Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

The Good Fight - 3x10 : The One About the End of the World

Résumé

Récap : Maia est passée du côté obscur de la force. Diane a quitté le groupe.

3x10 : The One About the End of the World © 2019 - CBS

« The One About The End Of The World »… Par où commencer ? Ce final est génial grâce à des scènes mémorables et un twist qui laisse le spectateur avec la bouche ouverte. Mais il est aussi superficiel par instants, drôle parfois ce qui compense le manque d’idée pour certains arcs.

D’abord les personnages secondaires avec deux évolutions importantes : Maia et Lucca. Cette dernière tient une position intéressante dans cet épisode en particulier avec le contexte de la série. Qu’est ce qu’une femme noire ? Comment doit-elle penser ? Agir ? Y a-t-il une différence entre les claires et sombres de peaux ? J’aurai aimé que cette partie de l’histoire soit mise en avant plus longtemps ou plus souvent car ce sont des questions très pertinente je trouve à l’heure actuelle. La prise de position de Lucca à la fin de l’épisode est un peu triste car on sent la déception du personnage. Qu’est ce que cela signifie pour elle ? Peut-être un nouveau départ comme Maia. Celle-ci semble à priori avec fait ses adieux à Chicago. Aucune annonce officielle pour l’instant sur le sort de l’actrice mais je serai étonnée d’apprendre une bonne nouvelle. Car après un tel arc, je suis restée sur ma faim concernant ce personnage et je regrette de le voir partir. Il a pourtant à la fin de cette saison tellement de potentiel ! Mais j’ai l’impression que passé la première saison les scénaristes n’ont jamais su rebondir avec un arc digne de ce nom pour ce protagoniste.

Au moins elle aura eu une dernière séquence au tribunal. Mais c’est là pour moi le premier défaut de ce final : l’humour. Alors pas de confusion, j’ai trouvé les scènes drôles mais j’aurai préféré un réel procès et non une farce surtout pour un final. De plus, je n’ai pas compris l’intérêt de mêler la petite amie d’Adrian. D’abord elle aide Blum puis non sauf que le chantage était déjà fait… Il y a aussi l’aspect répétitif avec une nouvelle fois un juge débile nommé par Trump.

On finit avec l’arc de Diane qui possède l’écriture la plus travaillée de cette saison. Il y a d’une part sa relation avec Kurt qui permet d’apporter de la simplicité je dirai face à la folie Trump et autre drama judiciaire. Ils s’aiment, c’est tout. J’ai trouvé Kurt assez drôle dans cet épisode, le passage du rally notamment était super. J’ai aussi aimé la scène entre Diane et Adrian : un beau dialogue qui annonce peut-être une nouvelle vision pour la suite de la série. Enfin c’était sans compter sur l’équipe du S.W.A.T venue clôturer cette saison…

9/10

Bilan

Un final superbe malgré quelques défauts ! Une dernière scène qui laisse sur le cul comme le veut l’expression et exige une saison 4 tout de suite.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 11/07/2019 à 14h13

    Je crois qu'il n'y avait pas d'autres alternatives pour Maia que de partir, et je doute qu'on la revoie dans la série (peut-être 1 caméo et encore). On est arrivé pour moi au bout du personnage, elle a fait le tour de la question avec Reddick-Boseman et entame une autre épopée aux côtés de Blum, qui lui aussi doit quitter la série car on a tout dit sur lui.
    Concernant le procès façon farce, ça ne m'a pas dérangé, on reste dans l'esprit de cette saison, c'est-à-dire montrer à quel point les repères sont complètement différents depuis Trump, que ce soit au niveau de la vérité, du respect ou bien des règles usuelles de bienséances. Dans ce registre là du grand n'importe quoi, la référence au truc très actuel de l'ASMR (l'orgasme au bruit) était excellente, se répandant massivement sur Youtube.
    Bémol partagé sur la petite-amie de Boseman, qui n'a pas eu l'impact que j'espérais.

    Sinon, Kurt et Diane, c'est un duo en or, qu'est-ce que j'ai pu rire quand Kurt est viré du meeting pour manque d'enthousiasme...

    Enfin, quelle issue pour cette saison!!! Un animé génial, une bonne conversation entre Boseman et Diane, une notion apocalyptique avec la foudre en boules (qui existe vraiment, on se cultive même en regardant The Good Fight) et surtout cette intervention du SWAT qui m'a laissé sur le cul également. J'étais loin d'imaginer un ton aussi dramatique pour boucler une saison 3 différente des autres (moins de procès) mais pertinente et efficace.

Ajouter un commentaire







 Spoiler