Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

White Collar - 1x1 : Pilot

Résumé

L’agent du FBI Peter Burke, afin de mettre la main sur le “Dutchman”, un faussaire de haut niveau, doit demander l’aide de Neal Caffrey, l’un des escrocs les plus doués de sa génération, mais surtout l’homme qu’il a lui-même arrêté six ans plus tôt.

1x1 : Pilot © 2009 NBC Universal Inc

« Characters Welcome ». Une nouvelle fois, USA Network s’en tient à son credo et nous sort une nouvelle série dont elle a le secret et dont l’intérêt réside avant tout dans ses personnages. White Collar raconte l’histoire de Neal Caffrey (très bien interprété par Matt Bomer, que l’on a entre autre vu en Bryce Larkin dans Chuck), un gentleman faussaire/arnaqueur/escroc, et de Peter Burke (très bien interprété également par Tim deKay, que l’on a pu voir dans Carnivàle ou Tell Me You Love Me), un agent du FBI en charge de la section de lutte anti-fraudes, les « crimes en col blanc » (d’où le nom de la série). Avant de donner mon avis sur ce pilot, un petit résumé. L’épisode commence par l’évasion, sans arme ni haine ni violence (pour reprendre la phrase d’Albert Spaggiari) de Neal afin de retrouver Lauren, la femme qu’il aime. Malheureusement pour lui, celle-ci est partie sans laisser de traces. La prison fait donc appel au seul agent qui ait jamais réussi à arrêter Neal, Peter Burke, qui le retrouve en deux temps trois mouvement : ces deux là ont joué au chat et à la souris pendant des années et se connaissent par cœur, et l’alchimie entre les deux acteurs rend ce point de l’histoire très intéressant. La relation, presque de père à fils entre les deux personnages est une des qualités de ce pilote. Apres avoir retrouvé Neal, Peter se rend compte que pour arrêter ce Dutchman, ce faussaire si doué qui lui échappe depuis des mois et des mois, il doit faire appel au plus grand escroc qu’il ait jamais du affronter, c'est-à-dire Neal lui-même. On sent bien qu’à un moment donné, peut être pour le season finale, ils devront s’affronter de nouveau, et que leur connaissance l’un de l’autre sera très importante dans la partie d’échecs qu’ils se livreront.

En ce qui concerne l’intrigue du pilote, elle tourne autour de la réalisation d’un faux bond du trésor espagnol (ou quelque chose approchant, certains termes économiques sont difficiles à saisir sans sous-titres au moins anglais), mais elle sert surtout à introduire les différents personnages : du coté de Peter, sa femme (Tiffani Thiessen) et son adjointe (Marsha Tomason), et du coté de Neal, Mozzie, un ancien ami, fraudeur également (ou quelque chose dans le genre – interprété par Willie Garson). Malgré tout, la série se repose majoritairement sur les deux personnages principaux, et bien qu’assez classique, je les ai trouvé très bons. Tim DeKay en flic un peu bourru, vieux jeu, avec son imperméable, est très bien ; et on dirait que le rôle de Neal Caffrey a été écrit pour Matt Bomer : beau gosse, très bien sapé, un air intelligent, il est parfait dans ce rôle de gentleman escroc.

Comme les séries à succès de la chaîne, White Collar va, je pense, être un formula show, avec une intrigue à résoudre par semaine, et des fils rouges qui vont se développer au cours de la saison. Parmi eux, la recherche Lauren sera je pense l’un des fils rouges de la saison : ne pouvant pas partir de Manhattan sans en avoir informé Peter (d’ailleurs je ne sais pas si le fait de devenir consultant pour le FBI lui a permis qu’on lui retire le bracelet électronique qu’il porte pendant tout l’épisode, à voir la semaine prochaine), et ayant une première piste qui le mènerait à San Diego, cela posera à un moment ou un autre un problème. Par la suite il serait bien qu’un très grand arnaqueur fasse son apparition, pour que naisse un second fil rouge. Mais ce pilote en tout cas réussit complètement dans ce qu’il veut proposer (et ce que propose la chaîne) : une série sans trop de prétention, qui se veut divertissante et pas prise de tête, mais qui est bien écrite, bien jouée et qui propose un décalage dans les séries labellisées FBI que l’on voit souvent.

7.5/10

Bilan

Un très bon pilote, que l’on a plaisir à regarder et qui pose bien les bases de la série. Les personnages de Peter et Neal sont très sympathiques et intéressants. La qualité variera selon les intrigues proposées mais cela est et restera je pense un bon divertissement.

4 Commentaires

  • Bboy
    Le 25/10/2009 à 18h07

    Je suis d'accord l'ensemble
    je rajouterais juste que selon moi, le second fil rouge attendu par le critique pour très bien venir du personnage dont on voit la main sur l'épaule de Lauren

    En plus ce personnage pourrait bien incarné une sorte de Nemesis à Neal
    car ça réaction et plutôt clair qu'il sait qui il est et qu'il ne l'aime pas...

  • fanfoi
    Le 26/10/2009 à 07h25

    bonne critique, c'est vrai que les acteurs vont bien ensemble.Pilote très sympa, vivement la suite

  • JB
    Le 27/10/2009 à 14h28

    Ouais, j'ai beaucoup aimé et les deux personnages principaux, et les intrigues lancées.

    Un bon 1.5xRoyal Pains, 0.8xBurn Notice :p

  • mishkado
    Le 22/07/2010 à 11h25

    j'en suis à l'épisode 11 (sur 14) et pas vraiment d'autres fil rouge comme le souhaitait le critique mais pas de problème, très bonne série et effectivement la relation entre les 2 est très bien faite.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

37 votes

Contenu relatif

White Collar
Note de la série :
9.1/10