Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Ugly Betty - 4x15 : Fire and Nice

Résumé

Suite à l’incendie, toute la famille Suarez vit dans l’appartement de Betty le temps de toucher l’assurance. Pendant ce temps, tout le monde croit être responsable du sinistre. Wihelmina essaye de devenir « gentille » pour plaire à un amour de jeunesse. Daniel découvre le secret de sa mère et Hilda rencontre sa belle famille.

4x15 : Fire and Nice © 2010 - American Broadcasting Company

Je ne sais pas vous, mais depuis le quatorzième épisode je m’ennuie de nouveau en regardant Ugly Betty et suis les intrigues plus parce que la fin est proche (plus que cinq épisodes) et non parce que la série me fait rire. Ici, l’humour est à l’image des blagues du pompier : poussif et souvent pas drôle.

Mais commençons tout d’abord avec le gros coup de gueule de l’épisode : « Lily ». Les scénaristes ne sachant vraiment pas quoi faire de l’homosexualité de Justin, décident de le rendre hétérosexuel purement et simplement. Et oui, le petit jeunot a décidé de commencer à fumer (du tabac, faut rester soft quand même) durant ses leçons de théâtre (possible raison de l’incendie) pour plaire à cette demoiselle. À moins que cela sonne comme un prénom masculin pour vous.

Mais essayons de voir les points positifs : Justin faisant un clip aux allures Lady Gagagesques et surtout, Wilhemina qui retrouve un ancien amoureux de sa vie « d’avant », quand elle était une « personne normale ». La voir faire tous ces efforts, bien se comporter afin de lui plaire est très surprenant venant de la « power angry fashion nazi » de service. Cela nous permet également de découvrir un duo Betty/Willy intéressant qui change du caractère prout-prout habituel de l’héroïne. La rencontre des Suarez avec la famille de Bobby est l’un des meilleurs moments de l’épisode même si certaines blagues sur la mafia deviennent pesantes au bout d’un moment. L’événement au terme de cette soirée laisse entrevoir le season finale, gros comme une maison.
Les sériephages reconnaîtront dans le rôle de la mama italienne une figure de la série Une nounou d’enfer (que de souvenirs mémorables de notre jeunesse devant M6) mais aussi du film Mariage à la grecque.

Mais le personnage comique par excellence reste notre chère Amanda. C’est une constance de la série qui ne faillie jamais, que ce soit ici avec Ignacio (vraiment utile que derrière ses fourneaux) aka « uncle papi » ou avec Claire Meade. Son habituel binôme comique, Marc, sans réelle storyline ici fait surtout acte de présence avec son splendide nouveau brushing plus efficace qu’une pub pour du gel.

Mais malgré tout, il ne se passe pas grand chose. La série s’achève dans cinq épisodes et finalement, on aimerait que tout ce petit monde évolue encore plus. Foutu appareil dentaire, toujours dans la bouche de Betty et sa famille toujours collée à ses basques alors que cette dernière a pourtant déménagé. Le compte à rebours est lancé.

6/10

Bilan

Le passage à vide semble perdurer. Les scénaristes auraient-ils abandonnés le navire avant même le clap final ? L’époque des rires en cascade n’est plus. Mais on ne peut cesser d’espérer encore et toujours.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

5 votes

Contenu relatif