Jacques Rothko

Room 237/ pourquoi vs aimer...Godard...ou...?

4 messages dans ce sujet

(svp éxcusez moi: moi, Jack Rothko est devenu Jacques Rothko car j'ai eu un problí¨me de password.)

Dans mes recherches pour créer mon filme animé, j'ai beaucoup aimé un documentaire,"¢Room 237"¢ : C'est un concept assez original: les sí»jets du documentaire discí»tes les messages secrí¨tes cachés dans le filme de Stanley Kubrick, "The Shining" ("L'Enfant Lumií¨re"). Selon un journaliste, le message caché se concerne avec le massacre des Americains indigí¨nes. Selons un autre, il a déveloper un théorie que Kubrick dans ce filme voulait communiquer en secret qu'il avait filmé lui-míªme le faux í tterrisage lunaire de 1969 en secret pour NASA (!) (Cet homme avait ses doutes pendant le premier motié du filme, mais sa théorie est confirmé sans doute pour lui quand le jeune du filme se lí¨ve du tapis avec son pullover de Apollo 11.) Pour soutenir tous ces quatre théories personelles et bizarres,  ils discí»tent les détails du "Shining"- le tapis, les ingrédients dans la cuisine, le trajíªt du tricycle, etc. etc.

J'aime beaucoup "Room 237" parce que ça m'a fait découvrir un idée essentiel. Peu importe si Kubrick a caché des messages dans son filme: l'idée important pour moi est que le filme "The Shining" est un composition de qualité qui mérite l'attention- "¢Room 237"¢ est la preuve. Beaucoup de filmes mauvais n'aura jamais autant d'analyses spéciales: un filme stupide de John Wayne est aimé par ses types, mais sí»rement ne méritera jamais des centaines d'analyses cherchant a décoder un message cryptique. Alors, Room 237, en assemblant tous les interprétations bizarres, est la preuve que Kubrick, (n'importe si c'est aimer, detester, ou technologiquement expért) a réussi í  rendre "The Shining" í  contenir... QUELQUE CHOSE...Substantiel... Le "je ne sais quoi". 

Justement, il y a un homme français, parmi les choses extras de mon dvd de "L'Avventura" par Antonioni, qui interpréte avec affection que dans ce filme; c'est une torsion d'attente du spectateur INTENTIONNEL que --on "suit" la "cherche" non enthousiaste pour une personage non interessante qui disparaisse 20 minutes du début, -... ça fut pour l'histoire du cinéma un rébellion historique -éxistentialiste- contre le sens, la narrative, la structure de la vie. Moi, j'ai profité beaucoup de cet interprétation.

Alors, s.v.p., si vous avez un filme favorite de Godard, ...ou un filme français  (ou italien ou suí¨dois etc.) de cet époque révolutionaire- disons comme "Marienbad", - ou míªme un filme qui est connu pour íªtre difficule í  comprendre facilement, ou pour íªtre clairement NOUVEAU dans l'histoire du cinéma.... J'aimerais beaucoup si, í  suivante, vous partagerez votre Rí‰ACTION  et INTERPRí‰TATION PERSONELLE í  ce filme que vous avez choisi (de Godard, français, ou inventive etc.) Je ne veux pas les raisons d'education officielles, de Wikipedia, ... Non, j'aimerais votre réaction exacte: dans vos môts, quoi, comment vous vous trouver í  adorer ce "je ne sais quoi" mystére d'un filme sans sens ou style ou façon facile.

Merci en avance!

Jacques Rothko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, il y a un homme français, parmi les choses extras de mon dvd de "L'Avventura" par Antonioni, qui interpréte avec affection que dans ce filme; c'est une torsion d'attente du spectateur INTENTIONNEL que --on "suit" la "cherche" non enthousiaste pour une personage non interessante qui disparaisse 20 minutes du début, -... ça fut pour l'histoire du cinéma un rébellion historique -éxistentialiste- contre le sens, la narrative, la structure de la vie. Moi, j'ai profité beaucoup de cet interprétation.
 

 

Je n'ai strictement rien compris í  ce propos ... :mellow:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas certain d'avoir tout compris moi-míªme.

 

toutefois :

 

1°/ concernant KUBRICK et l'allunissage de Apollo, cela n'est qu'un vaste canular.

Je conseille de voir "Opération Lune" de  Wiliam KArel í  ce sujet.

AU final ce film Room 237 n'est qu'un exercice documentaire du míªme genre que les "complots" de Eric et Quentin sur canal +.

Parce que í  tout décortiquer, on finira toujours par trouver des liens, des explications, etc..

Un peu comme les 6 degrés de séparation de Paul Auster.

un petit extrait en images ?

[media]https://www.youtube.com/watch?v=722cdIGplAg[/media]

 

2°/ Quant í  l'analyse des films de John Wayne la conclusion est trí¨s reductrice...

Wayne n'a jamais été qu'un acteur sans prétentions intellectuelles...

Ce qui n'est absolument pas le cas du réalisateur John Ford, avec qui il a fait ses plus grands Westerns !

 

3°/ L'autre différence majeure, í  mon sens c'est que KUBRICK est de la míªme génération que les réalisateurs de la "nouvelle vague".

Sans y appartenir, il attache cependant une grande importance í  l'aspect esthétique de ses films.

 

4°/Nouvelle vague donc.

GODDARD, TRUFFAUT, CHABROL, RIVETTE et ROHMER, qui avant de devenir réalisateurs, étaient critiques de cinéma !!!

Et pour en revenir í  GODDARD : í  bout de souffle est LE film révolutionnaire ( Et Pierrot le Fou l'apogée) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alors encore et un peu plus précis...

Nos institions Americains essaient de nous expliquer la gloire d'une histoire de cinéma qui cache comment sont stupides les executives de Hollywood (et ça gauche... beaucoup!)  Les Français sont beaucoups plus directes envers les filmes comme un art. C'est tradition depuis les fréres Lumií¨re.

Alors, beaucoups de filmes sont negligés par nos critiques (aux í‰tats) et nos spectateurs qui se trouve í  devenir important décennies plus tard (et souvent les Français ont connus les mérites toute suite. Par exemple, "Night of the Living Dead"- "Nuit des Morts-Vivants")

Par exemple, ici "Marienbad" est, soit négligé, oí¹ connu pour ses mérites comme important par des intellectuels et étudiants de ciné: mais je confiance qu'il y a des Français qui peut me dire simplement, "j'ai vu Marienbad, j'ai bien aimé ça, c'est bon parce que...."

Alors, je démande... Au lieu d'un interprétation officiel, de Wiki oí¹ documentaire oí¹ texte de ciné vendu pour profiter un critique, je voudrais un rapport PERSONNEL, dans vos môts, vos sensations et pensées directes envers un filme de Godard.... oí¹ si non Godard, Resnais, Bergman, Antonioni... un filme de cet époque- peut-íªtre connu pour íªtre difficile oí¹ presque trop nouveau- que vous adorez, et POURQUOI exactement, en détails. 

L'exemple de Room 237, pour moi, c'est que j'ai compris que "The Shining" avait au moins un qualité minimum qui mérite beaucoup intérpretations.
Conclusion: quand un filme est beaucoup aimé, ce n'est pas pour les míªmes raisons éxacte pour chaque spectateur, ni pour des réactions intentionnels de l'artiste... Mais quand assez de personnes devient obsédés, avec des analyses intenses, ( míªme trés bizarre,) on peut au moins considerer que ce filme a QUELQUE CHOSE SUBSTANTIEL. Alors, un bon filme doit provoquer pour plusieurs raisons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant