Sir alex

Justified

80 messages dans ce sujet

100621123806352996.jpg


Informations :

- Genre : Drame-policier
- Diffuseur : FX
- Diffusion : 2010-?
- Durée des épisodes : 40 minutes

Synopsis :

Adaptation d'une nouvelle d'Elmore Leonard par Graham Yost (Boomtown, Raines), Timothy Olyphant interprí¨te Raylan Givens, un US Marshall qui accepte un poste dans sa ville natale. La série s'intéresse í  ses enquíªtes et í  sa vie personnelle.

100621122836222124.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le retour du marshal



L'époque des westerns a vécu. Le genre s'est éteint. Et n'a pas été remplacé. Pour cette raison, une forme de nostalgie demeure. Et l'on est toujours un peu surpris de voir un type avec un chapeau et des bottes comme s'il sortait du saloon pour régler quelques comptes. Aujourd'hui, les duels ne se déroulent plus dans la grand-rue. D'ailleurs, il n'y a pratiquement plus de duels. Les hors-la-loi ne portent plus des cache-poussií¨re et leur portrait au crayon n'est plus affiché sur un morceau de papier í  la porte du sheriff. Elmore Leonard a toujours eu un goí»t prononcé pour les situations incongrues. Celle dont on se dit qu'elles dépassent la réalité.

En fait, l'écrivain américain part de cette idée que la réalité est en général hors de portée de l'imagination et que raconter des histoires qui vont paraí®tre abracadabrantesques aux lecteurs est le meilleur moyen de rendre justice í  la fiction en la plaçant sur le míªme pied que la réalité. Il y a dix ans, Quentin Tarantino avait adapté Rum Punch pour en faire Jackie Brown au cinéma avec Pam Grier, Bridget Fonda, Samuel L. Jackson et Robert de Niro. Elmore Leonard aime les personnages originaux, ceux qui pourraient exister dans la vie et pas seulement sur du papier. Avec Justified, tirée de ses deux romans Pronto et Riding The Rap et d'une nouvelle Fire In The Hole, c'est tout l'univers de Leonard qui ressurgit.

L'écrivain a toujours aimé les cow-boys, míªme s'il sait qu'il n'y aura plus de duels dans la rue. Qu'í  cela ne tienne, on peut organiser un duel au sommet d'un immeuble de Miami. On remplace la salle prinicipale du saloon par une terrasse grand-luxe. On met un bon et un méchant de chaque côté de la table. On serre bien les dialogues pour faire monter la tension et le reste n'est que du détail pour remplir le décor. Il n'y a plus d'outlaws écumant les plaines sur leurs chevaux ? Il y a toujours des individus bas du front, défenseurs du nazisme et membres de la Fraternité blanche pour donner du boulot aux représentants de la loi. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Raylan Givens (Timothy Olyphant) appartient au corps des U.S. Marshals. Au XIXe, les marshals étaient désignés ou élus pour assurer la sécurité dans les petites villes de l'Ouest américain. Certains, possédant des compétences fédérales, intervenaient sur des zones plus étendues de territoire.

Raylan Givens n'est pas le dernier des mohicans, ni le dernier des cow-boys, mais il est un héros avec une morale, du courage et un flingue. Et des manií¨res un peu expéditives pour le XXIe sií¨cle bien qu'il s'en défende. S'il dégaine son arme, c'est parce que c'était "justifié". Aprí¨s un incident, il se voit réaffecter dans l'Est du Kentucky. Chez lui, í  Harlan County, cité minií¨re et rurale qui n'a pas grand-chose í  voir avec la Floride. La présence de Timothy Olyphant renforce encore l'aspect western. On le croit directement débarqué du dernier épisode de Deadwood. Il ne manque que l'expression "cocksucker" pour que l'on y soit tout í  fait. Pour ne rien gí¢cher, Walton Goggins (Shane Vendrell dans The Shield) fait une pige lors du premier épisode. Il ajoute une petite touche redneck tout í  fait pertinente et son face í  face avec Olyphant est excellent.

FX tient certainement lí  une trí¨s bonne série qui vient s'ajouter í  Damages et Sons of Anarchy. Les perspectives de développement semblent prometteuses car dí¨s le début, il est clairement établi que les bons et les méchants partageaient la míªme cour de récréation lorsqu'ils étaient enfants. C'est la marque de fabrique d'Elmore Leonard, de nous rappeler que rien n'est blanc ou noir, tout est du passé avec lequel on vit aujourd'hui. Nous sommes beaucoup plus compliqués que les autres veulent le croire. Et nous sommes beaucoup plus compliqués que nous le croyons. Ce postulat est illustré dans la dernií¨re scí¨ne, Raylan Givens allant rendre visite en pleine nuit í  son ex-femme, í  la faveur d'un petit coup de déprime. Il tente de lui expliquer qu'il n'est pas un type animé par la colí¨re et elle lui répond: "You're the angriest man I have ever seen". On la croit sur parole.


Justified

Justified est, avec The Good Wife dont nous parlions récemment, l'une des bonnes découvertes de ce début d'année. La série, adaptée par le scénariste canadien Graham Yost de plusieurs ouvrages d'Elmore Leonard, s'inscrit dans la lignée des fictions proposées par FX, aprí¨s The Shield et Damages.

Pour ceux qui ne se sont pas encore plongés dans l'univers de Leonard, on ne peut que leur conseiller la lecture de polars tels que Cuba Libre, Pronto, Maximum Bob ou encore Rum Punch qui a été transposé au cinéma sous le titre Jackie Brown avec Samuel L. Jackson, Bridget Fonda et Robert de Niro.

C'est l'occasion de découvrir l'univers de cet auteur prolifique dont les personnages se trouvent souvent prisonniers de leur environnement, de leurs pulsions ou de leurs relations amicales ou familiales. Contraints de composer avec des situations fluctuantes et compliquées, les héros de Leonard possí¨dent toujours une forme de libre-arbitre mais celui-ci est sans cesse contesté par leurs sentiments.

Justified est adapté de deux ouvrages, Pronto et Riding the Rap, ainsi que de la nouvelle Fire in the Hole. La série met en scí¨ne le marshal Raylan Givens (Timothy Olyphant) renvoyé chez lui dans l'Est du Kentucky oí¹ il va retrouver de vieilles connaissances, dont Boyd Crowder (Walton Goggins), membre d'un groupe néo-nazi qui se convertit í  la religion aprí¨s un passage en prison.

La relation entre Givens et Crowder est un mélange d'amitié, de respect et de violence. La ligne qui sépare le marshal et le suprémaciste blanc est toujours mouvante d'autant qu'elle est pertubée par les relations que l'un et l'autre entretiennent avec leur pí¨re. Les deux vieux se connaissent depuis 30 ans et ont quelques histoires anciennes en commun.

La fin de la saison 1 est un peu convenue, sans íªtre décevante. On sent que la sortie a été conçue pour préparer une deuxií¨me saison. Cela dit, le face í  face entre Olyphant et Goggins constitue la ligne de force de la série. Goggins qui incarnait Shane Vendrell dans The Shield trouve lí  un nouveau rôle í  sa mesure.

 

 

Source: le monde des series juin 2010

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La justice selon Raylan Givens (Saison 1)


[spoiler]Aprí¨s une fusillade un peu trop médiatisée, le Marshall Raylan Givens est muté dans son Kentucky natal. Sans jamais quitter son chapeau, il poursuit son métier en espérant repartir le plus vite possible, mais en attendant, il se retrouve obligé de renouer avec son passé.

Création de Graham Yost, Justified se base sur le personnage de fiction d'Elmore Leonard, Raylan Givens, présent dans deux de ses livres, et une courte histoire.

Quoi qu'il en soit, au point de départ, nous avons le Marshall Raylan Givens au cÅ“ur d'une fusillade trop médiatisée, qui fait qu'il est renvoyé dans le Kentucky – c'est de lí  d'oí¹ il vient. L'homme et son chapeau vont donc s'imposer dans les bureaux, surtout qu'il y a un manque de personnel, ce qui fait que les employés font un peu tout.

Les premiers épisodes s'occupent d'ailleurs de nous illustrer cet état de fait, se présentant plus comme des stand-alones. Ce n'est pas un problí¨me en soi, si ce n'est que ce n'est pas forcément la forme que l'on pensait que la série prendrait. Il y a une bonne raison í  cela : ce n'est pas le cas ; avant de le constater, il va se passer un peu de temps, affaiblissant un peu trop les débuts de la série, ce qui a dí» entrainer une perte de spectateurs.

Cela est alors un peu dommage, car Justified finira par instaurer son ton et ses personnages solidement, et prendre complí¨tement forme avant la fin de sa premií¨re saison. Elle ne parvient pas í  tout faire, mais elle réussira í  développer, principalement í  travers ses histoires familiales et sentimentales, le plus important. Ainsi, Raylan Givens va trouver en la personne de son ami d'enfance Boyd un opposant de taille sur le terrain de la légalité, cette relation s'étalant jusqu'í  leurs pí¨res, pour complexifier encore plus la chose. Tous les deux incarnent une idée précise sur le déroulement de l'existence, l'un ayant quitté le Kentucky et l'autre non. Ainsi, le destin l'a voulu ainsi, et les deux rôles pourraient íªtre finalement inversés si c'était Boyd qui était parti au lieu de Givens. Les deux hommes sont donc liés par des liens complexes, jonglant entre une solide amitié et le respect des lois.

C'est en tout cas avec eux que Justified s'affirmera le plus et trouvera son souffle. Il faudra un peu plus de temps aux femmes de la série – incarné par Winona (l'ex-femme) et Ava (la nouvelle petite amie) -, chacune trouvant doucement leur place au sein du programme ; une direction assez étrange sera d'ailleurs prise avec Winona sur la fin, laissant assez dubitatif, mais permettant encore plus í  Ava de s'imposer, en partie grí¢ce í  son éloignement de Givens. Il n'empíªche, la saison s'achí¨vera sans une once de direction sur les dernií¨res pistes lancées.

Dans tout cela, il ne faut pas non plus oublier le personnel du bureau US Marshall, incarnation des principaux défauts de la série. En fait, s'il y a du soin apporté aux affaires sur lesquelles travaille Raylan, c'est plus dans l'instauration de certains personnages que la série va clairement rater le coche. Ainsi, si Art Mullen, son supérieur, trouve grí¢ce í  sa place dans la hiérarchie une réelle raison d'exister, on ne peut pas en dire des deux autres employés, Rachel Brooks et Tim Gutterson. Au contraire, míªme. Le chapeau de Raylan aura plus í  faire que nos deux autres US Marshall, pourtant prometteurs. Sur la fin de la saison, Rachel aura par ailleurs complí¨tement disparu, faisant de Tim le second couteau officiel. Il n'aura pas forcément de lignes de dialogues, mais il sera quand míªme présent í  l'image ; enfin, il ne faudrait pas en faire une généralité, quand míªme. Les deux sont pourtant des personnages intéressants et qui auraient mérité un bien meilleur traitement.[/spoiler]

La premií¨re saison de Justified aura besoin de quelques épisodes pour trouver ses marques, et certains de ses défauts s'étaleront sur toute la durée. Malgré cela, ses développements réussiront í  étoffer la série de façon intelligente, mettant en avant sa force narrative, en nous impliquant complí¨tement dans ce qui se passe. Au final, on obtient des débuts plus que prometteurs, et une réelle envie de voir la suite.


Source: critictoo.com

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve qu'on parle pas beaucoup de Justified ici, surtout durant la diffusion !

La saison 4 est excellente, le ton est toujours le míªme c'est un régal !

 

Le fil rouge était pas mal et surtout ils l'ont pas fait durée plus qu'il ne fallait, les réponses viennent régulií¨rement et dí¨s le 4x09 le masque tombe et laisse 3 épisodes de folie j'espí¨re pour conclure !

 

De son coté Boyd (comme lui a fait remarqué Ava d'une autre manií¨re) continue sa fuite vers l'avant, trouve quelqu'un de plus puissant, de plus connecté et donc de plus méchant pour le débarrassé de ces ennemies précédents mais a un moment il n'y aura plus personne et faudra payé les comptes, ou sortir un nouveau coup de génie

 

Il y a aussi plus de Tim et moins de Rachel ce qui me réjouit, enfin une histoire perso pour lui, qui méritait d'íªtre approfondie

 

 

Alors petite question sur Ava:

Helen May va réussir í  parler ?

et si oui, Raylan va-t-il la protégé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justified, ma série préférée. Cette saison est excellente comme les précédentes. Quelle frustation í  la fin de l'épisode 10 de devoir attendre une semaine pour avoir la suite.

 

Justified est trop peu connue í  mon gout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justified est trop peu connue í  mon gout.

Je suis pas bien placé, vu que j'ai vu que le pilot et que la série est en attente depuis, mais j'abonde dans ton sens, rien que le pilot est énorme, comme pour Six Feet Under je sais déjí  que c'est un véritable chef d'oeuvre qui m'attend derrií¨re, sentiment confirmé par la critique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voila cette saison 4 est fini !

encore une saison magnifique, y'a pas grand chose de mieux en drama pour cette saison encore...

 

 

Míªme si c'est peut íªtre en retrait par rapport í  la fin de 3, ici on se régale encore

 

Combien de séries peuvent se vanter d'íªtre porté par un duo aussi bon que Timothy Olyphant & Walton Goggins ?

[Breaking Bad c'est bon le tour est fait!]

 

On a le droit a une scí¨ne formidable etre les 2 c'est juste parfait

 

On sent que les 2, malgré un fossé grandissant de plus en plus, ne veulent pas franchir la ligne qui les diviseraient définitivement, donc ils tournent autour se renvoi les accusations!

On voit la corde se tendre de plus en plus, les menaces armées ou non^^ se multiplient, mais aucun des 2 ne veux couper, ils ont besoin l'un de l'autre

 

C'est clairement le point le plus bas de leur relation mais dans une certaine mesure ça peut revenir

 

 

Aprí¨s on a Winona/Raylan qui est aussi une franche réussite aussi, les scí¨nes sont un mélange de confiance aveugle & douceur dans des circonstances plus que tendu

 

 

Ava qui tombe, c'était prévisible depuis un moment mais l'arc a été rendu excellent par la performances de Goggins, nous offrant une fragilité jamais vu auparavant chez Boyd!

 

aprí¨s Rachel invisible cette saison pas trí¨s grave,

Tim prends plus de place sans que ça soit énorme: son ami, le bras droit de Boyd & la soeur de pasteur barjo, tout ça était bon et ne cassait pas la série

 

 

Une chose est sur je salive d'avance í  la saison 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout a déjí  été dit d'une façon que je n'arriverais pas í  égaler, donc simplement regarder sa vaut vraiment le coup et  Raylan Givens est trop bad ass (ouai j'aime bien cette expression ^^ ) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore 3-4 mois a attendre pour leur grand retour :)

 

J'espí¨re tout début janvier comme pour les 2 dernií¨res années mais février est plausible aussi comme saison 2

avec la coupure en 2 de la chaine, c'est difficile de prévoir la calendrier....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme d'habitude je suis í  la bourre concernant les séries et je viens tout juste de terminer la saison 3 que j'ai trouvé trí¨s réussie.

Raylan est dans les ennuis jusqu'au coup avec l'arrivée d'un nouveau méchant bien barge, le retour de Dickie, Boyd égal í  lui míªme...

Le fil rouge est plutôt sympa míªme si il sert surtout í  voir les manipulations diverses de Boyd et d'un nouveau personnage plein de charisme qu'est Limehouse.

J'ai bien aimé également Ava qui devient plus intéressante que jamais avec un esprit vif et qui n'hésite pas í  íªtre violente.

De plus j'ai été trí¨s heureux de voir pour seulement un épisode la magnifique Carla Gugino qui a joué elle aussi dans une adaptation d' Elmore Léonard. Et surpris de voir Michael Ironside qui a bien grossi depuis Extríªme Préjudice.

En conclusion c'est une série qui se bonifie avec le temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, la saison 3 est la meilleure avec le méchant Robert Quarles, excellent acteur et trí¨s bon personnage. 

 

Boyd Crowder, je suis fan, j'adore Walton Goggins de toute façon. La saison 5 débute en janvier! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est curieux de voir que Justified est basé sur les romans d'Elmore Léonard (Visiblement mix de Pronto, Riding the Rap et Fire in the hole) et qu'ensuite il a écrit  "Raylan" un roman d'aprí¨s la série.  

Perso c'est la saison deux ma préférée avec le clan Bennett.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est plutôt étrange en effet. Surtout que le premier épisode de la saison 1 est pratiquement un copié coller de la nouvelle disponible dans le recueil Quand les Femmes sortent pour danser publié chez Rivages/Noir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est curieux de voir que Justified est basé sur les romans d'Elmore Léonard (Visiblement mix de Pronto, Riding the Rap et Fire in the hole) et qu'ensuite il a écrit  "Raylan" un roman d'aprí¨s la série.

Une histoire de pognon comme souvent (toujours!)

il tente de casher un max sur le dos de la série...

c'est humain diront nous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut etre parce que policier est trop connoté cop-show

et que comme la personne qui a ouvert le topic aimait la série il voulait lui donné une meilleur image :)

Ce n'est pas une critique, c'est juste qu'il me semblait plus logique de le mettre dans "policier" et je ne suis pas sur que "action-aventure" soir plus valorisant comme étiquetage. Mais l'important c'est qu'on la trouve et qu'on puisse en dire tout le bien qu'on en pense ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bon retour avec plein de bonnes choses. Boyd Crowder is back! 

 

En effet, quelques tíªtes connues dont 2 de Prison Break pour moi : Sucre et Don Self. Je me demandais oí¹ j'avais vu le second et puis sa tíªte m'est revenue. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon épisode de reprise, ça relance de nouvel intrigue !

 

Boyd cherche par tous les moyens a sortir Ava de prison sans succí¨s

Raylan ne va pas voir sa fille/winona, pourquoi ?

nouvelle famille du crime pour la saion !

on rajoute la style unique du show

 

et on a un trí¨s bonne épisode comme on l'aime

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai 3 épisodes de retard mais ce n'est pas grave. Bon retour pour Justified, plusieurs guests. Boyd de retour bien violent, perso j'attend les interactions avec Raylan parce que c'est ce que je préfí¨re. Par contre, je n'ai pas compris il n'allait pas voir sa fille, suite au prochain épisode.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant