Critiques

Seriesaddict.fr  par | 1

Fear The Walking Dead - 5x9 : Channel 4

Résumé

Le groupe de survivants est désormais à la tête d’un convoi qui sillonne les routes dans l’espoir d’aider d’autres personnes. Pour gagner leur confiance, ils enregistrent des messages vidéo.

5x9 : Channel 4 © AMC - 2019

Attention : vous devez avoir vu l’épisode avant de lire cette critique.

Après son habituelle pause estivale, et un passage remarqué au Comic Con International de San Diego, Fear the Walking Dead fait son grand retour sur les ondes d’AMC. Le duo de showrunners Andrew Chambliss et Ian Goldberg imaginant chaque partie de saison comme plutôt indépendante, il fallait s’attendre à du changement après une première partie de saison qui s'est avérée décevante. Cela n’a pas manqué puisque ce mid-season premiere en a déstabilisé plus d’un.

La cause de cela est à chercher dans le choix narratif singulier choisi par l’équipe créative. Pour sa grande majorité, l’épisode prend la forme d’un « documentaire » qui suit le quotidien du groupe de survivants. Le tout grâce à trois caméras numériques dénichées par Althea. Adieu donc le format 4/3 et la basse qualité de son ancienne caméra à cassettes et bienvenue à la Haute Définition. L’image de chaque caméra subit un traitement colorimétrique différent pour les distinguer à l’écran. Le fait qu’elles soient en HD, et donc semblables aux images « normales », a dérouté certains téléspectateurs. Bien qu’obsolètes, les images des vieilles cassettes d’Althea avaient pour avantage d’être immédiatement reconnaissables. Par conséquent, elles soulignaient plus efficacement le propos de ces témoignages du monde post-Apocalypse.

Les survivants s’improvisent donc journalistes et documentent la vie quotidienne du groupe qui s’est organisé en convoi routier dans l’optique de sillonner un secteur plus large encore. L’atterrissage de l’avion ayant été observé à des dizaines de kilomètres à la ronde, des personnes isolées ont commencé à les contacter dans l’espoir d’obtenir de l’aide. Channel 4 enchaîne donc séquences du quotidien et interviews des membres de ce qui est devenu une véritable caravane.

Fear en profite alors pour étoffer la caractérisation de ses personnages qui, de par leur nombre conséquent, n'ont pas réellement l'occasion de voir leur psychologie développée. L’interview face caméra permet une approche plus intimiste et même quelques pointes d’humour. On en apprend donc davantage sur l’état mental des survivants et sur l’idée qu’ils se font de leur futur proche. On s’arrêtera bien entendu sur le témoignage de Morgan, personnage incontournable de la série désormais, qui fera allusion à son histoire passée traitée dans The Walking Dead. Le passage est émouvant sans être larmoyant. Une obligation de par l’angle du témoignage vidéo qui écarte de facto toutes les ficelles de la fiction (angle de caméra étudié pour souligner un sentiment, musique empathique etc…) pour un rendu le plus objectif possible.

On s’habitue à ce format inédit au bout de quelques minutes et on commence également à s’ennuyer à force de suivre les personnages dans leur petite routine journalière. Intervient alors une séquence d’action qui donne un léger coup de fouet à l’intrigue. Ayant répondu à l’appel d’une mère isolée avec son fils dans sa maison, le groupe fait face à un obstacle de taille : un champ de mines antipersonnel disséminées tout autour de l’habitation. Morgan finit par marcher sur l’une d’elle après avoir pris le risque inconsidéré de rejoindre cette famille qui lui rappelle la sienne. Là aussi, le format singulier impose ses codes : pas de musique anxiogène et une vision très objective de la situation pour ce qui se rapproche désormais d’un reportage de guerre. La tension est plutôt bien gérée et son dénouement bien amené. Le jour et la nuit rapport au traitement subit par les intrigues en première partie de saison.

Après un retour au quotidien des survivants et à une salve de témoignage adressés directement à la caméra, Channel 4 entame sa séquence de conclusion. L’épisode révèle que toutes ces vidéos ont été visionnée par un survivant inconnu dans une station essence dans laquelle le groupe a laissé une télévision et une VHS. Le but : gagner la confiance des personnes qui verraient cette vidéo et leur donner envie de les rejoindre. Alors qu’il reprend la route, le jeune homme est stoppé par Logan et ses hommes. L’ex-routier adopte ici un comportement foncièrement différent à celui du mid-season finale. Il apparait d’ailleurs sur les nerfs concernant les « puits de pétrole » de son associé Clayton qu’il recherche toujours aussi activement alors qu’il semble souffrir d’une blessure à la jambe. Après un racket en bonne et due forme ainsi que la destruction du véhicule du voyageur, Logan lui conseille de contacter le groupe de survivants et de leur passer le message suivant : la guerre est déclarée. Grâce à cette séquence, Channel 4 tente de faire son travail de mid-season premiere à savoir redonner aux téléspectateurs l’envie de voir la suite. La série en profite pour enfin installer Logan dans son costume de nemesis après deux courtes apparitions en début de saison.

L’aspect documentaire adopté par une grande partie de Channel 4 a été massivement rejeté par la fanbase de la série. Personnellement, je trouve que cet exercice de style, par ailleurs maîtrisé, a toute sa place dans Fear the Walking Dead. Par contre, c’est bien est bien son positionnement dans la saison qui pose question. Je ne suis pas contre le changement quand la routine s’installe mais Channel 4 n’aurait pas du être un mid-season premiere. L’épisode souffre également de la perte de confiance des fans après une mauvaise première partie de saison. Côté audiences, on reste dans la moyenne basse de la saison alors que la réception publique de l’épisode est sans appel : il enregistre le pire score de la série sur Rotten Tomatoes.

Créativement parlant, quand bien même nous sommes loin des grandes heures de la série, Channel 4 s’en tire plutôt pas mal. Le script de David Johnson (Conjuring 2, Aquaman 2), scénariste sur la série mère, vaut le détour grâce à la caractérisation accrue des personnages. Derrière la caméra, Dan Liu - qui nous avait offert l’excellent Good Out Here la saison dernière – signe une copie certes dépouillée mais plutôt soignée. Le jeune réalisateur, qui a intégré la franchise comme monteur, profite de son métier d’origine pour proposer des séquences à la mise en scène et au montage intéressant à travers la forme du reportage adoptée pour son épisode. Une chose est sûre, Chambliss et Goldberg n’ont pas menti quand ils sont annoncés que Fear allait continuer d’évoluer avant sa sixième saison. Vous êtes prévenus.

6/10

Bilan

Exercice de style intéressant qui tire néanmoins en longueur. S’il n’a pas la carrure ni le rôle d’un mid-season premiere, l’épisode s’en tire correctement.

1 Commentaire

  • Toff63
    Le 04/09/2019 à 11h59

    L'avantage de savoir que Fear The Walking Dead va proposer quelque chose de différent dans sa deuxième partie de saison, c'est l'espoir de voir la qualité s'améliorer (ou revenir tout simplement). Sans être transcendant, cet épisode est rempli de promesses pour tourner la page désastreuse des 8 premiers épisodes.

    Le format documentaire ne m'a pas du tout gêné sur le principe ou l'exécution (pas trop tapageuse, c'est vrai, et avec un bon Morgan). Quoi de plus normal que de voir des survivants se confier et décrire leur quotidien et leur ressenti!!!
    En revanche, le procédé devient un peu trop lourd au fil des minutes et finit par lasser. La multitude des personnages et la manque d'intérêt que l'on peut avoir pour certains (le pauvre Dwight qui sert à rien, l'horripilant Daniel et son chat) n'aident pas.
    Autre bémol, j'ai trouvé la photographie extrêmement "jolie", trop à mon sens par rapport au contexte de la série.

    Sur le contenu pur, hormis les faces-cam intéressants dans leur ensemble, le coup de la mine ou la menace Logan ont peiné à m'emballer véritablement. Pour l'heure, l'aspect anxiogène reste trop fade à mon goût et il faudra plus qu'un mitraillage en règle d'un véhicule pour faire de Logan un grand Némésis.

    Bilan: moyen à tous les niveaux mais nettement mieux que les 8 épisodes précédents. 5/10

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

11 votes

Contenu relatif

Fear The Walking Dead
Note de la série :
7.6/10