KEYSER SÖZE

Membres
  • Compteur de contenus

    824
  • Inscription

  • Dernière visite


Activité de réputation

  1. KEYSER SÖZE a reçu une réputation de Sandrine dans MacGyver   
    Pour tout dire j'en pleure encore de la disparition de Limitless !!
  2. KEYSER SÖZE a donné une réputation à Mélanies dans MacGyver   
    Moi quand je vois ça, je me dis qu'il n'y a pas de justice chez CBS! Limitless n'a pas eu de saison 2 mais MacGyver a une saison complète. 
  3. KEYSER SÖZE a donné une réputation à High King Bordeauxboy dans Lethal Weapon   
    It's Working !
    C'est une surprise je dois l'avouer, mais le pilote était très agréable, ça reste un case of the week cop show, mais ma foi ça passe tout seul !
    Je trouve qu'ils ont plutôt réussi leur coup, ça change, je garde l'impression que Wayans n'est pas bon pour le rôle mais Clayne Crawford est pas mal du tout !
    y'a du rythme, la première impression est positive on verra comment ça se développe, espérons pour la suite une psy (Jordana Brewster) un peu plus présente pour l'avenir y'a moyen de faire de bonne scène entre elle à Riggs
    de même pour Sprague Grayden (qui joue une détective) une plus grande présente de sa part ne pourra être qu'un bien, même si le show restera forcement énormément duo centric, faut un peu d’à coté pour lasser moins vite !
     
  4. KEYSER SÖZE a donné une réputation à Papi Avor dans Lethal Weapon   
    Pilot vu, j'avais un peu d'appréhension comme pour tout remake, mais le fait est que ça fonctionne. Je retrouve avec plaisir le duo (Wayans et Crawford marchent très bien ensemble), Jordana Brewster a un rôle qui pourrait s'avérer très interessant, et au final la dynamique est là. Ca reste pour autant assez frais et actuel. A suivre...
  5. KEYSER SÖZE a donné une réputation à alanthyr dans Lethal Weapon   
    Etant un fan absolu de la Quadrilogie au cinéma, je me suis forcément attelé à regarder ce pilot.
    Et bien il fonctionne très bien et remplit parfaitement son rôle.
    Un bon pilot pour passer un bon moment.
  6. KEYSER SÖZE a reçu une réputation de alanthyr dans Agents of S.H.I.E.L.D.   
    C'est la rentrée.... alors teaser
     
  7. KEYSER SÖZE a reçu une réputation de lilihip dans Ce que vous écoutez là, maintenant, tout de suite !   
    Parce que l'été....
     
  8. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans DC Cinematic Universe   
    Oh non je ne dénigre pas du tout, relis mon premier message, il y a bien des Marvel (et DC) que j'ai littéralement adoré ! (certains X-Men, Iron Man 1, Avengers 1, Spidey 1&2, Cap 2, Deadpool bien sí»r...) Mais celui ci est - pour moi - bien au dessus.
     
    Aprí¨s ce que je dis dans ce deuxií¨me message, ce n'est pas du tout un dénigrement de Marvel (si ce n'est le côté frivole et spectacle mais je l'apprécie aussi). Je parle lí  du fondement míªme de Marvel et de DC. Les archétypes míªme de leurs héros, sur écran mais encore plus dans les comics. Marvel a toujours eu le parti pris de traiter ses héros comme des hommes, avec des préoccupations humaines, qui sont tirés vers l'exceptionnel par des circonstances extraordinaires, et mettent un masque pour combattre et se dépasser dans des moments trí¨s précis. DC a toujours eu le parti pris inverse, celui de traiter ses héros comme des íªtres exceptionnels, avec des préoccupations héroí¯ques et humanitaires, dont l'exceptionnel et l'extraordinaire est le quotidien naturel, et qui mettent un masque le jour pour se fondre dans la masse et se faire passer pour des hommes normaux.
     
    C'est exactement ce qu'on peut voir dans certaines séries ou certains films d'ailleurs qui rendent parfaitement ça. Côté Marvel, Jessica Jones est avant tout une détective privée, Peter Parker est avant tout un étudiant timide et rongé par la culpabilité, Tony Stark est avant tout un businessman philanthrope et festif... Míªme Professeur Charles Xavier est avant tout le directeur de son école de "surdoués". Et leurs préoccupations sont trí¨s humaines, vivre, survivre, íªtre acceptés pour ce qu'ils sont, íªtre intégrés... Que ce soit X-Men, Civil War, ou Agents of SHIELD, c'est exactement dans cette lignée. Et c'est toujours dans des circonstances exceptionnelles qu'ils se dépassent pour devenir pas seulement des surhommes, mais de vrais super héros.
     
    Au contraire côté DC, Bruce Wayne est avant tout le chevalier noir, Clark Kent est avant tout l'homme d'acier, Diana Prince est avant tout la guerrií¨re amazone, Oliver Queen est avant tout l'archer vert, Kara Danvers est avant tout la femme d'acier, Barry Allen est avant tout le bolide écarlate, John Jones/Hank Hershaw est avant tout le chasseur martien... Leur vraie nature c'est celle héroí¯que, et au contraire leur alter-ego publique est simplement un masque qui leur permet de se fondre dans la masse, et souvent míªme d'agir et d'enquíªter í  couvert pour leurs activités héroí¯ques. Leurs préoccupations sont avant tout héroí¯ques, Barry toujours sur les méta humains, Oliver í  sauver sa ville, Clark í  protéger la veuve et l'orphelin... Ils sont avant tout des super héros, qu'ils soient surhommes ou pas, et c'est toujours soit en couverture soit vis í  vis de certaines personnes chí¨res qu'ils redeviennent parfois humains. Mais ils ont finalement plus d'humanité en eux que bien des hommes.
     
    Il y a quelques exceptions de chaque côté, mais dans la grande majorité c'est le vrai paradigme de chacun. C'est lí  qu'est la vraie différence entre les deux. D'un côté Inhumans, X-Men, Avengers... des surhommes qui veulent íªtre acceptés. De l'autre Justice League, Teen Titans, Trinity, Gods Among Us... des dieux qui se cache parmi nous pour nous protéger. Rien que dans le nom ça se voit.
     
    C'est une critique ni de l'un ni de l'autre, mais c'est une vraie différence fondamentale, une vraie raison profonde qui fait qu'on peut aimer et avoir í  coeur bien plus l'un que l'autre, et surtout, surtout une vraie différence de vision qu'il faut comprendre pour pouvoir juger. Aller voir BvS en s'attendant í  voir un Avengers, c'est se tirer une balle dans le pied. Et vice versa...
     
    Personnellement j'aime beaucoup Marvel, mais je resterai í  tout jamais un DC fan pour cette raison, celle du ríªve, de l'espoir, de regarder vers le haut et de me dire qu'il y a des dieux qui veillent parmi nous, pas des dieux au sens biblique, mais des dieux au sens super héroí¯que. Et qui fait que le niveau des créations DC - quand elles savent coller í  cette nature profonde bien sí»r - seront toujours au dessus de celle Marvel.
     
    Si j'ai une critique c'est pas envers Marvel, mais c'est par contre envers toutes les critiques que j'ai pu lire de Marvel fanboy (míªme professionnels) qui ne savent le juger qu'en fonction de ce qu'ils ont trop ingurgité, et ne le présente qu'en apposition í  un Avengers (ce qu'il n'est absolument pas).
     
    Maintenant si vous ouvrez un comics DC, et je dirais míªme si vous découvrez votre tout premier comics DC, un titre d'exception qui restera í  tout jamais marqué dans votre mémoire, vous retrouverez la míªme sensation d'émerveillement en regardant ce film. God Are Among Us.... ♥
     
    PS : Tiens au passage, pour ceux qui souhaitent et ont un peu de temps avant de voir le film (ou aprí¨s), quelques trí¨s trí¨s bonnes recommandations de lecture liées au film : http://placetobenation.com/comics-to-read-before-you-see-batman-v-superman/
    [spoiler]
    Superman/Batman: Public Enemies
     

     
    The Dark Knight Returns 
     

     
    Justice League: Origin
     

     
    Superman/Batman/Wonder Woman Trinity
     

     
    Lex Luthor: Man of Steel
     

    [/spoiler]
  9. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Ce que vous écoutez là, maintenant, tout de suite !   
    C'est de circonstance :rolleyes:
    https://www.youtube.com/watch?v=PCkT4K-hppE
  10. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Arrow   
    J'ai sauté vite fait en voyant le [/spoiler] í  la fin ça va, mais c'était juste ;)
     
       
    Attendez, euh c'est pas le scénario d'X-Files ça ?  :rolleyes:
     

     
    PS : Extrait de X-Files 9x09... :
    [spoiler][/spoiler]
  11. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Supergirl   
    Suis d'accord avec toi, mais je pense avoir la solution:
    [spoiler]http://www.tissuspapi.com/730-2045-thickbox/bobine-de-fil-rouge-500m.jpg[/spoiler]
    Lí  au moins on est pas mal, ça devrait le faire...
  12. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Supergirl   
    Décevante  malheureusement, trí¨s peu d'inventivité
    Beaucoup trop classique que ça soit dans les persos, les intrigues One Shot, ...
     
    [spoiler]
    Une Supergirl timide, qui doute (plus ou moins) d'elle ça me saoule au plus haut point, j'aurais temps aimé voir une héroí¯ne confiante (sans sombrer dans l'arrogance bien sur) solide, on en est loin...
    Lí  on dirait qu'elle est incapable de réfléchir par elle míªme ou presque !
     
     
    Elle ne s'affirme jamais, en plus elle passe pour le larbin du DEO boss
    elle aurait du avoir une scí¨ne pour clairement s'en dissocier: "Je vais vous aider, vous avez besoin de moi et pas le contraire, mais vous n'etes pas mon boss et je ne suis pas a vos ordres !"
    Míªme face a Cat Grant qui exige une entrevue ou je vire ton ami et elle s'execute...
     
    Dans les 2 cas, elle aurait du avoir un monologue, une diatribe pour vraiment s'affirmer, se poser en tant que Supergirl et a chaque fois rien... des platitude qui pour moi diminue grandement le perso,
    j'attends toujours que la vraie Supergirl vire l'usurpatrice qui lui a piquer son costume ! (alors que pourtant je trouve l'actrice parfaite pour le rôle)
     
    tout simplement c'est l'écriture dans son ensemble qui n'est pas bonne:
    Dans le dernier on avait la scí¨ne ou Henshaw veux en faire son rat de labo quand elle était jeune (et le pí¨re obligé de se sacrifier du coup) comme si Sups allait pas surveiller sa jeune cousine et l'a laisser complí¨tement í  l'abandon c'est ridicule et donc ça rend forcement la suite beaucoup moins bon !
    ah un moment faut révéler le nez de son script et réfléchir dans "le grand plan", Supergirl est protéger c'est un fait pas une hypothí¨se !
     
    Ensuite on nous sort la sous copie de Lex Luthor avec Peter Facinelli / Maxwell Lord parce que ça serait trop intéressant de pas juste faire une copie de Superman avec une fille í  la place :rolleyes:
     
    Et les amourettes prennent beaucoup trop de place et son déjí  chiante, entre James, Winn et l'arrivé du mari de Benoist pour joué un potentiel amoureux
    c'est trop, tout de suite direct, sans construction, 'Forced Feed' vient í  l'esprit...
     
    Je vais m'arríªter lí  parce que je m'énerve pour rien...
    [/spoiler]
     
    C'est clairement une déception pour moi, j'en espérait tellement et j'en vient a penser qu'elle aurait été meilleur si CBS ne l'avait pas préempter et laisser a The CW míªme avec un budget moindre !
    Lí , la série fait beaucoup plus gamin et basique... Trí¨s loin de ce que peut nous offrir The Flash et Arrow
  13. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans The Last Man on Earth   
    Boycotter cette arnaque !!!
    on vous a menti
  14. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans The Last Ship   
  15. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Marvel Cinematic Universe   
    Hehe !
     

  16. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Ascension   
    Désolé "mon gars", mais tu as frappé í  la mauvaise porte. D'autant que le seuil est grand entre critiquer un sujet et rabaisser ses appréciateurs, qu'ils soient modérés ou accrocs, et pourtant ce seuil est régulií¨rement passé. Alors je n'ai pas vocation í  répondre í  chaque envolée acerbe, d'autant que nul besoin, la fatigue viendra bien avant, mais une fois n'est pas coutume.
     
    Il est clair de fil en fil que l'on n'a pas du tout la míªme appréciation des séries, et cela est entií¨rement normal, on n'en trouvera pas deux qui ont les exactes et míªmes goí»ts et notations sur l'ensemble du large panel qui nous est í  disposition, et l'on peut voir au contraire ici se confronter de total opposés, et c'est une trí¨s bonne chose. Heureusement que l'on n'apprécie pas tous la míªme chose, c'est lí  aussi tout l'intéríªt de se rassembler ici. Ce qui est moins normal c'est de faire de son fer de lance le cynisme et le dédain de ces différences, non seulement de goí»ts mais également d'appréciation, et ce balayage í  360 í  coup de tacles sous la ceinture, í  la fois de l'objet en question mais aussi dans l'ensemble de l'audience du dit objet, qui perd d'un coup toute valeur et respect.
     
    Je ne dirai pas que cela m'étonne, aprí¨s nombre années de partage et d'échanges sur le sujet dans nombre de communautés passionnelles, on voit souvent les míªmes archétypes émerger, avec les míªmes armes et les míªmes Å“illí¨res, quelque soit le thí¨me du sacrilí¨ge, allant du fan assidu défenseur de la vérité mythologique que lui seul détient, au grand critique au monocle dont l'échelle de valeur est au dessus de la masse. Mais malgré cela, ça désole toujours autant, et il est triste de voir que le sectarisme n'attend pas le nombre des années et ne s'arrange pas forcément avec non plus. Ni la levé de bouclier trí¨s loin du débat constructif dí¨s que la critique se retourne contre soi.
     
    Alors on peut penser qu'apprécier une série pour ce qu'elle est sans en avoir de grandes prétentions artistiques et révolutionnaire revient í  faire prendre des vessies pour des lanternes. Voire míªme "coucher avec l'ennemi", lí  encore magnifique parallí¨le, félicitation pour ce nombre impressionnant de points au compteur.
     

      On peut également penser que se sentir Critique de Qualité cherchant dans chaque création un cinéma d'auteur et rejetant tout le reste au détritus, voire míªme souhaitant (í  peine) secrí¨tement en faire un joli petit tas et le faire brí»ler - et oui tout le monde peut jouer dans cette immature cour réductionniste si on se laisse aller - et prendre leurs appréciateurs pour des sous íªtres détritivores, c'est í  mi-chemin entre péter plus haut que son cul et se faire pousser une jolie moustache extríªmement-droite.
     
    Non il n'y a pas qu'un seul type d'appréciation, pas non plus un seul type de spectateur digne de se nom, et encore moins une seule grille de lecture par oeuvre. Et si chacun a ses arguments qui peuvent íªtre autant constructifs qu'émotionnels, légitimes que contestables, tous méritent l'ouverture d'esprit et le respect de la différence.
     
    Alors on peut évidemment se délecter sans limite d'un huitií¨me art d'Auteur dont l'unicité n'a d'égale que l'exotisme de contrées reculées. On peut également savoir apprécier les qualités d'Å“uvres moins sélectives certes mais tout aussi digne d'intéríªt. La masse ne fait pas la vérité et la quantité ne fait pas la qualité, c'est certain. Mais l'inverse est tout aussi insensé. La masse n'est pas une chose informe et sans jugement. Quant í  la quantité, elle donne au contraire nourriture í  tous régimes alimentaires, avec des valeurs différentes, mais tout aussi qualitatives et dignes d'intéríªt. L'ostracisme est le vice d'une certaine "exigence", et malheureusement la médaille va souvent avec son revers, preuve í  nouveau s'il en fallait.
     
    Et l'on peut au contraire fait partie de ceux qui apprécient nombre de séries il est vrai, y compris nombre de séries "grand public" - et non ce n'est pas une insulte, au contraire míªme parfois - , et íªtre par ailleurs trí¨s critique et avoir rejeté plus encore de séries que cela, autant de ce type grand public que d'"Å“uvres intellectuelles", dont certaines ne sont en réalité que des machines í  se regarder le nombril. Et pour ma part, mon disque dur a beau íªtre plein, il est d'autant plus certain que ma poubelle elle est í  craquer.
     
    Ce que certains qualifient d'í¢ge poubelle de la télé par excí¨s de quantité, est en réalité un deuxií¨me í¢ge d'or, car si cette quantité amí¨ne effectivement nombre de déchets c'est bien évident, elle amí¨ne aussi en parallí¨le un nombre croissant d'Å“uvres de qualité, et ce pour tous les goí»ts, ainsi qu'une concurrence bénéfique au nivellement par le haut justement. Il faut savoir sélectionner c'est certain, mais si l'on peut sélectionner, chacun í  sa manií¨re, chacun í  son rythme, c'est justement parce que l'on est dans cet í¢ge d'or. Une période oí¹ í  la fois on n'a jamais eu autant de co-passionnés, mais également autant de diversité. Et si je ne doute pas que le nombre d'Å“uvres qui t'horripile est croissant, je suis certain également que le nombre de perles exotiques et pointilleuses n'a jamais été aussi grand dans ta besace. Si l'on peut tous avoir des avis et des goí»ts trí¨s différents et apprécier des choses totalement opposées, on peut également savoir savoir s'en féliciter. Aprí¨s certains préfí¨rent savourer les mets de leur choix, d'autres préfí¨rent cracher dans l'assiette du voisin, chacun son caractí¨re. Et chacun son régime alimentaire effectivement. Reste í  savoir í  quel niveau classer la délectation de son propre vomi sur les autres.
     
    Pour en revenir í  ce space opéra, c'est loin d'íªtre la création du sií¨cle c'est clair, mais on est aussi í  mille lieues de cette SF en carton que les consuméristes télévisuels ou cinématographiques souhaitent parfois nous faire ingurgiter. Et si l'on peut évidemment critiquer nombre de facilités et de classicisme, on peut également noter ce retour aux sources qui en fait une oeuvre loin d'íªtre révolutionnaire, mais renouvelant - pour certains au moins - le goí»t du genre. Quant í  la chaí®ne, elle est loin de faire le pari du sií¨cle lí  dessus, mais elle est aussi loin du nivellement par le bas qu'elle effectuait - c'est bien le problí¨me - quelques années auparavant, avec des propositions í  l'opposée totale de ses propres racines. Et pour une fois justement, c'est appréciable.
     
    PS : Désolé pour ce hors sujet partiel, mais la réponse ne peut que suivre la question.
  17. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Ascension   
    Ben non mon gars, pas si c'est pour nous faire de la SF en carton, spéciale NRJ 12 ou Direct 8...  L'histoire est  un ramassis de clichés interstellaires, le sitcom intérieur affligeant, le tout (sup)porté par une  real et un jeu indigents (Mais ou passe l'argent ? Pas dans le scénar en tout cas, mais dans les pans et dézooms 3D maya space 1999 peut-íªtre )
     
    A coté STU semblerait intéressant et animé (c'est dire ...) et  Pan Am (le look  Mad Men du 7 éme ciel du pauvre)  un Surfin 60's affriolant (A noter pour les amateurs les intrigues de Pan Am qui valent leur pesant de kaka-uetes pauvre Christina....)
     
    Ici la photo joue sur les tons  blanc bleu laiteux, contrastant sur le navy-black de deep space... Mood froid mais pas trop, flouté mais pas trop, pub produits laitiers mais sans le vert (et pour cause) look vestimentaire relaché, friday wear in space.  Nous découvrons l'aménagement intérieur de la chose, et des endroits sympas pour que la génération X+3 puisse draguer dans le míªme contexte que leurs ancíªtres (Coquillages et crustacés ) et l'inénarrable baie panoramique qui nous suit depuis l'age d'or de la SF, lí  oí¹ se font les confidences, cathédrale de verre qui nous donne conscience de notre petitesse ( ça dépend)
     
    On sent bien dans ce concept asthmatique "d'intrigue galactique" qu'il n'y a aucun souffle, aucune envergure, ce qui est singulií¨rement la qualité de la SF et surtout du space opéra. 
     
    C'est fort dommage c'est une merde, mais bon une de plus une de moins, au point oí¹ on en est... Cependant nous faire prendre des vessies pour des lanternes c'est une autre histoire, nous faire croire que la disette est terminée c'est coucher avec l'ennemi (C'est un penchant aprí¨s tout ) et se repaitre d'une telle pauvreté nutritive demande quelques qualités pour survivre : avoir une demande énergétique ultra faible et  pouvoir bouffer í  tous les rí¢teliers. Malheureusement tout le monde n'est pas aussi bien pourvu pour survivre.
     
     
    Go SyFy Go  ! (Comme disent les pompom girls de l'espace.)
     
    BSG ! BSG ! BSG ! BSG ! BSG ! ( Comme disent les Parisiens chauvins )
     
    "Dans l'espace personne ne t'entends cafter"
                                                             Commandant Adama
  18. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Ce que vous écoutez là, maintenant, tout de suite !   
    https://www.youtube.com/watch?v=g2D-F2KSBec
  19. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Ce que vous écoutez là, maintenant, tout de suite !   
    [media]http://youtu.be/1fLQ9ATx7n8[/media]
  20. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Vous lisez quoi en ce moment ?   
    Je suis plutôt polar en ce moment, je viens de découvrir et commencer la série inspecteur Rebus de roman de Ian Rankin, il paraí®t que c'est pas mal du tout : 
     

  21. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Z Nation   
    Moi j'y suis accro! Dans tous les épisodes il y a forcément un truc qui fait marrer. Doc est excellent dans son genre.
    [spoiler]Dans l'épisode 6, la tuerie du zombie au batteur d'Å“uf était pas mal.
    Il y a quand míªme une chose que je ne comprend pas au niveau du scénario: ils tuent í  chaque fois le perso qui est le plus charismatique du groupe....
    Sinon ils sont í  Kansas City donc í  mi-chemin entre New York et Los Angeles, mine de rien en une demi-saison ils avancent plus qu'en 4 saisons de The Walking Dead![/spoiler]
    Elle aurait plus sa place en Horreur avec The Walking Dead.
  22. KEYSER SÖZE a donné une réputation dans Agents of S.H.I.E.L.D.   
    2x1 vu et on est dans la continuité de la fin de saison dernií¨re niveau qualité. On prend les míªmes(ou presque) et on repart comme en 40.
     
    [spoiler]
    Intro spéciale Agent Carter qui donne envie d'íªtre au mois de Janvier pour voir la série. 
    Skye s'affirme comme agent.
    Ward a fait une dépression. 
    Directeur Coulson, la grande classe. 
    [/spoiler]
     
    Que du bon. Vivement la semaine prochaine.