Critiques

Seriesaddict.fr  par | 5

Friday Night Lights - 5x6 : Swerve

Résumé

Alors que le coach Taylor fait la couverture d’un magazine en temps que « faiseur de champions », Luke découvre que T.M.U. n’a jamais eu l’intention de le recruter. Julie use de moyens désespérés pour ne pas retourner à l’université et Vince doit rendre des comptes à une ancienne connaissance.

5x6 : Swerve © 2011 - DirecTV

Les choses continuent à plutôt bien tourner à East Dillon… à quelques détails près. Tout d’abord, Julie est toujours très affectée par sa confrontation avec la femme de Derek Bishop, au point d’user de moyens désespérés pour ne pas retourner à l’université. Quand on la voit détruire cette pauvre boîte aux lettres qui n’a rien demandé, on réalise à quel point. Le jeu de l’actrice est très juste, au point de rendre tout ceci palpable. Tout comme la réaction des parents, surtout le père, pour qui rien n’est plus important que les femmes de sa vie. Le jeu de Kyle Chandler est un mélange de retenue et de bouillonnement intérieur ambulant. Tout cela n’est pas sans rappeler l’épisode de la saison 3, où il avait surpris Julie au lit avec Matt Saracen, découvrant du même coup que sa petite fille adorée n’en était plus une, biologiquement parlant.

Autre personnage, autre problème, Vince se retrouve face à face avec un fantôme de son passé pré-Lions, un certain Calvin qui lui réclame son due : la bagatelle de 5000 $. Cela fait bien longtemps que sa vie d’avant n’avait pas été traitée, non pas que cela manquait, loin de là. Tous ces personnages sont tellement passés par de lourdes épreuves l’année dernière que l’on apprécie la presque accalmie de cette saison 5. À la vue des premiers événements de cet épisode, on aurait pu craindre que les soucis soient de retour. Que nenni. En effet, le problème de Vince est résolu (pour le moment ?) relativement  vite, grâce à son père. Est-ce le retour des vieux démons du paternel ? Affaire à suivre.

Et enfin, la crainte de l’épisode précédent concernant Luke et Vince et leur recrutement par T.M.U. s'est confirmée ici. L’école s'est servie de l’un des deux pour mieux atteindre son objectif ultime, à savoir Vince. La première réaction du perdant dans l’histoire est évidemment la colère. Mais au lieu de rester dans cet état d’esprit tout au long de l’épisode, les scénaristes nous emmènent dans une autre direction : Billy Riggins. Sa façon de savoir écouter tout en éduquant est pour le moins atypique. Mais il le fait avec tellement de cœur que l’on ne peut être que conquis.

L’occasion pour moi d’ailleurs de dire combien j’adore toute la famille Riggins, comme je l’ai déjà dit à de multiples reprises. Le couple Billy-Mindy ressemble de plus en plus aux Taylor et cet épisode en est le parfait exemple, chacun aidant ces jeunes à leur façon.

Et pourtant, qui aurait parié au départ sur un ancien arnaqueur/mécano et une strip-teaseuse ? Billy, tout d’abord, qui sait trouver les mots justes auprès de Luke ou carrément devant toute l’équipe. De plus en plus, il ressemble à son mentor Eric Taylor.
De son côté, Mindy prend sous son aile la jeune Becky pour lui faire oublier Tim et la pousser dans les bras de Luke qui n’a d’yeux que pour elle. La façon dont elle s’y prend n’a rien d’un discours qu’une mère pourrait donner à sa progéniture, mais cela n’en reste pas moins adorable. Allons, un peu de bonheur (façon « bunnies ») dans ce monde de brutes.

Billy Riggins : «  It's Friday night in our house… So cinch up your laces, put more tape on your hands if you need it, and you make sure that helmet's on good and tight, and you hurt the first son of a bitch you see tonight. Let's go kick some ass. »

Mindy Riggins : « Kids, I don't know what's going on between you, and I don't really care, but you need to get over it, because you're both young, and you're both hot, and you both need to get laid, so I'm gonna go back over there with my husband, and you two can stay here and screw like bunnies, but, you know, be safe and use protection and all that mommy talk, and, um, enjoy. You're totally welcome. »

8.5/10

Bilan

Un épisode moins heureux que la semaine dernière mais qui reste néanmoins dan la lignée de ce que Friday Night Lights sait faire de mieux. C’est toujours un plaisir de retrouver ces personnages, et encore plus de les voir toucher du doigt quelques instants de bonheur. Plus que 7 épisodes avant THE END.

5 Commentaires

  • MaTTimat
    Le 26/01/2011 à 07h40

    Bonjour sandrine :), Excellente critique. Tout les points soulevés sont correct :).

    Cette série est d'une manière dérangeante tellement elle peut faire réelle les acteurs passent par des situations ou leur jeu fait vrai et est très efficace.

    Ce qui est intéressant de voir est la place prise par le couple Taylor et leur rôle de modèle que "tout" le monde se met à s'en inspirer. Serait-ce le message final de FNL?

    L'entraide, le soutien, le respect, l'écoute que certaines personnes peuvent-avoir doit servir de modèle pour toute une société?

    En tout cas une belle sérié, dérangeante par moment mais tellement agréable à regarder!!!

    Merci sandrine pour la critique en ésperant que ca motive certaine personne à regarder FNL!

    PS: As-tu vu le film FNL?

  • Sandrine
    Le 31/01/2011 à 02h02

    Tout d'abord MILLE MERCI pour ton commentaire MaTTimat. Cela fait chaud au cœur, et me remotive pour finir ma critique de l'épisode 5.07.

    En ce qui concerne le film, je l'ai récupéré il y a probablement déjà un an quand j'ai découvert et dévoré les premières saisons de la série. Hélas, je n'ai jamais trouvé le temps de le regarder. Peut être que le fait que le coach Taylor ne soit pas interprété par Kyle Chandler et que Connie Britton est une coupe si 80's si loin de son brushing parfait de la série m'ont arrêtés dans mon élan. ;) Mais je ne désespère pas de m'y mette un jour. Peut être quand la série sera finie. snif.

    Pour ce qui est du côté vrai de la série et du jeu des acteurs, je ne peu qu'abonder dans ton sens. C'est d'ailleurs ce qui m'a tout de suite plus dans la série et qui m'a frappé dans la première saison. Maintenant je le ressent moins. Je suis probablement trop habituée au style caméra à l'épaule/improvisation que cela ne me fait plus le même effet qu'avant.

    En tous les cas, en ce qui concerne le couple Taylor, peut être comme tu le dis si bien, est-ce le message suprême de la série. C'est en tous les cas ce que je retiens principalement des derniers épisodes de la série. La façon qu'ils savent écouter les gens et trouver le moyens de les aider, c'est très beau. Et j'y repense souvent au quotidien. C'est quelque chose que nous devrions tous essayer de faire. Ce sont des héros du quotidien, comme beaucoup d'autres dont nous n'entendrons jamais parlé, mais qui par leurs actions ont amélioré la vie d'autrui. Donc en effet, c'est un très beau message. Et peut être le message ultime de la série. En tous les cas ce sont définitivement les deux personnages emblématiques.

    J'espère que plus de gens iront au delà du football et s'intéresseront à cette série qui vaut vraiment le détour. N'hésites pas propager la bonne parole autour de toi. ;)

  • Drose
    Le 05/02/2011 à 15h25

    C'est dingue comment Billy a évolué !
    Son couple est abordé sous un autre angle et c'est mieux comme ça :)

    J'ai en revanche de plus en plus de mal avec Vince, il ne me touche pas autant que certains jeunes

  • Drose
    Le 05/02/2011 à 15h26

    @Sandrine : J'espère que tu trouveras la motivation de continuer les critiques sur cette série car tu fais du bon travail, et comme tu l'as précisé cette série est incontournable !

  • Sandrine
    Le 05/02/2011 à 19h28

    Merci, de nouveau, Drose pour tes commentaires et pour ce que tu penses de mes critiques. J'avais l'attention de poster la critique du 5.07 en début de semaine, mais par manque de temps et de motivation, ce n'est tjrs pas le cas. Mais bon, vue que deux personnes semblent intéressées d'en lire plus, je vais essayer de trouver la force de m'y remettre. Merci à vous deux, MaTTimat et Drose.
    Enfin, tout comme toi Drose, le perso de Vince m'insupporte de plus en plus. Je trouve que les scénaristes le mette bcp trop en avant par rapport aux autres joueurs. De tout façon, pour moi, il n'y aura jamais rien de mieux que le cast original. C'est simple, je verse ma larme à chacun de leur retour.

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

10 votes

Contenu relatif

Friday Night Lights
Note de la série :
9/10