Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Grey's Anatomy - 6x9 : New History

Résumé

Owen recrute Dr. Teddy Altman, un vétéran irakien. Cristina doute de ses aptitudes aux urgences et de sa relation avec Owen. Izzie retourne à Seattle Grace avec son ami du lycée qui est malade.

6x9 : New History © 2009 - American Broadcasting Company

Cet épisode signe le retour de Meredith et d’Izzie, et donc le retour à des storylines plus sages, et bien situées dans le coefficient rose bonbon du show. Plus convenues aussi, avec l’arrivée d’un nouveau dieu de la Cardio, ou Izzie qui s’émeut d’un patient dont elle s’est trop entichée. On a l’impression d’avoir déjà vu ça quinze fois par saison, alors on ajoute des variantes.
Le patient vient directement du passé d’Izzie, l’attachement est donc légitime, et le dieu de la Cardio n’est peut-être finalement pas si doué que ça… Sacré suspens hein ? Après une série d’épisodes d’une tension à faire frémir les cardiaques, ce retour à un encéphalogramme plat attriste un peu, mais contentera toutes les midinettes fanas des questionnements amoureux à rallonge de la bande du Seatle Grace.
Les amateurs de médecine plus badass se seront de toute façon déjà jeté sur l’épisode de Dr House de cette semaine, avec sa porn star en détresse.

On pourra se moquer par contre du sort réservé au chef Weber, d’abord papa de substitution de Meredith et quota black sympa en début de show pour finir cette saison en tyran implacable et incompréhensible. Le personnage devient complètement détestable, enchaîne les décisions crétines et le désarroi ira jusqu’à se lire sur le visage du comédien. Et voilà qu’on nous donne une raison en fin d’épisode. Si celle-ci est compréhensible vu le passif du personnage, elle est aussi complètement stupide, facile, et arrive comme un cheveu sur la soupe. Puisque Meredith et Shepperd sont casés et béats d’amour, que Izzie et Alex sont dans l’impasse, on va rechercher des intrigues carrément incongrues pour des personnages de fond de tiroir. La série commence à subir le syndrome Urgences, et l’on peut s’en inquiéter.
Sauf que cette dernière est aussi la preuve qu’un show peut survivre à ses personnages, même si l’éclat des débuts s’est éteint. Il reste néanmoins que Grey’s Anatomy est une production de qualité, fabriquée avec assez de savoir faire pour durer loin des problèmes de casting, de grossesses, ou de l’égo de ses interprètes.
Heureusement, il nous faut notre fix de rose bonbon.

7/10

Bilan

Un épisode décevant, surtout après les élans interdits aux cardiaques des semaines précédentes, mais emballé avec tellement de maîtrise qu’on y trouve son compte.

2 Commentaires

  • eléeuh
    Le 01/12/2009 à 20h11

    AH NON! On ne peut pas lancer une critique aussi acerbe (et juste) et donner tout de même un 7 à une série qui ne vaut pas plus d'un 4 depuis d'innombrables épisodes, et qui a perdu son essence avec le départ d'Izzie, de George surtout selon moi car il apportait un humour dont le show aurait bien besoin... une série dont les personnages sont désormais MECONNAISSABLES et insipides!!! "L'emballage" ne fait vraiment pas tout, je dirais même qu'il ne fait RIEN, on se sent trompé sur la marchandise!!!!!

  • David
    Le 03/12/2009 à 11h21

    Je suis d'accord, mais c'est suffisamment efficace pour qu'on y trouve son compte.
    Voir pour ça l'épisode spécial Fêtes.
    C'est de la guimauve, mais ils le font bien.
    Parfait comme guilty pleasure donc.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

10 votes

Contenu relatif

Grey's Anatomy
Note de la série :
9/10