Critiques

Seriesaddict.fr  par | 2

Fringe - 3x17 : Stowaway

Résumé

Alors que William Bell a « pris possession » du corps d'Olivia, la Fringe Team doit enquêter sur le cas d'une femme qui semble ne pas pouvoir mourir.

3x17 : Stowaway © 2011 - Fox Broadcasting Co

Autant dire d'emblée que j'ai de grandes difficulté pour juger cet épisode. Il y a des points très positifs, mais il y a aussi des points plus négatifs. Commençons par ces derniers, nous terminerons ainsi sur une bonne note !

Le gros point négatif, et c'est un peu problématique car la série est redevenue un peu procédurale, réside dans le scénario du cas de la semaine. Comme Olivia/Bell le dit à la fin, ce cas est miraculeusement lié à l'état actuel des personnages et je dois avouer que je n'aime pas trop cette idée qui est en train de prendre place depuis quelques épisodes de délaisser l'aspect scientifique pour un coté plus mystique. Je veux bien que l'on parle de destin, mais la série, dans cet épisode comme dans le précédent, tombe un peu dans l'ésotérisme.

On a bien essayé de nous expliquer scientifiquement comment l'âme peut se retrouver dans un autre corps, mais ici Olivia/Bell délaisse clairement l'explication scientifique (d'ailleurs on passe très très rapidement sur la foudre qui aurait pu causer cette immortalité) pour prendre parti sur l'aspect miraculeux du cas. Fringe ne nous a pas habitué à laisser des choses au hasard, depuis un bon moment (dès l'épisode « Peter » et à partir de la fin de la saison 2) des explications nous sont apportées, et là j'ai un peu l'impression qu'on s'en remet trop facilement au hasard.

En plus de cet aspect « tombé comme un cheveux sur la soupe », le cas de la semaine en lui même ne m'a franchement pas emballé et ce malgré la présence toujours très juste de Paula Malcomson. Je n'ai pas accroché à cette histoire de femme qui ne peut pas mourir : il y a quelques imprécisions et rapidités. Le seul bon point lié à ce cas est l'apparition dans notre monde de Lincoln Lee en agent du FBI. Seth Gabel est très bon en agent binoclard (on se rend compte que Walter mis à part, et Astrid, tous les alter ego  – Folivia, Charlie, Lincoln – sont nettement plus cool dans l'autre monde qu'ici) qui ne comprend pas grand chose à ce qui arrive, et son interaction avec Peter est aussi très intéressante. J'aimerai vraiment le voir revenir.
Mais à part cette présence bienvenue, j'ai vraiment senti que ce cas n'était qu'un remplissage à coté du véritable intérêt de l'épisode : le retour de William Bell.

J'ai expliqué que j'étais sceptique quant à l'explication scientifique de ce retour, mais maintenant que ce retour est attesté, il faut en parler.
William Bell est donc de retour, dans le corps d'Olivia : le scientifique avait fait ingérer à Olivia, lors de leur première rencontre dans les tours jumelles de l'autre monde, les fameux soul-magnets, dans le but de revenir temporairement dans le corps de la jeune femme au cas ou il mourrait, afin de chercher un hôte permanent.

Il faut vraiment rédiger une pétition pour qu'Anna Torv reçoive son Emmy ou son Golden Globe  : elle est absolument exceptionnelle dans son interprétation de William Bell : la voix, le ton, la manière de parler, les expressions du visage avec ce petit sourcil droit qui se relève, tous ces éléments font qu'elle est vraiment Bell, et ce pour le plus grand plaisir de Walter, et le plus grand déplaisir de Peter. Cet épisode est vraiment porté par les acteurs, dont le jeu change à cause de cet évènement inattendu : on retrouve le Walter loufoque, qui fume des joints avec son ami, qui fait des blagues scabreuses (la scène avec Gene la vache est vraiment drôle), on voit également comment avaient l'habitude de raisonner ces deux grands scientifiques, chose tout à fait intéressante. Peter lui est très renfrogné pendant tout l'épisode (on le comprend assez bien !!), Astrid est assez drôle aussi, gênée d'être presque draguée par ce vieil homme dans le corps de son amie.
Tous ces moments passés avec l'équipe sont réjouissants, et on est (en tout cas ce fut mon cas) assez déçu de devoir les quitter pour retourner enquêter sur l'immortelle.

Enfin le cliff est intéressant mais je l'ai trouvé un peu rapide. Peter et Bell se retrouvent à discuter tous les deux dans la cuisine, et parlent notamment de cet aspect miraculeux de l'enquête et du destin messianique de Peter. Quand, alors qu'une cloche sonne au loin, Olivia fait une très courte réapparition mais laisse à nouveau très vite la place à William Bell qui paraît assez embêté par cet évènement. Mais tout cela est très frustrant (c'est le but du cliffhanger me direz vous) car cela arrive très tardivement et l'épisode se termine un peu (trop) abruptement.

6.5/10

Bilan

Pas le meilleur épisode de la saison, à cause d'une intrigue trop facilement amenée à mon goût et qui ne m'a absolument pas passionné. Heureusement, les acteurs portent l'épisode, et en premier lieu Anna Torv qui s'en donne à cœur joie et qui est exceptionnelle dans son interprétation de William Bell.

2 Commentaires

  • Jérémie
    Le 08/04/2011 à 23h17

    Rien à dire. La critique reflète parfaitement ce que j'ai ressentit pendant l'épisode, super boulot!
    Au vu de l'épisode 18 je pense qu'on peut avoir une fin de saison en feu d'artifice et j'attend ça avec impatience !

  • Sandrine
    Le 09/04/2011 à 15h55

    Tout à fait d'accord avec toi sur la prestation de Anna Torv dans cet épisode. Le talent de cette actrice n'a semble t-il aucune limite, pour notre plus grand bonheur. Espérons vraiment que les remises de prix se réveilleront l'année prochaine, parce que cela devient urgent de récompenser un tel génie. :)

Ajouter un commentaire







 Spoiler 

Notez cet épisode

/10 - 0 votes

Vous avez vu cet épisode ?
Notez le !

  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10

43 votes

Contenu relatif