier métier du personnage. Où sont passés les procès ? Les confrontations ? Les interrogations ? Diane n’est plus une avocate. Elle est une anti-Trump et aussi plaisant que cela puisse être, la production doit proposer plus pour ce personnage.

7/10

Bilan

Un épisode très dynamique et agréable à regarder. Mais le scénario montre des failles plus ou moins importantes qui peuvent sur le long terme faire baisser le niveau de la série.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 29/04/2019 à 14h47

    Tu as tout à fait raison sur le gros défaut de cette saison pour l'instant, à savoir le manque de procès.

    Pour le reste, la série garde une certaine cohérence dans son traitement des personnages, avec notamment Maia et Diane qui partagent 2 points modernes très forts:
    - Ce sont des femmes qui s'affirment par tous les moyens possibles (Diane avec le groupe anti-trump, Maia qui piège Blum, fracasse une vitre pour l'impressionner et met un "Fuck You" sur son bureau)
    - Comme le dit très bien Blum pour résumer Trump: "Tout est dans le combat, pas la cause". Cela résume la thématique des Fake News (le coup du cyanure dans les cantines, le carton avec les armes nazies), où plus c'est gros plus ça passe. À ce titre, le petit animé sur les fermes à trolls était excellent.

    Quant à Liz, elle est aussi dans le même registre, à devoir s'affirmer face à son futur-ex tout en devant gérer les fausses suppositions à son encontre (elle doit se justifier d'avoir pris la pilule car elle voulait pas d'enfants et ne peut pas trouver d'excuse pour les versements mystérieux car ce sont ceux de l'épisode 1 pour couvrir le harcèlement sexuel de Reddick).
    Dans cette trame, j'ai bien aimé que The Good Fight évoque la relation Liz-Boseman car ces deux-là ne semblent pas sur la même ligne cette saison, Lucca apporte de l'humour en étant gênée par les révélations intimes et Liz diffère de Diane et Maia en privilégiant l'intérêt du cabinet au sien.

    Enfin, concernant Julius, j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi Marissa l'aide pour sa campagne alors qu'il est républicain et elle démocrate. Ce n'est pas la partie la plus intéressante de l'épisode, loin de là. 7.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

1 votes

Contenu relatif

The Good Fight
Note de la série :
9.3/10