Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Fear The Walking Dead - 5x7 : Still Standing

Résumé

Alicia refuse d’abandonner le groupe d’enfants tandis que Morgan tente par tous les moyens d’empêcher une catastrophe d’ampleur.

5x7 : Still Standing © AMC - 2019

Attention : vous devez avoir vu l’épisode avant de lire cette critique.

Difficile de ne pas entamer ce septième épisode sans appréhension avec le désastreux The Little Prince la semaine dernière. Dès ses premières minutes, Still Standing prouve que le show ne parvient pas à sortir de l’enlisement et échoue à offrir de véritables enjeux à ses intrigues.

Fear the Walking Dead peine à réellement mettre ses personnages en danger à l’image de Victor et Charlie qui échappent trop aisément à une horde de rôdeurs grâce à la toile de leur montgolfière miraculeusement transformée en forteresse de fortune hors-champ. Un recours aux grosses ficelles qui ne semble pas gêner les showrunners Andrew Chambliss et Ian Goldberg en totale roue libre. De manière générale, les situations de danger sont grossièrement mises en place et leur dénouement expédié. On est loin des belles heures de la série où subtilité et audace soufflaient comme un vent d’air frais sur la direction artistique.

Still Standing enchaîne ses séquences sans réellement les traiter en profondeur. Un survol de décor en décor qui s’avère être un problème inhérent à la franchise qui ne cesse de démultiplier ses intrigues secondaires diluant par la même occasion l’attention apportée à celles-ci. L’accumulation de petites scénettes, comme la récupération du kérosène ou la quête de Dwight, desservent la narration globale de la série. On se perd régulièrement dans des blablas qui ne servent même pas la caractérisation des personnages tant ils sont expédiés. Le recours accru aux échanges radios devient également de plus en plus agaçant avec ses successions vertigineuses de champs/contre-champs sonores qui finissent par ne plus avoir aucun sens.

Le retour au côté survival avec ses missions de récupération de vivres et de matériel est appréciable mais tout est fait hors-caméra. On a donc l’impression de ne pas avancer dans la quête avec des étapes brûlées pour privilégier l’objectif en lui-même. Si on se fout clairement de voir chaque étape de la réparation de l’avion par exemple, il aurait été judicieux de créer une véritable attente autour de l’engin dont le rafistolage pourrait être un repère dans l'avancement de l’intrigue.

Still Standing fait un focus particulier sur Alicia aux prises avec ses vieux démons de revanche sur la vie. Le groupe d’enfants qu’elle tente de sauver à tout prix constitue d’ailleurs un reflet intéressant à sa quête de rédemption qui prend ici une tournure macabre : alors qu’elle parvient à repousser l’attaque d’une vague de rôdeurs sur le camp des enfants, elle est touchée par du sang irradié. La jeune femme décide alors de s’isoler du reste du groupe de survivants et fait désormais face à une mort certaine. Fear ayant prouvé qu’elle pouvait se passer de plot armor en même temps qu’elle pouvait l’utiliser sans sourciller, difficile d’entrevoir l’issue réservée au personnage d’Alycia Debnam-Carey qui reste un des derniers piliers historiques du casting. La comédienne propose par ailleurs une prestation de qualité et des scènes d’action appréciables malheureusement torpillées par les fameuses coupures pubs intempestives de la télévision US. Sans véritable explication, la production s’est fait plaisir avec une ribambelle de rôdeurs - aux effets spéciaux pratiques toujours aussi réussis – tout au long de l’épisode.

Du côté des bonnes choses, le personnage de Morgan regagne un peu d’intérêt grâce au parallèle avec Grace (Karen David). La caractérisation de l’ingénieure nucléaire aurait néanmoins mérité d’être plus fouillée pour mieux comprendre ses agissements. L’homme au bâton quant à lui, au détour d’une référence à son mentor Eastman, bénéficie du jeu solide et juste de son interprète Lennie James. Les deux personnages s’activent ici à éviter la fusion d’un des réacteurs de la centrale nucléaire. Une fusion imminente qui, de part une gestion de la menace bancale, ne parvient pas à installer un sentiment anxiogène sur l’intrigue. Et ce malgré un potentiel énorme. La toute fin de l’épisode qui voit l’alarme du complexe résonner dans tout le secteur n’y peut rien, la tension ne décolle pas du niveau zéro. Évoquons rapidement la centrale en elle-même que l’on entrevoit d’un peu plus près après un unique très court plan aérien plus tôt dans la saison. On verra davantage les entrailles du générateur électrique bidouillé par Grace que les installations du complexe qui restent bien mystérieuses jusqu’ici. On pourrait se trouver dans une ferme qu’on y verrait aucune différence avec cette économie de décor injustifiée de la part de la série. Voir la centrale aurait permis de mieux installer l’environnement des personnages et donc de mieux porter sa menace. Dissimuler les choses pour les rendre plus effrayantes est un ressort de narration classique mais encore faudrait-il en dévoiler tout juste assez pour attiser la curiosité et nourrir le trouble.

Derrière la caméra, la jeune réalisatrice Marta Cunningham signe une copie propre sur un scénario très faible de Richard Naing. Collaborateur de la writing room depuis la saison dernière, le scénariste nous avait déjà offert les passables Just in Case et Blackjack. Nous voilà donc à l’aube de la mi-saison et Fear the Walking Dead nous propose ni plus ni moins qu’un épisode de transition qui aurait eu sa place un peu plus tôt sans aucun doute mais pas ici. Le verdict des audiences est sans appel puisque les chiffres de la série subissent une nouvelle baisse significative.

3/10

Bilan

Un épisode de transition faiblard qui n’a pas sa place ici à l’aube de la mi-saison.

3 Commentaires

  • michelange
    Le 04/08/2019 à 13h00

    Question: Pourquoi continuer à faire des analyses sur cette série médiocre ? Il y en a d'autres qui méritent plus d'attention.

  • Yazid
    Le 07/08/2019 à 11h16

    Réponse : parce que je n'abandonne pas un travail en cours de route. Il y a tout autant de choses à apprendre sur un échec qu'un succès, ça fait partie du jeu ;)

  • Toff63
    Le 02/09/2019 à 13h40

    Toujours beaucoup de choses qui ne servent à rien dans cet épisode, comme Dwight, ou le truc de la montgolfière. Ça progresse sur Alicia (avec les enfants) et Morgan (son duo avec Grace) mais je n'arrive plus à me projeter dans l'univers de cette série, désormais plus du tout immersive et très fade sur ses enjeux (en effet, la menace nucléaire manque d'impact). Reste alors quelques séquences divertissantes avec les zombies... 3.5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

9 votes

Contenu relatif

Fear The Walking Dead
Note de la série :
7.6/10