Critiques

Seriesaddict.fr  par | 0

In Treatment - 2x11 : Mia -0Week Three

Résumé

vide

2x11 : Mia -0Week Three © 2009- Home Box Office

Dans ce Week Three, les patients de Paul se révoltent. Entre jalousie, indifférence et comparaison, notre psychologue préféré a du mal à se faire accepter en tant que tel. Ainsi, la semaine de Paul se voit chamboulée par beaucoup d’imprévus (car qui mieux que lui sait que chaque situation, chaque geste a une signification): horaires de rendez-vous déplacées, visites surprises de ses patients, tout est mis en scène pour mieux le destabiliser et chaque séance connaît un moment de bousculade.

Mia – Dès les premières minutes passées avec Mia, Paul (et nous, par procuration) se rend compte que le personnage est difficile à appréhender. Non que les autres ne le soient pas mais, par le fait qu’ils aient une thérapie passée en commun, leur relation en est plus profonde et par conséquent, plus compliquée. Mia met le cas « Laura » sur le tapis et bombarde Paul de questions plus ou moins personnelles. Sa jalousie ressort de plus belle dès que Paul ne répond pas immédiatement à ces interrogations et celle-ci lui fait comprendre qu’elle aurait aimé être à la place de Laura. Une nouvelle intrigue nous est donc dévoilée, Mia étant peut-être la nouvelle Laura de la série.

April –  L’épisode débute par le petit-déjeuner de Paul. Les scènes où Paul se retrouve seul dans son appartement se multiplient, cette saison semble vouloir montrer davantage la vie de Paul que dans la saison dernière. April arrive plus tôt à son rendez-vous. Epuisée par un projet qu’elle devait réaliser pour ses cours, elle s’endort assez rapidement sur le fauteuil de Paul. Un moment étrange où se mélangent une certaine tendresse et la peur qu’elle ne se réveille pas. Mais le cœur de leur discussion reste, sans aucun doute, la perspective pour April d’annoncer à son entourage le fait qu’elle a un cancer. Sujet sensible donc, pour un épisode qui se finit en point d’interrogation.

Oliver -  L’épisode commence par une conversation entre Paul et son fils, coupée par la mère d’Oliver venant récupérer la fameuse tortue. Oliver peut être considéré ici comme une sorte de comparaison avec le fils de Paul. Tous les deux ont des parents divorcés (et le vivent mal) et tous les deux ont presque le même âge. Un glissement se fait donc entre l’histoire d’Oliver et du fils de Paul (matérialisé par le moment d’intimité du début). De manière plus générale, l’épisode se centre sur la nouvelle petite amie de Luke (le père d’Oliver). Des révélations sont faites à Besse (la mère d’Oliver), plus ou moins dures à entendre, et Oliver se retrouve à nouveau au milieu d’un monde d’adulte qu’il ne comprend pas forcément. Le schéma de la séance se trouve changé dans le sens où l’arrivée des protagonistes se veut différente que celle des deux semaines précedents. Paul s’attarde un peu plus sur la relation qui lie les parents plutôt que sur Oliver à proprement parlé. Quoi qu’il en soit, l’histoire d’Oliver reste toujours aussi intéressante, avec des rebondissements assez drôles (pour la spectatrice que je suis, pas pour les personnages eux-mêmes, je pense notamment à la prof d’Oliver). 

Walter – Avec un épisode tout à fait marquant la semaine dernière, je dois avouer que celui-ci m’a quelque peu déçu. Walter apparaît comme un homme surmené par son travail, souhaitant tout contrôler jusqu’à la vie de sa fille et même si l’intrigue en elle-même n’est pas si désagréable, j’ai un peu de mal à accrocher avec l’univers du personnage. Beaucoup de bla-bla pour, en fait, ne pas dire grand-chose et je trouve ça dommage car tout ce qu’il en ressort (selon moi) est le mot « stagnation ». Malgré tout, je garde bon espoir, John Mahoney étant quand même un acteur d’exception ! 

Gina – De même, cet épisode m’a laissé un peu sur ma faim. Commencer par un moment d’intimité entre Paul et son amie (Tammy Kent), pas de problème, mais pourquoi le faire pour l’épisode qui va forcément parler de ça ? Cela donne l’impression que chaque séance donne lieu à des situations spéciales et la semaine s’en voit d’autant plus saccadée, mettant une séparation entre les différents épisodes. La séance en elle-même aborde le passé de Paul, notamment sa relation avec ses parents. On en apprend plus sur le fameux soir de Noël qui a été un véritable tournant dans la vie de Paul. Une avancée est donc faite et Gina accélère la cadence en fin de séance pour nous donner l’envie de voir la suite.

En bref, In Treatment nous offre une semaine chargée en rebondissements. Les préférences commencent à se dessiner, les personnalités se dévoilent, la vie de Paul s’étale. La routine quoi.

0/10

Bilan

En bref, In Treatment nous offre une semaine chargée en rebondissements. Les préférences commencent à se dessiner, les personnalités se dévoilent, la vie de Paul s’étale. La routine quoi.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler