Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Fear The Walking Dead - 5x1 : Here to Help

Résumé

Une partie du groupe débarque violemment sur un territoire inconnu en quête d’un survivant à qui ils doivent apporter leur aide.

5x1 : Here to Help © AMC - 2019

Attention : vous devez avoir vu l’épisode avant de lire cette critique.

Fear the Walking Dead fait son grand retour après une quatrième saison sous le signe d’un soft reboot signé Ian Goldberg et Andrew Chambliss fraîchement débarqués de Once Upon a Time (2011). Habituellement diffusée à la suite de sa grande sœur, Fear a du patienter quelques semaines de plus et laisser passer l’événementielle ultime saison de Game of Thrones. De quoi éviter la noyade face au succès d’audience que s’est avéré être la conclusion du show phare d’HBO.

Et c’est avec une introduction musclée que Here to Help nous replonge dans l’intrigue. Une partie de notre groupe de héros s’écrase en avion sur un territoire inconnu très loin de leur zone d’origine. Un accident plutôt économique puisque Fear ne propose qu’un seul et unique plan de l’avion en détresse et passe directement à la zone du crash et ses débris éparpillés. Une pas si mauvaise idée que ça quand on sait que la franchise ne se distingue pas grâce à ses effets spéciaux numériques qui sont plutôt de l’ordre du bas de gamme. Débute alors dix minutes d’action sans relâche partagées le sauvetage de Luciana blessée dans l’accident et la menace des rôdeurs repoussés tant bien que mal par Morgan et Alicia. Cette dernière semble d’ailleurs bien décidée à en découdre, telle une Rambo au féminin avide de sang. Un comportement que Morgan ne voit pas sous un bon œil. L’homme au bâton apportera de nouveau toute sa sagesse et son expérience pour raisonner la jeune Clark toujours déstabilisée par la disparition de ses proches la saison dernière.

Un premier acte solide donc qui laisse place à un second beaucoup plus calme. Les rescapés du crash reçoivent l’aide de trois enfants qui semblent se débrouiller seuls en plein milieu de l’apocalypse. Grâce à leur voix, Fear distille les premières lueurs d’une nouvelle menace : ce territoire serait dangereux à un point que nos héros n’imagine pas. Routes barrées avec des zombies liés entre eux et panneaux annonçant un danger radioactif, le décor est planté. Et ce n’est pas l’acharnement d’une des enfants qui presse le groupe de quitter le territoire qui rassure quant au caractère nocif des lieux. Ce second acte qui voit Morgan et compagnie finalement trouver leur destination, un relais routier, fait pâle figure après l’introduction musclée. Peu ou pas grand chose à se mettre sous la dent avant l’arrivée d’un mystérieux personnage au milieu de l'épisode.

En silence, un grand homme blanc plutôt âgé pénètre l’usine de jeans où s’étaient installés nos héros à la fin de la saison dernière. Il s’agit du fameux Logan à qui ils espéraient venir en aide. À Morgan, et grâce à une liaison radio, il dévoile son identité : il est l’associé de Clayton, cet ange gardien des routes qui déposait des cartons de vivres grâce à ses camions. Sauf que Logan n’est pas du genre philanthrope et il compte bien récupérer son dû à savoir l’usine de jeans, les relais routiers et les camions. Pour ce faire, il se devait d’éloigner le groupe de Morgan qui s’était débrouillé pour mettre la main sur un avion afin de faire le trajet jusqu’à Logan. Une volonté que ces Avengers de l’apocalypse avaient à cœur de concrétiser puisque leur grande mission de sauvetage, annoncée à la fin de saison dernière, s’est jusqu’ici soldée par des échecs. Fear the Walking Dead offre une entrée en matière aussi intéressante qu’efficace à ce nouveau personnage qu’est Logan interprété par Matt Frewer (Orphan Black, The Order). Avec sa froideur et son naturel manipulateur, le personnage a tout le potentiel d’un grand nemesis pour la série qui, rappelons le, a toujours échouée à en installer un à la hauteur d’un Gouverneur ou d’un Negan.

Bloqué à l’entrée de l’usine désormais sous le contrôle de Logan, Victor, Sarah, Wendell et la petite Charlie repartent sur les routes à la recherche des cassettes d’Althea. Ils pourraient y retrouver le témoignage d’un survivant qui possède un engin susceptible de secourir le reste du groupe coincé à mille lieux de là. Pendant le visionnage des dites cassettes, Victor tombe sur le témoignage d’un fantôme du passé. Daniel Salazar (Rubén Blades), jusqu’ici porté disparu depuis la destruction du barrage de Tijuana au Mexique à la fin de la troisième saison. Le retour de ce personnage historique de la série n’est néanmoins pas une surprise puisqu’il a été annoncé au cours de la production de cette cinquième saison. Reste que son parcours jusqu’à maintenant et ses réactions face aux nouveaux venus du groupe constituent une source d’intérêt bénéfique en ce début de saison.

Here to Help ne s’arrête pas là puisqu’il se conclue sur un inévitable cliffhanger qui suit Althea retourner sur le site du crash de l’avion où elle avait affronté un rôdeur bardé d’une étrange armure de protection. Sur son cadavre, la journaliste retrouve des documents et notamment des plans plastifiés qui arborent un mystérieux logo composé de trois anneaux accompagné du sigle CRM. Des symboles déjà vus dans The Walking Dead dans la décharge de Jadis et sur le fameux hélicoptère qu’elle attends et qui a emmené Rick gravement blessé au début de la neuvième saison du show. Mais pour l’instant, le mystère reste de mise : Althea se fait assommer par un homme lui aussi affublé de cette lourde et sombre armure qui pourrait très bien être une protection aux radiations de ce site très probablement contaminé comme l’indiquait les panneaux. Après le soft reboot et le saut dans le temps, Fear s’est définitivement débarrassée de ses habits de série compagnon plus ou moins canon. La franchise zombiesque pose ici la première pierre d’un grand univers partagé qui comptera bientôt un ou plusieurs films centrés sur le shérif Grimes. À signaler néanmoins des audiences encore en baisse pour Fear du haut de ses cinq ans et ce malgré le renouveau insufflé par les équipes créatives. Une variable qui pourrait dynamiter les plans de retour en force de la franchise qui fait face à une crise qui n’en finit plus.

Signé par les showrunners Ian Goldberg et Andrew Chambliss, Here to Help offre à la série un retour en grande pompe. On regrette le ventre mou qui succède à la longue introduction à l’action maîtrisée. Si ce season premiere n’apporte rien d’extraordinaire à ce qu’on connaît de la série, il pose néanmoins les bases de potentielles intrigues dignes d’intérêt. La mise en scène a quant à elle été confiée à un enfant de la franchise à savoir Michael E. Satrazemis qui propose une réalisation solide. Here to Help fait le travail de réintroduire l’action et de resituer les personnages pour relancer la série. En deux mots : mission réussie.

8/10

Bilan

Retour solide et maîtrisé qui présage d’intrigues alléchantes pour cette cinquième saison.

2 Commentaires

  • Toff63
    Le 19/06/2019 à 13h45

    Plutôt d'accord avec ce que tu as écrit sur ce retour de Fear The Walking Dead, qui pourrait bénéficier de sa connexion de plus en plus grande avec la série-mère ainsi que de quelques idées pas mal sur le nouveau territoire et Logan.

    Par contre, j'attendais plus des 3 enfants, le retour de Salazar me gonfle par avance (j'ai horreur de ce personnage, qui a pourri une bonne partie de la saison 2) et le cliffhanger est amené assez maladroitement (on pouvait se douter de ce qui allait arriver à partir du moment où Althéa fait le choix d'y aller seule). 7.5/10

  • Lexaa
    Le 21/06/2020 à 11h51

    Merci pour la critique (avec du retard oui) !
    J'ai adoré ce premier épisode ! Surtout après la très grande déception du final de la saison 4... j'espère que la suite sera à la hauteur de cette introduction !

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

6 votes

Contenu relatif

Fear The Walking Dead
Note de la série :
7.6/10