Sandrine

Sherlock

222 messages dans ce sujet

J'ai évité de lire les derniers messages car je n'ai pas encore vu le 303.

Par contre une observation (non sherlockienne) : cette saison 3 est a beaucoup plus d'humour que dans les 2 précédentes, et surtoit un humour plus varié.
Honníªtement il y a d'excellentes répliques sur les 2 premiers épisodes.

Sinon niveau gossip : j'ai lu qq part que le couple Watson est ensemble í  l'écran... comme í  la ville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les points douteux qui avaient commencés í  me titiller dans le premier épisode, étaient passés sous couvert de la joie et de l'enthousiasme de le retrouver, puis ils avaient grandis avec l'épisode 2 dans lequels ils s'étaient fait bien plus présents et lourds au fur et í  mesure du mariage et je dois dire que l'épisode 3 í  fini de m'achever. :wacko:

Je ne vais rien spoiler pour ceux qui ne l'ont pas vu, mais je ne peux m'empíªcher de dire que j'ai trouvé l'épisode ridicule, voire grotesque, embourbé sous des tonnes d'effets baroques, autant visuls que scénaristiques ne tendant qu'í  donner du rythme í  du vide et í  cacher un cliffhanger final quasi honteux par rapport í  ce qu'on est en droit d'attendre d'un Sherlock Holmes.  :(

ça parait un peu excessif comme ça :wacko: , mais pas tellement, qui aime bien chatie bien, mais lí  bon sang je suis déçu, déçu déçu... :(  :(  :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon niveau gossip : j'ai lu qq part que le couple Watson est ensemble í  l'écran... comme í  la ville.

T'as pas vue toutes les vidéos promo de la BBC comme moi toi... ;)

[media]http://www.youtube.com/watch?v=bW_4vOkBOBM&list=SP896E713DB1B8D239&feature=share&index=2[/media]

 

Par contre Ouioui, lí  je te suis pas. OK j'ai moins aimé ce 3e épisode. Mais c'est viscérale, vis-í -vis du bad guy. Tu vas pas íªtre d'accord avec mes critiques de la series 3 toi. ;) Enfin pour ça faut que je les finisse d'abord. :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand ne l'es-tu pas^^

@El S Boy: Quand c'est bon  :) Et il y en a, mais faut un peu ramer surtout ces deux dernií¨res années....Et je pense íªtre assez objectif en donnant les raisons. En revanche quand j'aime je le dis aussi et je le défends í  fond. Je pense l'avoir montré....

 ou l'idée c'est autre chose  que je n'ai pas compris. :wacko: Bizarre procí¨s que celui qui pense différemment...

 

 

@Sandrine: c'est zero problí¨me, tu aimes tu défends et tu le fais bien, moi j'ai expliqué ce qui me gíªnait et je ne vais pas m'étendre dessus.. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Sandrine: c'est zero problí¨me, tu aimes tu défends et tu le fais bien, moi j'ai expliqué ce qui me gíªnait et je ne vais pas m'étendre dessus.. ;)

Pas de soucis. Je partage aussi ton point de vue, sur ce dernier épisode. J'attendais la fin pour voir s'ils allaient rattrapé le tout. Et pour moi c'est le cas, ou presque. Parce que J'ADORE le perso !!!! Qui ne l'aime pas d'ailleurs?? ;)
Et en effet Ouioui, quand tu aimes tu sais trí¨s bien le dire. Les goí»ts et les couleurs c'est tellement subjectif. Moi j'ai par exemple pas accroché í  True Detective, míªme si je reconnais les qualités. Pour ce qui est de Sherlock, je suis de plus en plus amoureuse de lui (comme bcp d'autres je suspecte ;)) donc ça enlí¨ve un peu de mon objectivité. Mais tant qu'ils me proposent quelque chose de bien meilleur que la qualité générale habituelle, I'm good. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[spoiler]

Concernant la durée de la réhabilitation de Mary, il est quand míªme précisé qu'il s'est passé des mois depuis la révélation lorsque Watson prend sa décision concernant sa relation avec Mary. ;)
 
Le seul point faible objectif que je trouve, c'est le fait d'avoir Mary et un Mycroft dans la míªme pií¨ce, pour ainsi dire. í‰tant donné la position de Mycroft et ce que l'on sait de sa surveillance de son frí¨re et de ses proches, on peut se dire que c'est un peu trop facile que Mycroft ne sache pas la vérité sur Mary alors que Magnussen est au courant... Enfin, Mary a tout de míªme été quasi parfaite pour ne pas lever les soupçons, jusqu'í  tromper Sherlock, donc...
 
Concernant Mary, tout cela était trí¨s bien amené dans les épisodes précédents. Comme un certain nombre de gens, j'avais noté le mot "liar" dans l'inventaire dressé par Sherlock dans le 3x01. Dans le feu de l'action et l'urgence d'aller sauver John, le coup du code m'avait échappé, mais je m'étais dit "Elle est forte, elle", quand elle avait retrouvé le numéro de la chambre aussitôt dans The Signs of Three. Certes, ce retournement de situation aurait été trop gros dans une autre série ou avec quelqu'un d'autre que Watson, mais lí , ça allait (í  part le point signalé plus haut).
Cet épisode montre Sherlock sous un autre jour. Je ne veux pas parler de la fake girlfriend, mais de "Sher-drugged". Le thí¨me et la menace planaient depuis le début, enfin, on les voit concrétisés ici ! Bravo pour la réaction de Molly. On comprend certaines inquiétudes de Mycroft...
Cet épisode est également important en ce qui concerne la caractérisation de John, son tempérament profond (en quelque sorte on va plus loin que ce que l'on avait í  ce sujet dans le tout premier épisode de la série).
 

Ce n'était pas un acte inhumain, froid, mais une preuve de renoncement. Il n'a pas trouvé la réponse alors il a dí» s'abaisser í  recourir í  l'arme de l'impuissance.

 
Je vois l'affaire différemment. Magnussen a mis Sherlock dans une impasse, puis l'a conduit í  la solution. Pour réaliser "his last vow", Sherlock n'avait plus qu'une solution, tuer le méchant. Au contraire, c'était un acte "humain", dans la mesure oí¹ il avait juré de protéger ses deux amis, dans la mesure aussi oí¹ il avait pu constater les effets des chantages de Magnussen (notamment le suicide du mari de Smallwood). On sent bien que Sherlock n'aime tout particulií¨rement pas les "bullies" du genre de Magnussen. Et puis il venait míªme d'assister au petit jeu horrible de Magnussen avec John. Autant de raisons qui l'ont poussé í  l'acte.
Concernant les conséquences que cela peut avoir sur - ou plutôt "dans" - le personnage lui-míªme, je ne sais pas trop. Sur le coup on nous montre "Child-Sherl" ^^, l'image qu'il a de lui-míªme et peut-íªtre aussi la manií¨re qu'a Mycroft de le voir, mais la fin de l'épisode traite plus de l'exil (potentiellement mortel) que des répercutions du meurtre, que ce soit du côté de Sherlock ou de son frí¨re, ce qui est un peu dommage. Si j'ai une critique í  faire sur le renversement final, c'est que le ton des dernií¨res secondes, avec le thí¨me de Sherlock comme accompagnement, est trop "joyeux" par rapport í  ce qui précí¨de. C'est tout í  fait compréhensible, mais ça gí¢che un peu l'effet. J'espí¨re que la saison 4 va démarrer en reposant comme base le fait que Sherlock profite d'une sorte de surcis, au moins un certain temps, mais je ne sais pas trop comment traiter le fait que Sherlock a tué...
 
J'ai trouvé que Magnussen était trí¨s réussi. Trí¨s bien interprété bien sí»r, mais aussi trí¨s bien mis en place. C'est le deuxií¨me grand méchant de cette série. On l'aura moins vu que Moriarty, mais il a eu le temps de se faire détester !
Sherlock a commis des erreurs dans cet épisode, mais Magnussen lui aussi a commis deux gaffes qui ont causé sa perte : il s'est cru hors de danger dans la scí¨ne finale, et n'a pas pensé que Sherlock pouvait utiliser sa révélation (quasiment tout est enregistré dans sa tíªte) contre lui ; il a oublié que Sherlock est différent (sur ce point, l'autodésignation de "high functionning sociopath" par Sherlock lui-míªme fait débat, mais en tout cas il navigue dans un secteur qui rappelle le syndrome d'Asperger, différents "troubles" de la personnalité, etc.) et qu'au vu de la situation il était capable de le tuer (avec cette autre erreur, ne pas vérifier que John avait son pistolet !).
Je me demande pourquoi Magnussen ne passe pas trop auprí¨s de certains. Il donne des frissons, non ? Vous allez me dire, moins que Moriarty. C'est contestable, parce qu'on peut dire qu'il y a chez Moriarty une part de "folie", tandis que Magnussen est un "bully" qui s'assume et prend plaisir, mais évacue la moralité ("you are assets") et ne se considí¨re pas comme un méchant.
 
Note : j'aime bien Lindsay Duncan, une excellente actrice qui a í  mon avis beaucoup de présence í  l'écran. Peut-íªtre pourrait-on la revoir dans le futur, ne serait-ce qu'í  l'arrií¨re-plan ? Aussi, c'est pas mal de voir Mycroft discuter avec ses collí¨gues et supérieurs.
 
Cette saison a un peu déstabilisé un certain nombre de fans. L'une des forces de Sherlock est de ne pas íªtre seulement une histoire de détective mais surtout l'histoire d'un détective (et compagnie). La balance a davantage penché de ce côté que de l'autre, mais seulement légí¨rement. Tout l'intéríªt de Sherlock tient dans le fait que les épisodes ne font pas que suivre une seule intrigue linéaire. Tout avance en míªme temps, il peut y avoir plusieurs intrigues, de micro-intrigues... Dans le 3x01, on a trois intrigues (de réflexion) : la solution du faux suicide, le projet d'attentat, et la mise en scí¨ne d'Anderson (micro-intrigue). Dans le 3x02, on a trois intrigues qui s'entrecroisent d'une belle manií¨re : le garde, le Mayfly man et Sholto. Je suis un peu surpris que cet épisode soit rabaissé, alors qu'au final c'est trí¨s bien pensé. Dans le 3x03, l'intrigue Smallwood permet de lancer l'action mais va rester í  l'arrií¨re-plan (on voit que son mari s'est suicidé plus tard), et on a l'affaire Mary puis l'affaire Magnussen/John->Mary->Sherlock->Mycroft. Au final, dire qu'il y a moins eu d'intrigues n'est pas trí¨s juste... Je trouve au contraire que cette saison montre la grande habileté des scénaristes et des concepteurs. La saison 4 ne soulí¨vera sans doute plus ce problí¨me, mais je suppose qu'elle suivra la route ouverte par les autres.

[/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Aphelion Pour faire court, et je ne parlerais pas du roller coaster scénaristique foire du trone et train fantoche, mais je pense qu'on est effectivement passé du personnage de Sherlock í  la licence. Il en sort moins épais, moins profond, moins énigmatique, moins Sherlock. (Aprí¨s il y a des discussions sans fin avec les fans de Batman aussi sur le míªme sujet)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[spoiler]

 Il en sort moins épais, moins profond, moins énigmatique, moins Sherlock.

 

Moins énigmatique : plutôt, oui, mais il le reste quand míªme un peu. Moins épais ou profond, je ne crois pas (mais si on relie cela í  l'énigmatique, je comprends).

Lorsque l'on retourne aux commentaires d'un Moffat ou d'un Gatiss sur la premií¨re saison, on voit qu'ils ont dí» ensuite faire un choix, sur Sherlock mais aussi sur Mycroft et sur sa famille : préserver le mystí¨re et le caractí¨re un peu hiératique du personnage, ou bien essayer d'éclaircir certaines choses et de le faire davantage évoluer. J'ai l'impression que la premií¨re option aurait conduit í  une stagnation de Sherlock, pas trop adaptée au mouvement des autres personnages. Je précise que je prends comme point de référence le Sherlock de la série, tel qu'on l'a découvert dans le 1x01 (je ne suis pas un connaisseur du canon). Il y a eu une évolution et l'on connaí®t mieux le personnage. Je trouve qu'on a une meilleure vue sur sa personnalité, mais qu'il garde sa profondeur, ou plutôt qu'il gagne en profondeur grí¢ce í  cela. Certes, il est moins hiératique qu'au tout début. Mais c'est peut-íªtre aussi partiellement le résultat des bouleversements de ces trois derniers épisodes - comparez cette saison í  la saison 1 pour voir ce que je veux dire par lí . On voit notamment que sur le plan des relations, Sherlock a changé : il sait que John est son "best friend", il a promis d'íªtre toujours lí  pour Mary et John, etc. Et puis il y a la scí¨ne í  la fin de The Sign of Three oí¹ il n'a pas de partenaire pour danser et oí¹ il semble éprouver pour une fois le sentiment d'íªtre seul dans la foule (í  relier aussi avec la discussion avec Mycroft), assez bien rendu, puisque j'avais l'impression de me voir í  sa place (je suis "différent", míªme si je ne suis pas génial :lol:)*.

 

Sinon, ça me fait toujours sourire de voir les petits clins d'oeil moffatiens et gafissiens í  Doctor Who, avec certaines expressions qui reviennent dans les deux séries ("hidden in plain sight").

 

* J'aime bien lorsque les personnages de fiction sont des personnages í  qui je peux me comparer, voire m'identifier plus ou moins, mais soit ça se termine en tragédie, soit ils tournent beaucoup mieux que moi. Je suppose que je réagirais comme Sherlock si quelqu'un finissait par me dire sincí¨rement "I'm your best friend", étant donné le caractí¨re improbable de la chose actuellement.

[/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans íªtre un gardien du temple,  Sherlock H est un des plus grand héros de la littérature de tous les temps, pour des raisons assez précises tenant í  sa personnalité.  "L'adapter" pour le faire "évoluer", sont des choix marketing compréhensibles, mais la saison 3 le réduit  tellement qu'il en devient une caricature. Le voir passer en 3.01 d'un Sherlock Bondien, í  un 3.02  Very bad tripien vomissant, au 3.03  burlesque die hardien, le rend míªme plutôt vulgaire et ringard. Le tirer vers un buddy movie n'est  pas intellectuellement trí¨s excitant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[spoiler]

Hum... Je pense qu'on pourrait trouver le risque de caricature dans le sens inverse, par exemple dans The Hounds of Baskerville, vers le milieu de l'épisode, lorsque Sherlock procí¨de í  des déductions encore plus vite qu'í  la normale...

Je comprends tout í  fait que la scí¨ne avec un Sherlock ivre puisse íªtre vue de cette manií¨re et écorner le mythe. J'ai précisé que mon point de référence est le Sherlock de Sherlock. Ce n'est pas qu'un choix marketing, c'est un choix créatif, censé correspondre í  l'esprit du temps.

Pour Sherlock Bond, hum. Je pense que c'est surtout dí» í  la spécificité de certaines scí¨nes de 3x01, inventées par les personnages et correspondant í  certaines hypothí¨ses plus ou moins délirantes de fans. La toute premií¨re a un côté auto parodique évident et la scí¨ne du baiser avec Moriarty est sortie de l'imagination de la fan girl shippeuse. Le 3x02 a une bonne part d'humour, mais que Sherlock paraisse out of character lorsqu'il est enviné est plutôt normal. Par contre, le 3x03... Sherlock manipulateur n'est pas une nouveauté. Sherlock faisant une erreur énorme n'est pas nouveau non plus (voir Irene Adler).

A part la scí¨ne de saoulerie, je ne le vois pas devenu ringard. Il n'est plus sur le míªme piédestal que dans la série 1, j'en conviens. Le choix a été fait de nous le montrer sous d'autres angles et de nous le montrer de l'intérieur. Je suis d'accord pour dire que cela peut íªtre un peu décevant ou peut-íªtre pas exactement ce í  quoi l'on pouvait s'attendre par rapport au Sherlock du début de la série, mais je ne crois pas qu'ils soient allés trop loin, dans ce cadre-lí . Aprí¨s, concernant le vrai Sherlock, c'est autre chose sans doute, mais je ne suis pas assez connaisseur pour aborder la question.

Enfin, je pense tout de míªme que la saison 4 sera plus "soft" sur ces points critiqués que la saison 3, donc sans doute plus consensuelle ;) .

[/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'idée n'est pas d'íªtre consensuel, mais faire évoluer un personnage aussi particulier, c'est aussi le tenir dans un registre qui est profondément le sien, míªme en le 'modernisant".  Sinon autant en inventer un nouveau, ce qui est une autre histoire si l'on veut viser aussi haut, míªme pour Steven Moffat, qui fait partie du Who's who du relookage, pas de la créa.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur ce point je pense qu'ils ne le font pas trop mal. í‰tant "différent" pour ainsi dire, je suis sensible í  l'évolution des personnages "différents" (par exemple ayant le syndrome d'Asperger) dans les séries. Assez souvent par le passé on a pu voir des personnages "différents" mal tourner í  l'écran, íªtre "normalisés" ou bien inversement mal tourner au sens propre (Zack dans Bones, par exemple, d'une manií¨re trí¨s contestable). Concernant Sherlock, il me semble que son évolution n'est pas étrangí¨re í  ce qu'est le personnage de la série et sa psychologie.

Peut-íªtre aurais-je un autre avis si j'étais un sherlockien (le canon, Doyle), mais j'en doute un peu. Sherlock Holmes a déjí  eu un certain nombre d'adaptations, il y a une distance temporelle (mais pas seulement) qui fait que cela ne me gíªne pas, notamment parce que l'on est dans la réécriture plutôt que dans l'adaptation et qu'il n'y a pas de phagocytage plus ou moins nuisible (ce qui est le cas, de plus en plus, í  mes yeux, du côté de Peter Jackson et de sa "Terre du Milieu" par rapport í  Tolkien).

Comme je l'ai dit, c'est bien la série qui m'intéresse dans ce cadre, la version Moffat/Gatiss des personnages, et le registre dans lequel ils les insí¨rent. Et cela me va. Míªme si je comprends que cette saison ait pu troubler plus ou moins, étant donné qu'on voit Sherlock dans plusieurs scénarios fantasques, Sherlock saoul, Sherlock sous l'effet de la drogue (mais c'est plus conforme au personnage que la scí¨ne d'humour de Sherlock ivre). Le cas de Sherlock en tant que fake boyfriend est particulier, étant donné que c'est du simulé : ça a pu troubler un peu certains, mais cela ne fait que confirmer son talent pour la simulation et la manipulation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alooors disons que personnage de Sherlock actuel, en dehors donc de ses attributs proprement Doylien, ne présente pas beaucoup d'intéríªt pour moi. Cabotin, boy bandesque, quasi metrosexuel et affublé de tout un attirail visuel í  l'usage du spectateur ( déroulement de sa pensée, calcul de direction, etc etc) digne d'un film de SF d'il y a quinze ans, qui, sous couvert d'humour, montre ce qu'on est obligé de rajouter pour piger son fonctionnement (C'est Psych, en moins drôle) et le public visé.

Ce Sherlock, charmant, charmeur, a ses adeptes, en viendrais-je í  préférer Elementary ? Non c'est trop bíªtement procédural.....mais....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chers Sherlock Addicts :

 

Sherlock: new footage in app that reunites fans with the detective
Already missing Holmes and Watson? Now there's an official Sherlock app which lets you tackle 10 new cases with the sleuths, accompanied by exclusive new clipsSeries three is over and Sherlock will have no new mysteries to solve for many months. However, fans suffering from severe Cumberbatch withdrawal are about to get their fix with the launch of an official Sherlock app on Monday 20 January.
Created by digital production company the Project Factory, Sherlock: The Network is a game in which players become part of the detective's trusty "Homeless Network", assisting Sherlock and John in the cracking of 10 new cases. Whether "it was Derren Brown" is a valid solution remains to be seen, but the app promises new and exclusive footage of Cumberbatch and Freeman in character, who help out with a series of texts, voicemails and video calls.mj3m.jpg
Users must also navigate London via tube and taxi to collect clues, as well as contributing at least three new Reichenbach Fall theories to the Empty Hearse fan club. That last bit is not true, but of course, you will have already deduced as much.
Sherlock's executive producer, Sue Vertue, explained the decision to allow the game. "Sherlock fans have been asking us for ages to create an app and we think that through Sherlock: The Network, the Project Factory has created an impressive, innovative way for them to immerse themselves in a bit of Sherlock's world while waiting for us to make more shows."

Cette app coutera £2.99 et sera disponible lundi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous parlez des 2 films avec Tony Stark lí  ?


T'es sí»r que tu t'es pas perdu?!? Ou alors il était trí¨s tard et tu savais plus ce que tu écrivais parce qu'ici c'est Topic Sherlock BBC TV. On est pas fan le topic ciné í  parler du Sherlock de Robert Downey Jr. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé vous devriez savoir a force que je suis taquin => Sherlock est peut íªtre La meilleur production actuel  et la saison 3 en est la preuve n'en déplaise a certains critiques qui essayent de nous faire croire qu'ils ne sont pas d'éternel insatisfait !

Dire d'un épisode qu'il est nul pour une séquence de 2 minutes alors qu'il regorge de moments magique est pour moi incompréhensible , la perfection non seulement n'existe pas naturellement mais est aussi dérangeante ( Comme un visage PARFAITEMENT symétrique par exemple)..Mon but en parlant des adaptations cinématographique récentes était de mí¨tre en perspective les sois disant défauts pointés du doigt par qui l'ont sait !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé vous devriez savoir a force que je suis taquin => Sherlock est peut íªtre La meilleur production actuel  et la saison 3 en est la preuve n'en déplaise a certains critiques qui essayent de nous faire croire qu'ils ne sont pas d'éternel insatisfait !

Dire d'un épisode qu'il est nul pour une séquence de 2 minutes alors qu'il regorge de moments magique est pour moi incompréhensible , la perfection non seulement n'existe pas naturellement mais est aussi dérangeante ( Comme un visage PARFAITEMENT symétrique par exemple)..Mon but en parlant des adaptations cinématographique récentes était de mí¨tre en perspective les sois disant défauts pointés du doigt par qui l'ont sait !!!

 

:rolleyes:

2 Chosent (s) me donne(nt) une idée de l'infini : la bíªtise humaine et l'infini encore que pour la seconde je n'ai aucune absolue certitude . A peut (peu) prés Alfred (Alain ?) Einstein

 

Pas mieux.

 

í  ce propos voilí  comment ce qui arrive í  ceux qui font l'école buissonnií¨re en Australie. Watch and learn. C'est Extremglauque.

 

http://youtu.be/STHpMUYeznQ

 

 

Et pour les comédies cultes,  tout pareil  : pas d'avis différent, pas d'embrouille.

 

1 Seinfeld
2 Malcolm
3 The Fresh Prince of bel-Air

 

Rehab. rehab. rehab.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

de toute façon, tout le monde sait qu' IRONMAN n'est personne d'autre que Sherlock .... :D


Lol. C'est ça la meilleure théorie en fait du pourquoi du comment. Il CAN FLY!!!!!!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite vidéo rigolote avec Benedict Sherlock í  Sesame Street. Míªme si je trouve la chute de l'histoire un peu plate... Mais bon.

 

[media]http://www.youtube.com/watch?v=-7jS7X-2ggA[/media]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai enfin vu la saison 3 :D

 

Et autant j'ai beaucoup aimé les 2 premiers épisodes (pour toutes les raisons que vous avez déjí  cité), autant le 3e .... heu .... m'a laissé perplexe. Je sais pas, je me suis míªme fait violence pour le voir jusqu'í  la fin :unsure: . Du coup, pour ce dernier épisode, je rejoins Ouioui ^^!

 

Quand au cliffanger,

[spoiler]Je ne suis pas sí»re qu'il s'agisse bien du retour de Moriarty! Est que ce ne pourrait pas íªtre le Colonel Sebastian Moran? Je n'ai jamais lu Sherlock Holmes, ce n'est donc que pure hypothí¨se mais visiblement, aprí¨s la mort de Moriarty, Moran voulu se venger de Sherlock Holmes. Il essaya de le tuer (entre autre) lorsqu'il constata son retour í  Londres. Holmes lui míªme le décrivit comme l'homme le plus dangereux de Londres aprí¨s Moriarty!
So ....[/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

SHERLOCK ou CHíˆRE LOQUE ?

 

La licence Sherlock Holmes n'en fint pas d'íªtre "relookée", "réinventée", pour le meilleur et pur le pire, (comme quoi le matériau de base est excellent, mais qui en doute), aprés la télé c'est la littérature qui s'y colle.

 

Auteur et scí¨nariste, Anthony Horowitz,  vient d'annoncer son deuxií¨me roman sur Sherlock qui fait suite í  The House of Silk,  et qui s'appellera Moriarty, si, si...On se demande oí¹ il va chercher tout ça..A la banque me direz vous. Bref ce ne sont pas les resucées qui manquent í  l'oeuvre phare d'A C Doyle, entre hommage littéraire et vénalité bien comprise.  Je ne sais si ce roman est de bonne qualité, en tous les cas en voici la bande annonce. A vous de voir.

 

http://youtu.be/oT3x3yAeP0Y

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant