Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

Friday Night Lights - 5x1 : Expectations

Résumé

La fin du mois d’août annonce le début de la saison de football et la rentrée scolaire qui se rapproche. L’occasion pour Landry et Julie de faire leurs adieux à Dillon. Coach Taylor prépare les Lions à leur premier match de la saison et recrute un nouveau joueur, pendant que Tami prend possession de ses nouvelles fonctions de conseillère d’orientation à East Dillon High.

5x1 : Expectations © 2010 - DirecTV

La fin est proche, le compte à rebours commence avec Expectations. Le premier des 13 ultimes épisodes de cette série trop vite achevée. La nostalgie s’empart de nous alors que nous voyons les derniers moments des habitants de la merveilleuse ville fictive de Dillon, Texas.

Neuf mois après que la nouvelle équipe du coach Taylor, les Lions de East Dillon, ait battu les bleus Panthers, nous les retrouvons dans la chaleur humide de la fin de l’été. Deux anciens partent et un nouveau, avec un nom imprononçable, arrive.

En effet Julie, la fille chérie du couple Taylor part voler de ses propres ailes à la fac et une sorte de nostalgie plane au dessus de la tête des parents qui gèrent ce changement chacun à leur façon. Alors que leur progéniture se projette déjà dans l’avenir et fait ses adieux à Landry qui partage ses derniers instants à Dillon entre ses aux revoirs à Mrs. Saracen, son ultime concert avec Crucifictorious et sa dernière soirée dans le strip-club du coin. Les bonnes reparties de ce personnage vont définitivement manquer au show.

Autre personnage du casting originel que l’on revoit le temps d’une scène qui vous arrache le cœur : Tim Riggins qui n’est plus que l’ombre de lui-même, prison oblige. Mais la lumière semble pointer le bout de son nez avec la promesse d’une sortie anticipée pour bonne conduite. Il n’en reste pas moins difficile de le voir ainsi, lui qui avait tellement mûri les deux saisons précédentes : heureux et juste fier de vivre dans son cher Texas natal, rempli de projets pour l’avenir. Espérons que Lyla Garrity reviendra lui apporter le sourire vu que normalement la plupart des « anciens » reviennent dans cette ultime saison faire une apparition. Préparez vos kleenex.

Mais avant tout ceci, coach Taylor, épaulé de l’irremplaçable Buddy, débauche l’un des joueurs de l’équipe de basket, Hastings Ruckle (Grey Damon), sensé être le nouveau beau gosse rebelle de la série. À l’image de Tim Riggins, dans les premières années. Pour l’instant, c’est plus un grand dadet qui ne se sépare jamais de son bonnet, déblatère des trucs hippies façon « free spirit » et a l’aire assez ridicule dans son équipement de footballeur avec son allure longiligne... de basketteur. Pourtant, il a ce petit quelque chose d’attachant dès le départ. Ce qui n’était pas le cas de tous les nouveaux personnages arrivés l’année dernière.

D’ailleurs en ce qui concerne Luke, Vince, Jess et Becky, pas grand chose de nouveau, ou de très intéressant :
Le couple Jess et Vince coule toujours des jours heureux, pour l’instant, bien que la demoiselle doit gérer ses frères toute seule depuis que son père est parti lancer plusieurs franchises de son restaurant. Dommage, le personnage de Steve Harris était intéressant, surtout ses interactions avec le coach.

Quant à Luke, il fait une fête dans la ferme familiale, durant l’absence parentale mais sinon rien de significatif. Espérons que les scénaristes seront plus inspirés cette année.

Enfin Becky vit avec sa stepmother alors que son père est sur les routes, au volant de son camion et sa mère sur un bateau-casino. Assez horripilante l’année dernière entre son amour à tendance fanatique pour Tim et l’intrigue bancale de la grossesse, elle sort pourtant du lot en ce début de saison avec la scène où elle demande l’hospitalité à l’autre Riggins, Billy. Entre elle qui cherche cruellement une famille qui l’accepte et lui qui cherche à faire amende honorable pour le sacrifice de Tim. Cela fait d’ailleurs plaisir de le voir rejoindre la coach team.

Et enfin l’épisode s’achève sur les « adieux » des Taylor à leur fille aînée. Et il faut bien avouer que d’un seul coup les parents prennent un coup de vieux en la voyant s’éloigner au volant de sa voiture. L’émotion est palpable et les voir tristes est douloureux parce qu’on les aime ces personnages, surtout ce couple qui représente à la fois la colonne vertébrale (Eric) et le cœur (Tami) de ce show.


Coach Eric Taylor : « Well, you live in Texas now. You love the game of football. You just don't know it yet. »

6/10

Bilan

La reprise est plus ou moins facile. Cet épisode sert surtout à remettre les pendules à l’heure pour s’immerger de nouveau dans notre ville préférée du Texas. Certains nous quittent, d’autres arrivent. Il faudra attendre la semaine prochaine pour rentrer dans le vif du sujet avec la reprise des cours. Ce n’est pas du grand FNL, mais cela devrait monter crescendo, semaine après semaine, alors préparez vous. Plus que 12 épisodes avant THE END.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif

Friday Night Lights
Note de la série :
9/10