Critiques

Seriesaddict.fr  par | 3

Friday Night Lights - 5x7 : Perfect Record

Résumé

Alors que les Lions doivent affronter les Panthers, un site web regroupant le passé carcéral de certains joueurs est mis en ligne. Jason Street est de retour à Dillon. Tami retourne à l’université de Julie pour récupérer ses affaires. Vince met son avenir footbalistique entre les mains de son père et Luke son futur sportif et amoureux entre celles de Billy Riggins.

5x7 : Perfect Record © 2011 - DirecTV

Tout irait presque bien dans le meilleur des mondes à Dillon, si les Lions ne devaient pas affronter les Panthers et subir du même coup le mauvais goût de ces derniers.

Après le vandalisme de leur terrain l’année dernière, ils doivent cette fois faire face à la mise en ligne d’un site regroupant le casier judiciaire de plusieurs d’entre eux. Ceci a pour effet de réveiller la bête qui sommeille en chacun d’eux.

La violence mêlée d’arrogance avec laquelle les Lions jouent face aux Panthers n’est que le résultat de quelque chose qui "gangrène" l’équipe depuis l’épisode 5.05 : une équipe qui fait fie des règles et accumule les fautes sur le terrain. Avec un jeu à l’image des joueurs et du passé de certains. Pas vraiment les valeurs que coach Taylor cherche à inculquer à ces derniers depuis le début de la série.

Alors que l’équipe enchaîne les victoires sur le terrain, les tensions se font de plus en plus persistantes au sein même du groupe et notamment dans la relation entre le coach et ses joueurs. Il est difficile de le voir progressivement perdre prise sur ces jeunes, en particulier avec Vince qui subit de plus en plus l’influence de son paternel qui voit d’un mauvais œil la trop grande présence du coach dans la vie de son fils. Il se sent menacé en tant que père et veut marquer son territoire, au détriment de l’équipe. Et ce n’est pas prêt de s’améliorer, à la vue du titre du 5.08 Fracture.

Alors qu’Eric Taylor n’est que louanges pour son poste et les Lions au début de l’épisode, face un de ses anciens protégés, Jason Street (quel bonheur de revoir Scott Porter), les choses évoluent différemment au fil des 40 minutes. Et on se prend à craindre que Taylor décide, comme au terme de la saison 1, de quitter Dillon pour voler vers de plus chauds hospices en devenant coach dans une université de Floride. Cette décision scénaristique avait été l’une des plus mauvaises, et joua sur la qualité de la saison 2 (sans parler de la grève des scénaristes). Il est fort à craindre que pour marquer encore plus symboliquement la fin de la série, les scénaristes nous refassent le même coup. Histoire que tout comme nous, pauvres spectateurs désœuvrés, la famille Taylor quitte la ville de Dillon, TX définitivement.

De son côté, Madame Taylor n’en peut plus de voir sa fille mettre en péril son avenir universitaire et décide donc de partir à la fac de Burleson pour récupérer les livres de Julie. Elle se retrouve alors face à face avec la raison de tous les maux de sa fille en la personne de Derek, l’assistant coureur de jupons collegiales. L’actrice est impeccable dans son silence des plus dignes.

Heureusement Billy Riggins est là pour quelque peu alléger les tensions ambiantes. Il continue sur sa lancé de l’épisode précédent en entraînant personnellement Luke, pour lui assurer un avenir non seulement universitaire, mais aussi amoureux. Et c’est là que ça coince car ce dernier donne de très mauvais conseils en ce qui concerne les relations amoureuses. Il n’y a aucun doute sur le fait qu’il s’est avéré très chanceux d’avoir pu séduire celle qui est devenue sa femme. Evidemment, ses conseils font plus de mal que de bien dans la relation Luke-Becky, mais donne droit à quelques scènes cocasses avec néanmoins un happy ending.


"That's not who we are, Eric."

8/10

Bilan

Le retour de personnages du casting original commence ici, avec une petite larme à la clé. Tant de chemin parcouru depuis le début de la série. Les Lions affrontent les Panthers sur le terrain mais surtout doivent faire face à leurs démons passés. Des tensions apparaissent au sein même de l’équipe et n’annoncent rien de bon pour la suite. Plus que 6 épisodes avant THE END.

3 Commentaires

  • Drose
    Le 06/02/2011 à 15h00

    J'ai comme toi l'impression qu'on nous prépare lentement au départ du couple ..
    C'est un peu dur à avaler étant donné qu'on adore ces lieux, et cette ambiance.

    L'histoire de Julie est pour moi un peu décevante, un peu cliché. Dommage

    En dehors de ça, j'aime beaucoup Luke et je regrette qu'on ne lui laisse pas plus de place au sein de la série. On l'approche trop souvent au moment des matchs.
    Son duo avec Billy était sympathique, on remarque bien que ce dernier souhaite changer, et il prend un peu ici le rôle d'un grand frère, un role qu'il n'a pas assumé avec Tim
    Enfin pour terminer, le retour des anciens est toujours agréable ! et je pense qu'une fois la saison 5 terminée je re-regarderais la série ! La nostalgie , surement ...

    Que d'émotions à travers ces épisodes, on passe du rire aux larmes

  • Drose
    Le 06/02/2011 à 15h02

    @Sandrine : merci pour la critique ;)
    Je ne sais pas où tu en es dans la série mais moi j'arrive au 12e épisode :'(

  • Sandrine
    Le 07/02/2011 à 13h30

    @Drose, je suis TRÈS en retard dans mon visionnage pour la simple et bonne raison que je regarde un épisode puis fait la critique, et ainsi de suite. Je ne veux pas en regarder plusieurs à la fois, pour m'influencer dans les critiques suivantes. J'ai vue le 5.08 et suis entrain d'écrire la critique. Après je me ferais donc le visionnage du 9.
    Pour ce qui est du perso de Julie, je suis d'accord avec toi. Et ce n'est pas forcément mieux dans le 5.08 mais c'est l'occasion de préparer les retrouvailles avec l'un de mes perso préférés, alors je subis en silence... lol En tous les cas, j'ai adoré la scène où Derek vient chez les Taylor et que Eric l'expulse de chez lui, à sa façon. :)
    En ce qui concerne Luke, je suis d'accord, trop sous exploité. Comme le nouvo joueur o nom à coucher dehors. Par contre, trjs aussi géniale la relation avec Billy Riggins. Tu as raison, il essaye de faire mieux qu'avec Tim. C'est mignon. Ça vient du cœr.

    En tous les cas, merci de nouveau pour tes commentaires. Ça fait toujours plaisir et me pousse à continuer. :)

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

11 votes

Contenu relatif

Friday Night Lights
Note de la série :
9/10