Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Westworld - 3x1 : Parce Domine

Résumé

Récap : merci de consulter les vidéos Youtube please…

3x1 : Parce Domine © 2020 - HBO

Enfin !! Nous revoilà ! Westworld est de retour avec beaucoup de promesses de la part de la production notamment sur un scénario plus « accessible » et l’exploration du monde réel. « Parce Domine » ouvre ainsi le bal avec une longue introduction sur les situations de Dolores et Bernard mais aussi la présentation d’un nouveau personnage : Caleb Nichols. Que vaut donc ce premier épisode ?

Je vais passer vite sur l’esthétique, la réalisation et la scénographie…etc…car la beauté visuelle est toujours aussi présente. Jonathan Nolan se trouve derrière la caméra comme ce fut le cas pour le pilote de la série. Une direction presque symbolique avec le nouveau départ que cette troisième saison est censée représenter. Malgré les belles images je retiendrais un léger manque de rythme qui est sans doute la conséquence d’un montage assez inégal. Je pense en particulier à l’arc de Caleb qui semble si terne par rapport à l’histoire de Dolores. Cela fonctionne au niveau du scénario mais pas forcément au niveau de l’image. Par contre j’ai trouvé la scénographie de Paul Cameron très efficace : décors, objets, on rentre facilement dans ce nouveau « monde » où la technologie est omniprésente. Petit bonus pour la scène de la robe ! Merci le département des costumes !

« Parce Domine » est une antienne catholique romaine qui signifie « Pardonnez Seigneur ». Le titre apporte déjà beaucoup à l’épisode car cette chanson parle de culpabilité et demande pardon à Dieu. On a donc un rapport au divin, au péché, au passé…bref un joli écho au dialogue entre Dolores et les humains. Il est intéressant de noter le rapport de force qu’introduit cette chanson dans l’épisode. Dolores parle elle-même des « vrais Dieux » mais elle ne souhaite pas le repenti de l’humanité. J’ai apprécié que le scénario ne fasse de grands mystères autour du plan du personnage (même si cela reste pour l’instant superficiel). La sphère Rehoboam sera sans doute le point d’ancrage de cette saison. Evan Rachel Wood toujours égale à elle-même est impressionnante : j’ai trouvé le personnage encore plus froid que dans la deuxième saison. Un autre mot pour dire que Dolores me fait peur. Je tiens d’ailleurs à remercier la scène d’introduction qui surfe sur la vague #metoo avec efficacité.

Petit Bernard à côté tente de voler de ses propres ailes et comprendre son système interne. Cela m’a rappelé le nouvel opening avec cette dualité permanente entre le robot conscient/inconscient et la fatalité qui en résulte. J’ai aimé que ces deux arcs, Dolores et Bernard, semblent si éloignés de la réalité des êtres humains. Ou du moins ceux représentés par Caleb c'est-à-dire une classe sociale moyenne qui lutte pour trouver du travail, payer les factures, avoir une vie sociale… L’histoire de ce nouveau protagoniste impose immédiatement un contexte que le spectateur ne connaissait pas avant dans la série. Par exemple, la démarche de recrutement des entreprises est très intéressante (et très injuste) ou le marché noir. Il y a clairement un parallèle avec l’ancienne Dolores dans le sens où Caleb est emprisonné dans son quotidien et victime d’un système qu’il ne contrôle pas. Va-t-il la suivre dans sa révolution ? Fait-il parti de son plan depuis le début ?

PS : on en parle de Maeve dans un nouveau parc ? De Maeve avec des nazis ?!

9/10

Bilan

Un premier épisode efficace et bien filmé. Peut-être moins impressionnant que ses prédécesseurs mais le nouveau contexte autour de cette saison donne envie d’explorer avec Dolores le monde des humains.

2 Commentaires

  • Lexaa
    Le 28/03/2020 à 12h41

    Finalement après le visionnage de l'épisode je me rends compte que j'ai été généreuse dans la note : 8/10 finalement pour cette ouverture ^^

  • Toff63
    Le 30/03/2020 à 11h35

    8/10 ça suffit, faut garder les notes supérieures pour les prochains épisodes!!! Je suis content que tu poursuives les critiques de Westworld, et j'espère que ce sera pas la dernière fois: vu les audiences pas ouf, je crains que le couple Nolan n'ait pas la possibilité de faire les saisons 4 et 5 prévues pour achever leur (chef-d')oeuvre.

    Personnellement, j'ai beaucoup aimé cet épisode, malgré une fin attendue, mais il m'a fallu un peu de temps pour m'adapter au nouvel environnement de la série. C'est presque une autre série tant les décors ont changé. Caleb est intéressant car il représente un humain perdu au milieu des autres humains, et cela fait en effet écho à la situation de Dolores, portée toujours par l'excellente Evan Rachel Wood.

    Sinon, Westworld a grandement simplifié sa structure narrative et on peut pressentir quelques futurs événements, SPOILERcomme une alliance Bernard-Maeve Vs Dolores et le vilain incarné par Cassel. . J'espère quand même que ça va se complexifier progressivement.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

12 votes

Contenu relatif

Westworld
Note de la série :
8.9/10