Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Bored to Death - 2x1 : Escape From the Dungeon

Résumé

Jonathan doit détruire le disque dur d’un club SM. Leah rompt avec Ray, et George tente de réduire les coûts de son magazine.

2x1 : Escape From the Dungeon © 2010 - Home Box office

Après une très bonne première saison, on se demandait comment Jonathan, Ray et George allaient revenir. Pas vraiment de storyline à poursuivre, sûrement pas de cliffhanger à résoudre, cette drôle de série, façon cinéma indé réussit pourtant à faire un retour, n’ayons pas peur des mots, flamboyant.


La série nous  avait laissé sans intrigues, mais elle ne met pas longtemps à poser les bases de cette nouvelle saison.
On prend les événements de la vie des personnages en cours. La saison reprend on  ne sait trop quand par rapport à la première, mais il y a eu du changement entre temps.
Le second roman de Jonathan a été refusé, ce qui le force à donner des cours du soir, et George se voit contraint de baisser les coûts de production de son magazine par Mary Kay Place (Adaleen dans Big Love).


Le seul à n’avoir pas connu de bouleversement jusqu’ici, c’est Ray. Lui a droit à une rupture à l’écran. Peut-être voulait-on une sortie digne de ce nom pour Leah, ou fallait-il simplement de nouveaux problèmes pour que le personnage, un brin névrosé, ne devienne pas ennuyeux.
En tout cas, on peut y voir une récurrence. Dans le pilot, c’est Jonathan qui se fait larguer, au fond à cause de son manque de responsabilité. Bored To Death, ou la série des sympathiques antihéros contemporains.

Cette seconde saison a déjà tout le matériel nécessaire à son avancée. Bien sûr, rien d’extraordinaire ni de très palpitant, ce n’est pas du tout l’objectif de la série, mais de quoi voir évoluer le trio.


Le plus drôle dans l’épisode, ce qui nous amène au cœur de l’action, est amené grâce à l’investigation de Jonathan, qui doit détruire le disque dur d’un club SM. Prenant son rôle de détective très au sérieux, on retrouve le personnage en complet cuir, finissant évidemment à courir dans tout New York, que l’on prend beaucoup de plaisir à retrouver également.
Plus que cette situation ridicule, c’est la candeur et le premier degré avec lequel Jonathan règle cette histoire qui est drôle, sans parler des dialogues, souvent bien pensés.


En tout cas, le dosage entre la vie des personnages et les affaires de Jonathan est parfait. L’épisode était rythmé, sans fausse note, et donne vraiment envie de voir la semaine se raccourcir.
Bored to Death, une série qui met de bonne humeur !

9.5/10

Bilan

Un retour très réussi. Drôle et rythmé, la série nous donne un aperçu des fils conducteurs de cette saison, et ça s’annonce très bien.

2 Commentaires

  • Rooney
    Le 30/09/2010 à 12h11

    Voilà ce qu'il manque à Jonathan: la moustache !
    http://www.youtube.com/watch?v=rKr-E7J-6pQ&feature=player_embedded#!

  • gazapachaud
    Le 03/10/2010 à 19h23

    Et vive le décolleté de Maîtresse Florence !

Ajouter un commentaire







 Spoiler