Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Entourage - 7x2 : Buzzed

Résumé

Vince, complètement à la ramasse à cause des anti douleurs prescrits après sa cascade de la semaine dernière, commence à prendre les mauvaises décisions pour sa carrière. Ari a du mal à gérer toutes ses nouvelles fonctions, Drama cherche toujours à percer malgré les difficultés, et Turtle se rend compte que son ex employée lui a facturé 10000 dollars chez Tiffany avec la carte bleue de sa société…

7x2 : Buzzed © 2010 - Home Box Office

On retrouve le Entourage qu’on aime, avec son petit rythme à la cool, qui fait s’enchaîner les péripéties anecdotiques qui auront pourtant des conséquences dans la suite de la saison. Vince revient sur le devant de la scène, et commence les caprices de stars, autant par ennui que par spleen médicamenté.
Le bougre a envie que ça bouge un peu plus, suite au rush d’adrénaline après la cascade du season premiere. Faut dire que le bonhomme a une vie difficile, avec toutes ces créatures de rêve, ces villas et l’argent par brouettes, on s’ennuie vite.
Son aveu de je-m’en-foutisme sévère en pleine interview renvoie à l’incident Medellin, vite oublié par un Vince en pleine gloire. Cette leçon est plus que vérifiable aujourd’hui : peu importe la qualité des films, ce qui compte surtout au final, c’est l’aura star. Ou une nouvelle moumoute si l’on s’appelle Nicolas Cage.

Turtle poursuit sa carrière d’entrepreneur, dans un style s’opposant directement à la main de fer d’Ari Gold. La mise en parallèle des deux carrières est d’ailleurs assez savoureuse.
Si Turtle est déjà dépassé par sa petite société de location de limousines (et conduites par des mannequins), le dieu Ari Gold a peut être vu trop grand avec le rachat de la boîte de son ancien mentor. Mais la pression supplémentaire sur ses épaules est du pain béni pour nous autres spectateurs, et sûrement l’occasion de voir des guests stars de plus en plus prestigieuses.

Drama est coincé dans un no man’s land de propositions artistiques, après que le deal du dernier season finale soit tombé dans les limbes d’Hollywood. Cela permet d’apercevoir à l’écran Llyod, le grand personnage oublié de cette saison, alors qu’il atteignait son zénith l’année dernière.

Le show déroule son intrigue tranquillement, assumant totalement son statut de série de l’été, mais que l’on n’abandonnerait pour rien au monde.

8/10

Bilan

Un épisode tranquille, parfaitement dans la lignée de la série, et vingt minutes au paradis à déguster avec un cocktail bien frais et une brise légère dans le cou.
Les vacances, c’est chouette.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler