Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

The 100 - Bilan saison 6

Bilan saison 6 © 2019 - The CW

Après une saison 5 assez chaotique mais qui était aussi la fin d’un chapitre, comment les scénaristes ont abordé cette nouvelle page de la série ? Est-ce que la production a décidé de tout changer ? Est que le casting est toujours au rendez-vous ? Est-ce que le scénario évolue ?

Alors la réponse principale est non ! Non la production n’est pas partie sur de nouvelles bases. Non le scénario n’évolue pas. Oui la réalisation reste assez médiocre à part quelques épisodes. Par contre, le casting est au mieux avec notamment une Eliza Taylor (ou Morley ? Ou Taylor-Morley ?) qui délivre une performance incroyable du premier au dernier épisode. On retrouve aussi un rythme très rapide, comme dans la saison précédente.

Alors quelles sont les grandes qualités de cette saison ? La première pour moi est la performance d’Eliza Taylor comme je l’écrivais plus haut. Elle joue au total quatre « personnages » si on compte le Clarke qui se fait passer pour Joséphine et inversement. Il y a une belle régularité dans son jeu, ce qui permet une alternance simple et efficace entre les deux personnages. L’actrice peut aussi compter sur son alchimie avec Sara Thompson qui campe une Joséphine très convaincante. Comme toujours la série réussit à créer de nombreuses séquences émotion où le cast peut s’exprimer pleinement. Je citerai au côté d’Eliza Taylor, Paige Turco qui signe ses adieux, Marie Avgeropoulos impressionnante en début de saison et Tasya Teles qui réussit à faire beaucoup avec peu de scènes. Mais l’ensemble du cast a du mérite car cette saison se déroule tellement vite qu’il est parfois difficile pour certains personnages d’exister.

Le scénario a comme à chaque fois de bonnes bases : une nouvelle civilisation, une nouvelle planète, de nouveaux enjeux… ou pas. Très vite, ce sont les mêmes thèmes depuis maintenant six saisons qui sont abordés. Alors quel est l’intérêt ? Le principal problème à mes yeux est que les scénaristes n’utilisent pas les bons sujets. Par exemple, celui de la religion et du culte reste superficiel alors qu’il est à la base de cette civilisation. A la place on revient sur les gentils qui en fait sont des méchants mais pas totalement ou sauf quand cela les arrange… bref ! C’est du réchauffé. Le personnage de Gabriel par exemple aurait pu permettre d’apporter de la profondeur en expliquant comment est née la rébellion, comment ils ont survécu dans la forêt. La production présente dans cette saison une création (environnement, traditions, costumes…) sans pour autant l’exploiter.

L’avantage pour moi est la vitesse. Le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer. L’action est omniprésente. Il y aussi des scènes marquantes comme la « mort » de Clarke par exemple ou l’histoire d’Echo. Mais même au niveau des relations entre les personnages rien ne bouge, à l’exception de Bellamy/Octavia qui a eu l’un des meilleurs arc je trouve. L’évolution entre le frère et la sœur est l’une des bases de la série. L’arc de rédemption d’Octavia aurait pu être plus approfondi mais j’ai beaucoup aimé les choix de Bellamy. Je citerai aussi dans les qualités de cette saison JR Bourne, Tattiawna Jones et Sara Thompson qui forment un trio d’antagonistes génial ! Leur dynamique était intéressante et je pense qu’ils auraient mérité un arc sur deux saisons. Si j’ai cru regarder Stargate SG1 pendant cette séquence finale, elle a le mérite de relancer complètement l’histoire. J’espère le retour de Diyoza car son duo avec Octavia était super.

Ma frustration avec cette série se traduit parfaitement dans cette saison du côté des personnages secondaires. Des arcs inexistants ou inutiles, des figures devenues des stéréotypes ambulant... Heureusement les acteurs font tant bien que mal le travail. Quelques exemples :

— Raven. Comment un personnage si central quand la série a démarré a pu descendre aussi bas ? La production doit avoir une dent contre l’actrice ce n’est pas possible ! Un love interest qui meurt dès le premier épisode suivi d’un arc personnel constitué de vide abyssal. Je m’attendais à une histoire de revanche ou une rébellion mais rien de tout cela. Raven est devenu le personnage qui souffre, rien de plus. Je trouve les choix d’écriture malsains autour de ce protagoniste et franchement je plains l’actrice.

— Maddie/Jordan Green car il s’agit d’un vrai gâchis. La première se perd dans une histoire tellement éloignée de l’arc principal qu’on se demande si la production ne cherche pas à proposer un spin-off. Le second disparaît. Littéralement. Il aura son importance dans la prochaine saison au vu du final mais les scénaristes auraient pu l’utiliser dès le départ non ?

— Murphy ou l’incapacité des scénaristes à faire évoluer un personnage. Il trahit. Il regrette. Il sauve. Il trahit encore. La seule différence avec les premières saisons est le cliché de la petite amie qui le suit partout ou presque.

6/10

Bilan

Un rythme élevé, une bonne dynamique ne font pas tout. La série manque de plus en plus de profondeur et tout simplement de thèmes intéressants. On fait du réchauffé, on compte sur quelques bonnes idées et la régularité d’un cast qui donne tout. Mais il est surtout grand temps que la série s’arrête.

4 Commentaires

  • cyp
    Le 16/09/2019 à 16h50

    Salut Fiona, et merci pour ce récap.

    Je souscrit à l'essentiel de ce que tu écris: on reste sur la même histoire, avec des personnages et des dynamiques intéressants qui passent à la trappe (Maddie, Gyoza, Echo, Indra que j'aurais adoré voir évoluer dans ce milieu) et d'autres qui auraient dû y passer (Murphy...).

    Mais j'ai trouvé la saison très divertissante, sans ennui et au final un peu plus légère que la précédente. Du coup pour moi le contrat est rempli, certes avec beaucoup d'insatisfactions.

    Bon, je l'ai regardée après Stranger Things, qui m'a beaucoup déçu, ceci explique sans doute en partie mon impression finale ;)

  • Lexaa
    Le 16/09/2019 à 18h55

    Comment ça tu n'a pas aimé la dernière saison de Stranger Things ?! ^^
    Non mais je suis d'accord la saison est divertissante et face aux histoires de cannibalisme d'Octavia la saison dernière, le ton semble plus léger c'est sûre ! :)

  • cresus
    Le 02/01/2020 à 01h34

    UN VRAI GACHI CETTE SAISON 6

  • Kapodistrias
    Le 22/04/2021 à 01h08

    J'emets un commentaire visiblement deux ans après l'écriture de votre article..
    Je n'ai pas fini de visionner dans sa totalité cette sixieme saison d'une série que j'ai découvert relativement recemment. Je "connaissais" Eliza Taylor car Je l'avais vue dans un film "d'espionnage" interpreté par Pierce Brosnan et dans un film du genre de ceux que l'on diffuse pendant la periode de Noël, dont le titre est "Snowfall inheritance" , si Je ne me trompe..
    Et aussi Ivana Miličević (Diyoza), actrice d'origine yougoslave qui a joué dans pas mal de séries et long métrages..

    The 100 est,d'après moi, un medley ou florilège d'oeuvres cinématographiques ou litteraires exploitant certains themes déjà connus : Monde post apocalyptique avec de nouveaux paradigmes (La planete des singes, New-York 1997, Elyseum ou encore Mad Max, Logans run (l'âge de Cristal en français)..)
    Un florilège plutôt heureux d'ailleurs que malheureux.. On retrouve Ce theme recurrent de la survie avec les solutions á trouver et les decisions à prendre souvent au dernier moment et d'ordre pas toujours moral. . J'y verrais presque une conception "Darwinienne" de l'existence..
    On peut aussi y voir également par le ton dystopique , une remise en cause du "mythe du progrès" et du "positivisme scientiste" par le fait que les decouvertes de la Science peuvent mener l'humanité dans le desastre..
    Le problème de la série est le fait que malgre ce theme redondant du fait de "survivre" (parfois paradoxalement contredit..) cela va un peu dans tous les sens avec la présence de situations secondaires.. Et toujours ces luttes de pouvoir entre differentes tribus ou sphères.. Et aussi une imbrication/opposition entre la Science et la mystique..
    Il y donc des repetitions..
    La série aurait peut-être pu être bouclée en quatre ou cinq saisons..
    En revanche, (cela rejoint ce que vous avez dit concernant Eliza Taylor) , je trouve que la performance notamment des actrices et acteurs "jeunes" est étonnante, ce qui n'est pas toujours le cas dans toutes les séries! Ils interpretent leurs personnages respectifs avec beaucoup de maturité. Dans la "Chronique de Bridgerton" , les jeunes actrices et acteurs jouent bien également Mais avec un ton plus theatral et un peu surfait..
    Ici, les jeunes se debrouillent vraiment bien..
    Avec ce genre de série, on voit que la Science-fiction semble trouver son public par le biais du "petit ecran", ce qui n'a pas toujours été le cas car "assez souvent", la S.F a été considerée comme mal appropriée pour le format télé..
    Enfin, "the 100" a tenté de faire fusionner les deux genres différents que sont la S.F et l'Heroic (Dark) Fantasy..
    Cela aurait pu être pire.. On peut se rapeler du film Krull (1983) ou encore du mal vieilli "Yor, le chasseur du futur"..

Ajouter un commentaire







 Spoiler