Danaerys

The Knick

58 messages dans ce sujet

Episode 4 vu. C'est juste dans le détail(probablement) mais au delí  de ça, je passe plus mon temps í  apprécier la qualité du travail de Soderberg plutôt que d'apprécier l'histoire en elle míªme. C'est sympa, mais ça casse pas des briques non plus. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« Santaaaa Barbaraaaa dis moi pourquoiiiii, j'ai le mal vivreeeeuu !! »  :rolleyes:

 

Bon soyons sérieux 5 mn si on qualifie une série de « soap » dés qu'il y a une relation amoureuse on n'est pas sortie de la piaule í  minous. Le soap est basé uniquement sur ça, c'est son argument principal, (et la vente de savon) dans les autres genres c'est une péripétie narrative, un événement qui sert le sujet.  Comme.....le crime...le vol.....les secrets....la guerre.... :o

 

Le coté « documentaire » (comme dans Madmen ? Master of Sex ?) sert í  crédibiliser la situation et  í  rendre compte d'un monde í  une époque donnée. De ses barrií¨res morale, ses tabous, et de ses précurseurs, etc, ce qui est le sujet si je ne m'abuse. :blink:

 

Comme il y a blindé de séries de super pouvoirs ou de surnaturel, il est bon, pour les plus jeunes, de montrer que les choses sont parfois (étaient / seront ) plus compliquées.  Force jaune !! Force kaki !! Force marron !!  :lol:

C'est donc un tableau des mentalités vu au travers du prisme de la médecine /chirurgie que nous offre The Knick (í  ce propos c'est bien d'avoir un héros visionnaire, déglingue et raciste et qui finit í  la ramasse 2000).

C'est lí  qu'arrive la love story qui défrise, mais qui pourtant sert le propos et nous dépeint des personnages pas trí¨s sympathiques  (l'effroyable commitment de la nurse, l'ignoble veulerie du héros) C'est aussi romantique qu'une pipe de crack pour deux, dont un aveugle. :ph34r:

 

La relation doublement interdite, classe/race, est plus touchy dans tous les sens du terme, mais elle fait carrément son boulot.

En fait le seul truc qui m'ait gíªné, c'est le montage parallí¨le lourdingue entre l'avortement et le mec qui va se bastonner, sinon pour le reste toute vérité est bonne í  dire. :o

 

« Ah ouais mais lí  c'est troooop » -_-

 

Sinon pour le reste je trouve que c'est de fort bonne facture et que cela  nous sort allí¨grement (si je puis dire) du lot merdique de séries de la rentrée (qui lí  sont pour sourds et malentendants). :)

Voir la trí¨s bonne critique de Fabien L.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'aime beaucoup "l'état des lieux" de la chirurgie í  cette époque, les techniques, les instruments, la gestion de l'hôpital.

Le psychiatre avec sa nouvelle thérapie (voir le dernier épisode) et le medecin juif avec ses travaux révolutionnaires ont réellement existé. Le temps, la passion, l'ingéniosité de ces mec lí  est admirable et nous sert aujourd'hui.

L'addiction des chirurgiens et anesthésistes était et reste aujourd'hui d'actualité.

 

J'aime beaucoup aussi la complicité de Cleary et la nonne.  

 

On est loin du soap pour la relation Thack/Nurse, il a plus BESOIN d'elle pour satisfaire son addiction qu'autre chose.

 

 

 

En fait le seul truc qui m'ait gíªné, c'est le montage parallí¨le lourdingue entre l'avortement et le mec qui va se bastonner, 

 

ça c'est le point pas crédible (en dehors du parallí¨le), ils veulent nous montrer qu'il expulse sa rage í  chaque contrariété, mais un chir ne sacrifierait jamais ses mains de la sorte, trop précieuses et indispensables, il serait incapable de bosser avec des traumas aux mains, surtout qu'il se bat quotidiennement. (J'avoue c'est un détail mais :D)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais au contraire, le côté docu me passionne ou comme vous dites "l'état des lieux". C'est ce qui faisait de la série un bon cru jusqu'ici. Malheureusement, ne vous en déplaise, je maintiens que sur les 3 derniers épisodes, on ne traite (quasi) plus que d'amourettes et l'intéríªt de la série ne réside pas lí  (pour moi). La relation doublement interdite comme tu dis c'est du déjí  vu, c'est prévisible du début í  la fin, et alors l'espí¨ce de triangle amoureux non réciproque autour de la drogue, j'en parle míªme pas. Ca n'apporte rien qui n'ait déjí  été dit ou fait et j'aurais préféré que les scénaristes continuent "l'état des lieux".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais au contraire, le côté docu me passionne ou comme vous dites "l'état des lieux". C'est ce qui faisait de la série un bon cru jusqu'ici. Malheureusement, ne vous en déplaise, je maintiens que sur les 3 derniers épisodes, on ne traite (quasi) plus que d'amourettes et l'intéríªt de la série ne réside pas lí  (pour moi). La relation doublement interdite comme tu dis c'est du déjí  vu, c'est prévisible du début í  la fin, et alors l'espí¨ce de triangle amoureux non réciproque autour de la drogue, j'en parle míªme pas. Ca n'apporte rien qui n'ait déjí  été dit ou fait et j'aurais préféré que les scénaristes continuent "l'état des lieux".

 

 Rien que l'appellation péjorative  "amourettes" montre que les relations (amoureuses ou non, romantiques ou tordus) visiblement te gíªnent , pour une raison qui ne garde que toi, qu'elles t'empíªchent de voir leurs utilités (hors pédagogie), et que l'état des lieux perdure jusqu'í  la fin,  jusqu'í  la dernií¨re image, image qui donne le niveau de la médecine  :rolleyes: 

  Quand  au coté "on a déjí  vu ça" c'est un argument un peu fallacieux, dans ce cas tu ne dois pas regarder beaucoup de séries, lire de livres et voir de films car ça tourne quand míªme toujours autour des míªmes thí¨mes pour raconter des histoires (amour mort solitude haine violence cupidité,  etc ), c'est le traitement qui change et la manií¨re dont ils sont au service du sujet. 

Moi j'aime bien la descente í  la cave et la corruption de l'amour.

 

Sinon je suis d'accord vive les docus-fiction  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah non, aucun problí¨me avec ça, sinon comme l'a fait remarquer Danaerys, je ne regarderais pas The Affair (et tout plein d'autres séries dans le genre). Je trouve juste la série brillante quand elle fait cet état des lieux des médecines (parce que plusieurs sont présentées finalement) et également un état des lieux "social" de l'époque, mais en revanche trí¨s en deçí  de son niveau habituel (et donc décevante) quand non pas elle traite de relations amoureuses mais que ça devient prépondérant.

Je ne comprends pas pourquoi vous en faites tout un foin  :ph34r:. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais d'abord parce que je ne suis pas d'accord avec toi, et deuxií¨mement parce qu'argumenter est interessant.

 

Je trouve la qualité de la relation entre le chirurgien chef et la nurse trí¨s intéressante et celle de la boss de l'hosto,  míªme si elle est un peu téléphonée, sert de véhicule í  des propos qui m'intéressent (Classe / race / avortement ) Sujets qui hors de leur contexte d'époque sont malheureusement toujours d'actualité. Je me tape de la romance.

 

Donc nous ne sommes pas dans de la « relation amoureuse » que l'on éjecte parce que c'est « déjí  vu ». Mais dans une exposition de problématique qui parle í  tous. 

 

Car le sujet de cette série  dépasse de loin « l'état des lieux de la chirurgie au 19 éme », ce qui fait un peu thésard avouons le. La vraie problématique de fond que soulí¨ve The Knick est le commitment, l'engagement. Jusqu'oí¹ est-on príªt í  aller pour suivre ses engagements, envers une cause, envers une personne, envers ses idées. La chirurgie est le prétexte historique brillant qui permet í  Soderbergh de traiter cette problématique í  tous les niveaux : moraux, professionnels, privés.

 

Je pense que cela sort assez du lot, que c'est assez ambitieux, compte tenu de la médiocrité ambiante,  pour passer sur les quelques défauts que l'on pourrait y trouver.

 

í€ mon avis.

 

Quand í  The Affair, mon dieu, de quoi parle-t-on....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mauvais ce pilot ! A continuer :)

 

Bon courage. C'est une série de qualité, visuellement, historiquement blablabla, mais c'est incroyablement chiant. Il y a des séries ou il ne se passe pas grand chose sur plusieurs épisodes, pour certaines parce que l'univers est riche mais au final on peut en tirer du positif. Ici, c'est í  crever d'ennui. 

Elle est lí  parce que le cinéaste qui est derrií¨re est reconnu, mais il n'y a pas plus de Soderberg que de beurre au cul. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon courage. C'est une série de qualité, visuellement, historiquement blablabla, mais c'est incroyablement chiant. Il y a des séries ou il ne se passe pas grand chose sur plusieurs épisodes, pour certaines parce que l'univers est riche mais au final on peut en tirer du positif. Ici, c'est í  crever d'ennui. 

Elle est lí  parce que le cinéaste qui est derrií¨re est reconnu, mais il n'y a pas plus de Soderberg que de beurre au cul. 

Hahaha, je verrai bien.. Mais au moins je suis avertie :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'univers est riche, c'est le notre...

Les enjeux ne sont pas épiques ou conspirationnistes comme le voudrait la tendance. Ils tiennent du genre, de la couleur, de la classe sociale, ect.

Je trouve assez fascinant de voir comment étaient les premií¨res expériences médicales, le cheminement qui a été fait depuis. Les découvertes scientifiques, l'insouciance et l'ignorance des gens í  l'époque ( le coup de l'appareil í  radiographie est quand míªme consternant).

On est vraiment dans l'í¨re de transition entre le rebouteux et le chirurgien, donc il faut vraiment savoir í  quoi s'attendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu les 2 premiers épisodes, autant le premier m'a laissée une impression un peu "froide", autant le second est bien meilleur, j'aime beaucoup le docteur Algernon Edwards. J'espí¨re que les épisodes suivant restent sur la lignée du 2. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu les 2 premiers épisodes, autant le premier m'a laissée une impression un peu "froide", autant le second est bien meilleur, j'aime beaucoup le docteur Algernon Edwards. J'espí¨re que les épisodes suivant restent sur la lignée du 2. 

Je n'ai toujours pas vu "l'aprí¨s pilot" ton commentaire donne envie de s'y mettre :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Saison terminée. Bonne série, je vais me faire taper dessus mais c'est un peu House aux temps des débuts de la médecine et de la chirurgie. Je l'ai trainée pendant un an mais je ne regrette pas de m'y íªtre enfin mise et d'íªtre í  jour pour la saison 2 dans un mois. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de finir aussi la saison 1 pour íªtre príªt pour la seconde (bon ok j'ai déjí  un épisode de retard vu que ça a repris la semaine dernií¨re ^^) et j'ai trouvé ça pas mal du tout, je comprends pas pourquoi j'ai mis autant de temps í  m'y lancer. 

Je suis pas spécialement fan de Soderbergh mais il a apporté son style et une identité visuelle í  la série qui je trouve va trí¨s bien avec l'ambiance générale et ce qui est raconté. Pareil pour Clive Owen, il m'avait jamais particulií¨rement marqué mais je l'ai trouvé excellent dans le rôle de Thackery. Je me suis pas ennuyé sur cette premií¨re saison, j'ai trouvé la série assez fascinante et hypnotisante, le contexte historique m'intéressant beaucoup í  la base. 

 

[spoiler]Le seul reproche que je ferai est que je trouve qu'ils ont passé un peu trop de temps sur l'addiction de Thackery sur les 2/3 derniers épisodes et sont passés un peu vite sur certaines choses, notamment tout ce qui touchait au traitement des maladies mentales avec la femme du Dr Gallinger, je trouvais ça intéressant !

Par contre l'épisode 7 je crois de mémoire, celui avec les émeutes était trí¨s réussi, trí¨s prenant, le meilleur de la saison !

[/spoiler]

 

Je vais suivre maintenant la saison 2 avec attention ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis arríªté í  l'épisode 3 (de la saison 2) pour l'instant, j'ai accumulé pas mal de retard í  la fin de l'année, il va falloir que je rattrape tout ça. 

 

J'avais vu jusqu'í  l'épisode 6 ou 7 de la saison 1 mais m'ennuyais ferme. í‡a change par la suite ?

Je suis comme Mélanies, j'ai accroché direct í  la série et je me suis jamais ennuyé devant. Le début de la saison 2 (enfin les 2 épisodes que j'ai vu) était trí¨s bon pour moi, mais il n'y a pas eu de changement majeur depuis la saison 1 donc je pense que si t'as pas accroché, ça marchera pas non plus avec cette saison. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant