Danaerys

Masters of Sex

135 messages dans ce sujet

Je pense qu'il lui reproche le fait d'íªtre l'adulte qu'il est aujourd'hui 

[spoiler]Il avait vraiment peur de ne pas s'attacher í  son futur enfant, et peut-íªtre de le maltraiter comme il l'a lui míªme été, il a beaucoup de mal í  s'impliquer émotionnellement (míªme avec sa femme) et il dit í  sa mí¨re que c'est sa faute, elle a fait l'autruche pendant toute son enfance au sujet de son pí¨re et de la maltraitance, les crises de somnambulisme traduisaient son angoisse, mais elle a toujours nié son traumatisme, il dit que c'est sa faute si il est comme ça aujourd'hui [/spoiler] 

 

Moi je ne l'ai pas vraiment compris comme ça, plutôt que sa mí¨re l'avait en plus de laisser son pí¨re le maltraiter, l'avait également molester et que c'était pour ça qu'il avait autant de problí¨mes relationnels aujourd'hui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca y est je me suis mise í  jour! Je viens de regarder les épisodes 4, 5, 6 et 7! Rien í  redire, trí¨s bonne série, j'aime l'alchimie entre les personnages. 

Entií¨rement d'accord avec toi Danaerys, le générique ne colle pas du tout avec la série!

 

Sinon:

 

[spoiler]Je ne sais pas vous mais perso je ne m'attendais pas í  ce Masters couche aussi tôt avec Virginia. [/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Episode 7 que j'ai envie d'appeler : rôles inversés 

[spoiler]La série est toujours trí¨s bonne malgré quelques détails qui m'ont déçu, notamment la relation de la femme du doyen avec Langham trop rapide et comme par hasard le jour míªme oí¹ elle s'est entretenue avec Masters et Ginie  :rolleyes:. La relation Masters/Ginie est trí¨s rapide aussi, on assiste aux premiers ébats du couple pour la science, Masters en oublierait míªme sa femme mais Ginie le recadre et se prend au jeu í  son tour, í  la fin de l'épisode les rôles sont inversés et c'est Ginie qui commence a éprouver des sentiments envers Masters et tout cela aprí¨s leur premier orgasme mutuel, elle qui arrivait jusque lí  í  bien séparer le corps de l'esprit, semble se perdre aprí¨s ce premier moment, le seul vraiment intime, la confusion est totale[/spoiler] 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[spoiler]Oui tout a été trop rapide je trouve aussi... Je ne m'y attendais vraiment pas!!
Je me demande ce qu'ils vont nous réserver pour la suite! [/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai enfin eut un créneau pour attaqué la série

et donc j'ai enfin vu les 6 premiers épisodes

 

et la série est bonne,

le style/ambiance en plus des persos sont trí¨s bon

 

mais j'ai du mal avec le manque de tension niveau storyline, y'a pas de danger, les enjeux sont pas énorme non plus

vu qu'on a montré dí¨s l'épisode 2 que si l'hopital arrete, il continu ailleurs...

au final y'a trí¨s peu d'intrigue

 

Je suis pas fan non plus de la temporalité, plus confus c'est impossible

parfois (épisode 4-5 il me semble) y'a 3 mois qui passe comme ça sans explication juste pour faire avancé la recherche a grand coup,

parfois entre 2 scí¨nes y'a plusieurs voir semaine

en plus on revient jamais sur ces intervalles de temps "perdu"

je trouve ça pas terrible

6-7mois de grossesse en 3 épisodes c'est chaud quand míªme^^

(dans justified 3 saisons plus tard winona est toujours enceinte :D )

 

Mais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais

Mais quoi ?  :D

 

mais j'ai du mal avec le manque de tension niveau storyline, y'a pas de danger, les enjeux sont pas énorme non plus

Alors justement, pas beaucoup de tension, pas de suspens í  en couper le souffle et malgré ça, on passe un trí¨s bon moment, les acteurs sont justes et impeccables, c'est intéressant et trí¨s soigné, il y a pas de faux cliff í  deux balles ni fausses intrigues pour qu'il y en est, ils abordent un sujet plus que délicat avec subtilité et míªme glamour, je préfí¨re mille fois une série comme celle-ci sans tension mais pleine de charme aux séries pas crédibles et bí¢clées qu'ils nous servent í  longueur d'année 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de voir le commentaire d'Amandine sur le fait qu'il y ait beaucoup de clichés dans la série, beaucoup de moments prévisibles.

C'est vrai qu'on a beaucoup de clichés

[spoiler]Le vieux prof gay qui mí¨ne une double vie, la femme quinquagénaire qui découvre l'orgasme avec un bel et jeune amant ect Ils nous font un mix de tous les comportements sexuels basiques et parfois par des chemins trop simplistes (comme la relation Margareth/Langham) C'est vraiment le gros point noir de la série qu'on a déjí  évoqué, mais franchement j'aime beaucoup les personnages et notamment celui de Virginia, une femme libre et moderne pour son époque qui arrive í  manipuler cet ours de Masters (une main de fer dans un gant de velours) leur relation et leurs recherches sont trí¨s intéressantes, comment une fois de plus, une femme derrií¨re un homme peut faire avancer les choses avec diplomatie et subtilités. Les acteurs sont trí¨s bons, trí¨s belle photographie, on aborde des thí¨mes de société de l'époque comme le travail des femmes et leur évolution de carrií¨re, le racisme, on assiste aux premií¨res techniques d'inséminations artificielles, aux premiers travaux de dépistages du cancer,il y a de l'humour, du charme, alors c'est vrai tout ça en toute simplicité, mais c'est une belle surprise de Showtime, surtout en cette période de misí¨re sériesque  :D [/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca y est je suis enfin í  jour dans la série !  :)

 

La saison 1 vient de se terminer, mais que va décider Virginia ?   :rolleyes:

 

Et oui grande question !! Hí¢te de savoir... 

 

[spoiler]Qui va t-elle choisir... ? Haas ou Masters ? Ou personne ^^ [/spoiler]

 

En tout cas trí¨s bonne découverte 2013! Le rythme "lent" de la série ne me dérange pas du tout, j'aime beaucoup les personnages ainsi que la dynamique entre eux. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fini Masters of Sex, [spoiler]que va décider Virginia? Si elle choisit Bill, je ne vois pas comment peut évoluer la série. [/spoiler]

Trí¨s bonne saison, seul coup de coeur de la rentrée pour moi, bien réalisée, superbement écrit et joué sans jamais íªtre vulgaire ou voyeur. Quand on voit ce í  quoi on a eu droit cette année, cette série est largement au dessus du lot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette série mérite un bilan, n'est-ce pas Dimitri  :D

C'est vrai, mais j'ai pris du retard sur la série, j'en ai rattrapé d'autres entre temps, du coup ça fait beaucoup en ce moment í  regarder, et puis je voudrais faire aussi plein de bilan de séries anglaises que j'ai commencé et toujours pas fini (ah la procrastination, c'est un vilain défaut) mais que j'aime déjí  beaucoup.

Et puis en ce moment les Dieux de l'écriture ne sont pas avec moi, donc c'est dur de pondre quelque chose.Déjí  que j'étais une bille au collí¨ge en rédaction, alors que maintenant on puisse me lire sur un site, c'est vraiment un comble !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de finir la 1í¨re saison de cette série.

 

Surévaluée, est l'adjectif qui lui correspond le mieux.

 

ça ressemble í  du Mad men sans en avoir la saveur ni le charisme de son acteur principal.

 

Je trouve l'acteur et le personnage trí¨s antipathique. Globalement les persos masculins sont tous pas trí¨s attachants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de finir la 1í¨re saison de cette série.

 

Surévaluée, est l'adjectif qui lui correspond le mieux.

 

ça ressemble í  du Mad men sans en avoir la saveur ni le charisme de son acteur principal.

 

Je trouve l'acteur et le personnage trí¨s antipathique. Globalement les persos masculins sont tous pas trí¨s attachants.

 

Je ne suis d'accord avec rien. Hormis l'époque qui est sensiblement la míªme, mais ça ne ressemble pas í  Mad Men et heureusement. Assez régulií¨rement je m'ennuyais devant cette série. Encore que la dessus c'est selon les goí»ts des uns et des autres, on peut croire ou non í  des similitudes, qu'elles soient réelles ou non.

La oí¹ je choque c'est de ce que tu écris sur Michael Sheen et son personnage, je ne comprend vraiment pas. Tu peux développer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis d'accord avec rien. Hormis l'époque qui est sensiblement la míªme, mais ça ne ressemble pas í  Mad Men et heureusement. Assez régulií¨rement je m'ennuyais devant cette série. Encore que la dessus c'est selon les goí»ts des uns et des autres, on peut croire ou non í  des similitudes, qu'elles soient réelles ou non.

La oí¹ je choque c'est de ce que tu écris sur Michael Sheen et son personnage, je ne comprend vraiment pas. Tu peux développer ?

Comme tu dis les goí»ts et les couleurs, je ne me suis jamais ennuyé devant la génialissime Mad Men et lí  j'ai plusieurs fois baillé, heureusement qu'il y avait une femme qui se masturbait de temps en temps pour me réveiller.

 

L'histoire des personnages ne m'a pas emballé. Le personnage principal est pénible, je ne le comprends pas, il ne me touche pas, beaucoup trop froid et distant et les mimiques et l'air hautain de l'acteur donne envie de lui mettre des baffes.

 

[spoiler]et í  la fin quand il se pointe devant la porte, je n'ai pas trouvé ça crédible pour deux sous. Et la baffe dans sa figure, elle arrive quand?
[/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme tu dis les goí»ts et les couleurs, je ne me suis jamais ennuyé devant la génialissime Mad Men et lí  j'ai plusieurs fois baillé, heureusement qu'il y avait une femme qui se masturbait de temps en temps pour me réveiller.

 

L'histoire des personnages ne m'a pas emballé. Le personnage principal est pénible, je ne le comprends pas, il ne me touche pas, beaucoup trop froid et distant et les mimiques et l'air hautain de l'acteur donne envie de lui mettre des baffes.

 

 

 

Moi  déjí  une histoire qui ne m'emballe pas, un perso principal pénible dont je ne pige pas le rôle qui m'agace í  ce point, et un sujet que je ne capte pas....Je laisse tomber et je passe í  autre chose, je ne me tape pas une saison entií¨re.  Si il n'y a que la masturbation qui éveille un semblant d'intéríªt, autant mater un film de boules ou faire un petit debrief avec sa (son) partenaire.

 

Pour le sujet, si nous sommes í  la míªme époque que Mad men, qui trimballe (entre autres génialissime pubardise)  les valeurs de la glorieuse époque du machisme triomphant, c'est ici une autre facette que nous découvrons. Celle de gens qui vont faire certaines découvertes qui donneront des avancées socií¨tales significatives.

 

Mais comme nous le voyons malheureusement tous les jours avec les manifestations récentes (Anti mariage pour tous, anti PMA, etc...), rien n'est jamais acquis et la lutte contre ll'obscurantisme est sans fin.

Lí  ce n'est pas une question de gout, ni de couleur, c'est une question d'égalité, de liberté et de convictions.

 

Moi c'est ce que j'ai vu dans cette série.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le sujet, si nous sommes í  la míªme époque que Mad men, qui trimballe (entre autres génialissime pubardise)  les valeurs de la glorieuse époque du machisme triomphant, c'est ici une autre facette que nous découvrons. Celle de gens qui vont faire certaines découvertes qui donneront des avancées socií¨tales significatives.

 

Ce n'est pas parce que tu aimes une série que tu cautionnes l'attitude des personnages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais comme nous le voyons malheureusement tous les jours avec les manifestations récentes (Anti mariage pour tous, anti PMA, etc...), rien n'est jamais acquis et la lutte contre ll'obscurantisme est sans fin.

Lí  ce n'est pas une question de gout, ni de couleur, c'est une question d'égalité, de liberté et de convictions.

 

míªme chose, ce n'est pas parce qu'on partage ou pas les valeurs défendues dans une série qu'on doit l'aimer ou pas.

 

Moi  déjí  une histoire qui ne m'emballe pas, un perso principal pénible dont je ne pige pas le rôle qui m'agace í  ce point, et un sujet que je ne capte pas....Je laisse tomber et je passe í  autre chose, je ne me tape pas une saison entií¨re.  Si il n'y a que la masturbation qui éveille un semblant d'intéríªt, autant mater un film de boules ou faire un petit debrief avec sa (son) partenaire.

 

Il y a des gens qui se sentent obligé d'agresser les autres, de les juger, sans les connaitre. Qui parlent sans savoir, qui parlent sans essayer de comprendre.

 

Si je traduit : préférer Mad men í  masters of sexe cela signifie qu'on est misogyne, ultralibéral et homophobe.

 

Les préjugés et les raccourcis me fatiguent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas parce que tu aimes une série que tu cautionnes l'attitude des personnages.

Mais Pit, í  partir du moment oí¹ c'est une histoire vraie, on ne va pas changer le caractí¨re de Masters pour faire plaisir aux spectateurs. 

 

Il y a des gens qui se sentent obligé d'agresser les autres, de les juger, sans les connaitre. Qui parlent sans savoir, qui parlent sans essayer de comprendre.

Je veux pas te juger, mais ce qui me choque c'est que les seules scí¨nes qui ont suscité de l'intéríªt pour toi étaient les scí¨nes de masturbation. La série a quand míªme bien d'autres qualités, en plus de son esthétisme elle nous offre un bel état des lieux de la mentalité des années 50 en abordant les tabous de l'époque et pas seulement en terme de sexualité.

Je trouve que Virginia est un magnifique personnage, elle est pétillante, c'est un ouragan de modernité qui rencontre son alter égo dans le domaine scientifique , et c'est lí  tout l'intéríªt de la série.

J'aime aussi beaucoup Mad Men, on peut aimer les 2 séries, elles ne sont pas trop comparable en dehors de l'esthétisme et de l'époque, l'enjeu n'est tout simplement pas le míªme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'histoire des personnages ne m'a pas emballé. Le personnage principal est pénible, je ne le comprends pas, il ne me touche pas, beaucoup trop froid et distant et les mimiques et l'air hautain de l'acteur donne envie de lui mettre des baffes.

[spoiler]et í  la fin quand il se pointe devant la porte, je n'ai pas trouvé ça crédible pour deux sous. Et la baffe dans sa figure, elle arrive quand?

[/spoiler]

 

J'ai vraiment du mal í  te comprendre alors que tu décris des personnages de Mad Men vraiment détestables. Masters est assez distant mais pas si froid que ça. Si on s'intéresse í  autre chose que la masturbation féminine, on se rend compte que c'est un homme qui, comme beaucoup d'autres, í  des problí¨mes avec les femmes. Des problí¨mes que lui-míªme ne comprend pas toujours.

[spoiler]Le mec n'imaginait míªme pas qu'une femme puisse simuler un orgasme.[/spoiler]

Comme le dis bien OuiOui, l'histoire est celle d'une découverte qui vise í  informer l'opinion sur un sujet complexe. Mais í  l'époque, comme aujourd'hui, c'est un domaine sensible. Je ne vais pas entrer dans le débat d'aujourd'hui que tout le monde connait et qui me fatigue. 

Pour ce qui est de la fin, je la trouve assez sensée par rapport í  l'ensemble de la saison. 

[spoiler]Lorsque l'on voit leurs découvertes, pas difficile de le comprendre qu'il ne veuille plus s'en séparer.[/spoiler]

Par contre pour la baffe dans la gueule, je suis d'accord mais pour une autre raison.

[spoiler]]Fallait íªtre con pour se débarrasser de Lizzy Caplan ![/spoiler]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant