Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - 3x7 : The One Where Diane and Liz Topple Democracy

Résumé

Récap : Blum est un peu trop dans la place. Maia a disparu.

3x7 : The One Where Diane and Liz Topple Democracy © 2019 - CBS

Petit aparté avant la critique : désolée d’écrire les critiques au compte goutte parfois on manque de temps. Voilà c’est tout, bonne lecture.

J’ai adoré cet épisode ! Un sujet tellement important, touchant et surtout bien traité par le scénario d’Aurin Squire. De l’humour aussi et quelques pistes intéressantes pour la fin de saison. J’ai trouvé la réalisation de Brooke Kennedy très fluide, les divers arcs s’enchaînent et se croisent sans problème. L’écriture permet aussi de balancer la tension autour de Diane et Adrian avec cette bouffée d’air frais venue tout droit d’Angleterre. L’histoire de Lucca était intéressante au delà de l’aspect humoristique et romantique car elle a permis de rappeler que ce personnage est sans doute le plus solitaire. La scène dans le lit par exemple est suffisamment explicite. Je salue aussi la petite parenthèse sur Downton Abbey qui était hilarante.

J’ai aussi adoré le parallèle entre l’ouverture de Blum et la décision finale de Diane car comme le présentait la série, ces deux personnages suivent une ligne directrice assez proche. Bien sûr, les intentions et motivations diffèrent mais seul le résultat compte n’est-ce pas ? Après la ficelle est un peu grosse pour faire évoluer le personnage de Diane dans cette direction. A la rigueur, le spectateur peut avoir un doute sur le fait que la juge était bien corrompue ou qu’Adrian se fasse manipuler. Mais cet arc porté par la performance Christine Baranski donne matière à réflexion. Son discours au tribunal par exemple est à double tranchant car il présente une droiture morale qui devient une juste hypocrisie à la fin de l’épisode.

Le scénario a l’intelligence de justifier ce revirement avec certes le thème de la corruption mais surtout et peut-être l’une des meilleures scènes de cette saison : le discours de Liz. Ce n’est pas la première fois que la question de la couleur s’immisce dans l’amitié entre les deux femmes mais j’ai trouvé que cette scène portait une force et une vérité très émouvante. Je ne suis pas américaine ou même noire mais je pense que le spectateur pouvait sentir toute l’Histoire et l’injustice ressentie par cette communauté dans la voix d’Audra McDonald.

Concernant Blum… le face-off avec Adrian était sympa car il casse véritablement avec les épisodes précédents. Mais personnellement, je lutte pour trouver encore un intérêt au personnage de Blum. Même dans cet épisode où les enjeux montent d’un cran, le surjeu permanent de Michael Sheen est difficile à regarder.

9/10

Bilan

Un très bon épisode avec de très belles scènes… mais où est Maia ?!

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 20/06/2019 à 13h46

    Toute l'histoire du piratage des machines trafiquées était vraiment très bonne car elle fait revenir la série au tribunal, implique la collègue du groupe anti-Trump de Liz et Diane et pose pas mal de questions sur les choix de Diane.

    Garry et Lucca forment un duo sympathique mais ça reste furtif. Blum commence à me lasser. 8.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler