Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - 3x9 : The One Where the Sun Comes Out

Résumé

Récap : c’est le bordel.

3x9 : The One Where the Sun Comes Out © 2019 - CBS

The One Where The Sun Comes Out est un épisode simplement génial. Du scénario à la scénographie, tout es mis en place pour amorcer ce qui sera sans doute un grand final.

Tout d’abord bravo à Brooke Kennedy pour sa réalisation et sa mise en scène. Certains plans en particulier autour du personnage de Maia mettaient parfaitement en avant l’ambiance générale de son histoire. Par contre je n’ai pas compris le sujet de la petite animation dans cet épisode. Déjà, il se situe pendant les crédits donc le spectateur peut le louper. Et il parle d’appropriation de la culture… quel rapport avec l’épisode ? Le dessin en lui-même est toujours intéressant mais pour moi la production a voulu rajouter un message simplement pour délivrer un message. Peu importe les thèmes de l’épisode.

Pour revenir sur Maia : après un début assez chaotique, j’aime beaucoup son évolution et l’état d’esprit présenté dans cet épisode. Il y a une balance dans l’écriture qui permet de comprendre je pense les motivations du personnage, ce qui la rend moins détestable. J’ai adoré les scènes avec Marissa malgré le choix final de Maia : je trouve que la série manque de ce style de relation. Il y a Diane et Liz mais dans son ensemble, la série s’attarde peu cette saison sur les amitiés entre personnages. Du coup, le duo Maia/Marissa apporte toujours un petit vent de folie dans la série. Son lien avec Blum promet un beau duel plus qu’un duo peut-être. J’espère par contre que le scénario ne fera pas de Maia la grande méchante de la série car cela plongerait tout de suite le personnage dans la caricature. Rose Leslie a su revenir avec aplomb car les scénaristes ne sont pas toujours tendres avec son personnage. Belle performance aussi de Sarah Steele.

Concernant l’arc de Diane, les enjeux montent d’un cran et j’apprécie que les scénaristes poussent à l’extrême le mouvement que Diane a créé ou du moins auquel elle a contribué. Il est une conséquence de ses choix. J’aime aussi le jeu de Kate Shindle, suffisamment fin pour que le personnage apparaisse vraiment dangereux. Ma scène préférée de l’épisode est la conversation fantasmée de Diane avec Michael Tyrek : précis et intéressant ce dialogue a de l’importance face au spectateur qui possède sans doute les même convictions que Diane. Pour le coup, le scénario effectue un joli contre-pied en forçant un thème qui remet en question une vision peut-être biaisée du spectateur. Le but évidemment n’est pas de convaincre mais de faire réfléchir. Et je trouve que cette scène fonctionne parfaitement pour cela.


Note : 9.5/10

9/10

Bilan

Un avant dernier épisode génial ! L’un des meilleurs de cette saison ! Le final promet beaucoup…

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 11/07/2019 à 13h58

    Maia progresse en effet lorsque le scénario explique mieux ses motivations, et le duo avec Marissa est génial, d'abord dans un registre amical puis dans quelque chose de plus terrible avec la trahison de Maia.
    Concernant Diane, c'est vrai que la pression monte.

    Par rapport à ta critique, je rajouterais toute la trame de l'enquête SPB sur le cabinet, mettant en avant de sérieux problèmes chez la firme (raciaux, sexuels, économiques et sociaux). Le départ de Chumhum, acté avant le rapport, est un autre élément majeur qui pourrait mettre le cabinet en péril.

    Concernant l'animé, il trouve pas forcément sa place, je pense que les scénaristes n'ont pas trouvé de justification pour le placer en milieu d'épisode et l'ont donc mis sur la fin. 9/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler