Critiques

Seriesaddict.fr  par | 4

Friday Night Lights - 5x11 : The March

Résumé

Tim réapprend à vivre en liberté, et encore plus au sein de sa famille. Les victoires s’enchaînent pour les Lions. Vince doit faire face à son père qui retombe dans ses vieux démons. Jess tente de prouver à Eric Taylor sa valeur en temps que coach. Enfin Tami se voit offrir un poste en tant qu’assistant du doyen des admissions d’une université.

5x11 : The March © 2011 - DirecTV

Alors que les matchs s’enchaînent littéralement à la vitesse de l’éclair, la fin n’a jamais été aussi proche. Avec The March, on ressent combien une saison de seulement treize épisodes n’est pas suffisante pour traiter de façon posée une année scolaire. En effet, lorsque la série était diffusée sur son network d’origine, NBC, la saison 1 comportait 22 épisodes, et la deuxième aurait suivi le même chemin si la grève des scénaristes n’était pas passée par là. Avec une vingtaine d’épisodes, on peut prendre le temps de se poser entre chaque match, et ainsi approfondir toujours plus la psychologie des personnages. Car quand quiconque a suivi un tant soit peu Friday Night Lights, sait que c’est loin d’être juste about football.

C’est ainsi que East Dillon affronte successivement West Cambria, Bellemeade, Preston et Arnett Mead. Il n’y pas grand chose à en dire, ils se succèdent tellement vite. Nous avons juste le temps d’apercevoir quelques bonnes actions des deux joueurs phares : Vince et Luke.

En revoyant la première saison, je réalise que le traitement des matchs en eux-mêmes actuellement n’a plus le même attrait qu’au début de la série. Peut-être sommes-nous devenus quelque peu blasés à la longue. Je garde personnellement un excellent souvenir de l’avant-dernier match des Panthers, sous la pluie, à la fin de la saison 1. Je me souviens scandant le nom de l’équipe et sautant sur ma chaise à la moindre action comme une pure cheerleader Texas’ homemade. Cela m’est arrivé quelque fois par la suite, mais sans laisser le même souvenir indélébile dans mon esprit. Et vous, quel est votre meilleur souvenir de match ? Panthers ou Lions ?

L’intérêt footbalistique ici est plutôt au niveau des coachs, avec le défilé des joueurs dans le jardin de chacun d’eux. Tout d’abord, évidemment, chez la famille Taylor. Difficile de croire que pas plus tard que l’épisode précédent, Eric hésitait à quitter cette même équipe.
Ensuite, vient le tour du second en chef, Billy Riggins, qui a le droit à un hommage plus comique, à l’image de sa façon d’enseigner, façon Haka bien sûr.
Enfin Jess revient à la charge auprès de Taylor pour être plus que "juste" la responsable des équipements. Depuis le début de la saison 4, on connaît son amour pour ce sport et son poste actuel au sein des Lions n’était qu’une première étape pour pouvoir prouver, à terme, sa valeur en tant que coach. Nous en avions eu un aperçu au début de la cinquième saison quand l’une de ses propositions d’action avait été reprise par Billy Riggins. Pour l’instant, elle se retrouve ombre attitrée de Taylor, jusqu’à la finale où elle trouvera certainement plus d’une occasion de se rendre indispensable. Il est d’ailleurs agréable de voir que comme toujours, Eric Taylor râle au départ mais sait toujours, après réflexion, juger les gens à leurs justes valeurs et leur donner leur chance. Une des (nombreuses) raisons qui fait que nous aimons tant ce personnage.

Petit clin d’œil rapide à Smash, qui n’en finit pas de monter toujours plus haut dans le football universitaire. Aurons-nous la chance de le voir avant la fin, autrement que par télévision interposée ? Le contraste est d’autant plus flagrant pour Tim, qui est toujours à Dillon, maintenant barman de son état chez Mister Garrity. Le Tim Riggins posé et heureux dans son Texas chéri de la saison précédente n’est plus que l’ombre de lui-même, rempli de rancœur à l’encontre de son frère. D’ailleurs, le fait de voir combien Billy a construit sa vie (mariage heureux, nouveau bébé en route, coach respecté et aimé de ses joueurs, père de substitution de Becky) en son absence ne doit pas aider. Mention spéciale, encore une fois, à Mindy qui se montre touchante à souhait face à Tim, lorsqu’elle prend la défense de son époux.

Et Tami dans tout ça ? Son mari n’est plus le seul à être courtisé par d’autres universités. Certes, Mrs. Taylor nous a prouvé à maintes reprises combien elle était une femme impressionnante, pleine de ressources, toujours prête à servir le meilleur intérêt des jeunes. Après avoir été conseillère d’orientation, puis principale à West Dillon High, voici qu’on lui propose un poste dans une université du nord-est. Elle est tellement brillante à l’entretien qu’ils lui proposent carrément le poste du directeur des admissions. D’ailleurs sa réaction, pour une fois sans voix, est tout simplement adorable. Seulement, avec cette proposition, il semble maintenant inéluctable que les Taylor vont finalement quitter Dillon au terme de la série. Alors que l’épisode précédent venait juste de nous rassurer sur les projets de carrière d’Eric, c’était sans compter sur ceux de sa femme. Cela a au moins le mérite d’être aussi original qu’inattendu. Maintenant, il reste à convaincre le bourru Mr. Taylor. Néanmoins, il faudrait que les scénaristes américains arrêtent de faire partir leurs personnages lors des series finales (Friends, Gilmore Girls, etc).


Shadows are silent. Shadows don't make any noise. Shadow... You don't even know a shadow's there. Shadows certainly don't talk back.

NdA : N’hésitez pas à aller lire le test du coffret dvd de la saison 2 qui m’a été permis d’évaluer.

8/10

Bilan

Quatre matchs se succèdent dans cet épisode, ce qui est beaucoup trop pour les aborder pleinement. L’unique but est de préparer le terrain pour le season/series finale et l’étape ultime : State. Au milieu de toute cette testostérone, deux femmes sortent du lot, Tami et Jess, prêtes à bousculer l’ordre établi, chacune à leur niveau. Plus que deux épisodes avant THE END.

4 Commentaires

  • krattoss92
    Le 20/03/2011 à 11h40

    Le serie final est juste monumental

  • Drose
    Le 20/03/2011 à 11h43

    Assez touchant comme épisode puisqu'on sent la fin arriver à grand pas ..

  • Sandrine
    Le 20/03/2011 à 11h54

    Oui, c'est de plus en plus émotionnel. Le suivant m'a attiré ma petite larme à plusieurs reprises, avec tous ces anciens qui reviennent et les actuels qui se donnent à fond et sont aussi très touchants. C'est d'ailleurs la première fois que je me suis vraiment attachée aux nouveaux. Peut être la fin aidant, je me fais plus sentimentale.
    Il me reste le dernier à regarder. Je repousse l'échéance parce que je me dis qu'après il n'y en aura plus jamais... snif.

  • miko
    Le 27/03/2011 à 12h35

    C'était vraiment une série géniale, je me suis régalé pendant ces 5 saisons....dommage que ca se termine!!!!

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

15 votes

Contenu relatif

Friday Night Lights
Note de la série :
9/10