Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

The Good Fight - 3x6 : The One with the Celebrity Divorce

Résumé

Récap : Maia se referme sur elle-même après la perte de son travail. Blum s’invite au cabinet

3x6 : The One with the Celebrity Divorce © 2019 - CBS

« The One With The Celebrity Divorce » est un épisode étrange… Pas mauvais car nous avons une réalisatrice qui tente des choses. Des acteurs au top en particulier Cush Jumbo. Un scénario qui cherche un nouveau souffle et donc une nouvelle dynamique. Mais malgré toutes ses qualités, le scénario m’a laisséé perplexe avec son arc autour de Melania Trump et le cliché ambulant appelé Blum.

Commençons avec celui-ci : Michael Sheen est impressionnant mais il est aussi desservi par une écriture sans surprise. Son histoire apporte une ambiance différente et intéressante pour la fin de saison. Mais c’est tellement attendu ! L’antagoniste qui s’immisce au sein du cabinet et peu à peu corrompt les autres personnages. Mais n’est ce pas un peu trop évident ? J’ai trouvé que les scènes avec Julius et Adrian font injures aux personnages. Ils méritent un peu plus de réflexion. Tout comme Marisa qui est pour moi un grand point d’interrogation. Nous avons tout d’abord le monologue qui semble devenir une nouvelle caractéristique de la série. Je ne trouve pas gênant de briser le quatrième mur lorsque cela est bien fait. Mais contrairement à celui de Jay, le monologue de Marisa m’a semblé être juste une justification pour la suite de l’épisode. J’ai trouvé aussi son comportement assez contradictoire : pourquoi convaincre Julius alors qu’elle a vu les travers de Blum ? Que dire du retour de Lemond Bishop ? Un personnage qui avait autant d’impact dans The Good Wife se transforme en bouche trou pour un scénario qui ignore le mot subtilité.

Ensuite vient l’arc de Lucca qui pour moi est sauvé par l’actrice. La suite annoncera s’il s’agissait d’un fake ou pas mais je n’ai pas réussi une seule seconde à rentrer dans cette histoire. Dès le départ, avec la présence (géniale) de Tituss Burgess, l’arc ne pouvait que prendre la forme d’une comédie. Même la scène finale n’a pas réussi à me convaincre. Je pense que le scénario manque une occasion avec ce sujet. Car une série satirique sur Donald Trump ne peut pas rester silencieuse sur Melania Trump. Le petit dessin animé par exemple était excellent (dans sa forme et son fond). Mais ensuite le nom de Melania est tellement relié à celui de Trump que le personnage perd non seulement en crédibilité mais aussi en intérêt. Les scénaristes auraient pu travailler autrement cette figure de la Maison Blanche. Dans cet épisode, Melania existe seulement pour alimenter l’arc de Diana/Trump.

7/10

Bilan

Un épisode en demie teinte à cause d’un scénario trop poussif malgré quelques bonnes idées.

3 Commentaires

  • michelange
    Le 01/06/2019 à 14h46

    Je lis régulièrement tes impressions concernant certaines séries que je regarde, et c'est le cas pour The Good Fight qui pour moi est une série parmi les mieux écrites et interprétées. Et je ne suis pas du tout d'accord avec ton analyse de l'épisode 6. Je l'affirme pour avoir vu toute la saison, cet épisode est le meilleur de toute la saison, ensuite les épisodes déclinent en qualité et en intérêt. Sachant le parti-pris de la série, à savoir parodique, satirique et anti-Trump autour de personnages qui tentent de rester rationnels dans ce monde qu'ils sentent vaciller dans l'absurde, nous en tant que spectateurs, nous savons au départ que ce n'est pas la vraie Melania, mais les personnages eux sont en droit d'en douter vu comment les choses leur sont présentées. Cush Jumbo joue merveilleusement ce scepticisme qui s'élargit aux autres personnages, Diane, Liz. La subtilité vient du fait que ce Melania-Fake prolonge leur "club de lecture"où on se pose la question de savoir s'il n'a pas un lien direct afin d’embarrasser Diane et Liz. Jusqu'au bout, je me suis demandé comment allait être traiter le dénouement, et j'ai beaucoup aimé comment cela a été amené, car Lucca ne comprend vraiment à la fin de la ruse. Donc je disais que c'est le summum de la saison, car comment incriminé encore plus Trump que de toucher à Melania, qui on s'en doute souffre de cette situation dans laquelle elle n'est qu'une potiche qui se tait, et là, ça lui donne un autre relief de la femme qui s'oppose aux outrances de son mari. Même si la ficelle était grosse pour nous spectateurs, elle culmine dans l'anti-trumpisme de la série. Pour parler de Marissa, elle affiche trois traits de caractère importants; la loyauté, le devoir et l'ironie. Même si elle ne partage pas toujours les idées des autres notamment de Julius, elle a besoin d'affirmer ses compétences dans un cabinet où elle représente la minorité mais où elle trouve des personnages qui ont sa droiture. Aussi, elle accepte le deal de Julius pour prouver ses compétences en dépit de ses idées. D'ailleurs ce sera le cas de Maîa avec Blum plus tard, avec l'idée de revanche en plus. Pour finir l'intervention inattendue de Lemon Bishop auprès de Blum correspond un peu au rôle du juge trumpiste de l'épisode 8 (je crois) à savoir que notre époque établit de nouvelles figures dont on n'a que faire de leur probité.
    Voilà voilà je m'arrête là...il y aurait encore beaucoup à dire.

  • Toff63
    Le 04/06/2019 à 13h55

    Tu es un peu dur avec cet épisode, qui je trouve a plutôt bien exploité Melania Trump, dans un cadre forcément comique pour le téléspectateur mais plus sérieux pour les personnages. En effet, l'important ici, c'est que Lucca croit qu'il est possible que ce soit Melania car les raisons ne manquent pas (l'animé donne des arguments justifiant qu'elle pourrait être contre les avis de son mari (sur l'immigration notamment!!!!)). The Good Fight poursuit ainsi son fil rouge de la saison qui est de dire que la vérité est de plus en plus floue, que ce soit à cause des Fake News ou ici d'un sosie, le tout en évoquant bien sûr Donald Trump, grand artisan de la désinformation (la golden shower, etc...).

    Tout cela rejoint alors la trame de Blum parfaitement, puisque celui-ci est l'incarnation de la forme qui triomphe de la vérité (pour preuve, il parvient à se mette Julius, Adrian et Lemond). Après, je suis d'accord avec toi sur le fait que Lemond Bishop n'était pas nécessaire.
    Sinon, Blum permet à Marissa et Diane d'être hilarante dans leur colère, la première en chantant pour agacer Blum et la seconde en pratiquant le lancer de haches de premier choix!!! 8/10

  • Lexaa
    Le 04/06/2019 à 19h38

    Merci à tous les deux pour vos commentaires ! J'entend vos points de vue mais je dois avouer que je vais rester sur le mien ^^
    je continue penser que l'arc de Melania aurait eu plus d'impact si le doute était aussi permit pour le spectateur et pas seulement les personnages.
    Concernant Blum en faite j'attend plus de la série que ce type de personnage je pense que sans réel background il semble toujours dans la caricature. Un bouffon grotesque mais qui réussit malgré tout. Je vois la comparaison avec Trump et son système mais le rendu à l'image passe parfois à côté pour moi.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

2 votes

Contenu relatif

The Good Fight
Note de la série :
9.3/10