Flywade

la fin du streamming

16 messages dans ce sujet

í‡a fait peur de se dire que toute notre culture sériesque pourrait disparaí®tre í  moyen ou í  long terme. í‡a commence avec le streaming, mais l'étape d'aprí¨s...

J'ose pas imaginer si on devait revenir í  cette époque ou il fallait attendre un an (ou plus) pour découvrir une série ou la suite d'une série.

 

Enfin, il y aura toujours des offres de nos chí¨res fournisseurs internet. Qui se partageront les partenariat avec les différentes chaines US / Uk / ou autres. Ce qui aura pour effet de tuer nos découvertes qui étaient jusque lí  sans la moindre restriction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le streaming c'est déjí  dépassé, les lois de restriction ont toujours un temps de retard. Suffit de voir Hadopi qui était censée mettre fin au telechargement illégal mais le but n'a absolument pas été atteint d'oí¹ la réduction massive de leur budget.
Et puis la mise en place des lois est trí¨s longue, de nouveaux systí¨mes de contournement se mettent en place et ça existera toujours. Ces démarches poussent í  l'innovation et í  l'heure du cloud les possibilités sont assez énormes. Et puis le cinéma français se porte plutôt bien par rapport í  la période de crise donc il ne faut pas exagérer sur les pertes que provoquent le telechargement illégal ou tout ce qui est streaming.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends les motivations bien sur mais je trouve ça hallucinant de voir jusqu'oí¹ ils vont, et aprí¨s ça ils se permettent de rechigner quand certains proposent de baisser les places de cinéma, mais putain ils se prennent pour qui sérieusement? S'ils mettaient en place une plate-forme de télécha./visionnement légal en partenariat avec des pays étrangers, en ce qui me concerne je serais ravie de payer une vingtaine d'euros par mois/trimestre pour pouvoir regarder films et séries í  volonté, mais non! Ils se posent pas les bonnes questions et abordent le problí¨me du mauvais bout. Quand ils comprendront qu'il y a des solutions facile í  tout, il y aura déjí  eu des tas de sites pour remplacer ceux qui sont donc sur le point d'íªtre bloqués par les fournisseurs. RIP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le systí¨me de la VOD est assez bien développé et continue í  s'étendre. On récupí¨re les séries du jour au lendemain ou les transmissions deviennent internationales. Et puis Netflix va bientôt s'intégrer au réseau européen donc ça va remuer le secteur et il va falloir penser í  des solutions durables sinon les perdants seront les possibilités nationales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'un point de vue légal, c'est tout í  fait logique. La loi n'accorde qu'un droit í  la copie privée. Certes c'est un désagrément pour les seriesaddicts, mais ça nous rappelle surtout que nous sommes des "délinquants quotidien".

 

Le problí¨me se situe autre part et inlassablement, í  chaque nouvelle affaire (megaupload, redlist etc...) on se répí¨te :

 

- la "chronologie des médias" (singularité française) : quand un film sort au ciné, il faut compter 6 mois pour qu'il sorte en DVD, 1 an pour une diffusion TV exclusive (canal + et autre), 1 an de plus pour la premií¨re diffusion en clair.

 

Sans compter que la sortie ciné dépend du bon vouloir des producteurs. Il faut parfois attendre plus d'1 an pour qu'un film sortie aux USA soit programmé en France.

 

De míªme pour les séries : Direct 8 vient de diffuser les 1e saisons d'Homeland et Game of Thrones avec 2 ans de retard. 

Voici l'explication : le groupe Canal dispose de l'exclusivité de certaines séries. Dans un délai d'environ 1 an aprí¨s premií¨re diffusion, cette exclusivité cesse et un diffuseur "en clair" pouvait se mettre sur les rangs pour acquérir les droits de diffusion (ex : Desperate Housewives diffusée sur Canal+ puis racheté par le groupe M6).

Or avec Direct 8, le groupe Canal dispose d'une fréquence en clair. Le CSA pour éviter toute concurrence déloyale a imposé í  Canal un délai minimum (visiblement 2 ans) entre la diffusion cryptée puis en clair d'une míªme série

 

Cette chronologie est en train de céder avec les accords en grand groupe : HBO et consorts négociant directement avec les chaines nationales pour réduire les délais.

 

- Une offre "légale" insuffisante au niveau tarifaire : évidemment l'exclusivité se paye cher mais í  ce point lí  c'est proche du racket. Concernant la diffusion TV, il faut trí¨s souvent íªtre abonnée í  Canalsat ou Orange. C'est de plus en plus fréquent mais aller demandé í  l'étudiant qui n'habite plus chez papa maman s'il se paie son bouquet satellite durant l'année universitaire.

 

Concernant les plateformes VOD, le prix est énorme. Je regardais sur Itunes (probablement l'un des plus cher) : 4€ l'épisode de la saison 3 de Person of Interest en HD (petite ristourne en résolution standard : 3.50 €). Ca n'incite pas í  suivre plusieurs séries légalement.

 

D'ailleurs le tarif pose la question de la part qui revient aux créateurs. Pour un mp3 í  1€, vous seriez surpris de voir le montant ridicule qui revient í  l'artiste.

La décision de justice qui vient d'íªtre rendue est une victoire des producteurs mais pas des scénaristes, des artistes etc... 

 

Netflix pourrait changer la donne par son modí¨le : payer un abonnement forfaitaire et profiter d'un visionnage illimité. On verra si les négociations avancent en France.

 

- Des catalogues incomplets : d'abord l'offre légale est subordonnée aux accords avec grands studios pour la mise í  disposition du contenu. Sans contenu, un site de VOD/streaming meure et les studios l'ont bien compris. Il y a quelques années, Deezer a du renégocier ses contrats et les maisons de disque (Universal en tíªte^^) ont menacé de retirer leur catalogue du site. 

 

Ensuite, l'offre légale est tronquée pour diverses raisons (censure, absence d'accord, défaut de visibilité...). Evidemment un site ne peut pas répertorier toutes les séries, films ou musique jamais produites.

Quelques exemples pí¨le-míªle : (désolé je vais encore cité Itunes) Apple qui censure les illustrations d'un livre de George Sand car ça lui parait pornographique, les Beatles qui été absent jusqu'en 2008 de l'itunes store (l'origine du conflit résiderait dans le nom de la maison de disque des Fab Four qui n'est autre qu'Apple).

 

De míªme, aller chercher légalement les petites séries britanniques de Dimitri : que dalle ! Pourtant les sites de streaming seraient l'occasion ríªvée de mettre en avant les formats british (3 épi/saison).

 

Bref, il y a un formatage de la culture "légale" qui s'opí¨re.

 

 

Voilí  je suis lí¢ché (Sur Apple surtout, mais c'est valable pour tous), désolé. Vu l'heure, je sais míªme pas si j'ai été assez clair sur certains points.

 

PS : un jour, demandez vous si vous íªtes propriétaire des mp3 que vous avez téléchargé sur un site légal. La réponse (probablement négative) risque de vous surprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon je crois qu'on sera d'accord pour dire que Rooney a parfaitement résumé la situation ! Et qu'il va íªtre difficile de rajouter quelque chose ^^
On peut voir que la législation digitale/numérique est encore nouvelle dans le domaine de la loi, et qu'on est davantage dans une passe trí¨s rigoureuse et limitante. í‡a va sí»rement évoluer dans un sens, en espérant que cela soit dans celui des artistes, scénaristes, seriesaddict.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NONNNNN pas dpstream!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! La fin d'une époque. :( Il était si complet qu'il ne pouvait íªtre éternel. Bon alors maintenant, il faut vite chercher le remplaçant, avant qu'il ne soit définitivement inaccessible depuis la France. D'ailleurs, je suis curieuse de savoir si ça marchera tjrs depuis l'Irlande.

Mais en míªme temps, ce bloquage ne veut pas dire fermeture du site. Donc il y aura certainement des moyens de contourner le problí¨me.

Si seulement des sites tel que Hulu ou Netfix se lançaient en France, se serait un bon début pour la demande payante, í  un prix raisonnable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent résumé Rooney, pas grand chose í  rajouter...

Vu que le sport du streaming/téléchargement était devenu depuis bien longtemps le sport le plus pratiqué en France, les hautes autorités ont pris le problí¨me í  la racine, assez logique tout ça. Toujours est il que l'offre dite "légale"proposée par les sites Itunes et consorts ne proposent pas grand chose qui puissent satisfaire les addicts que nous sommes, mais s'adressent í  un public assez peu éclairé et fortuné (qui aurait les moyens d'acheter un épisode 4 euro ?)

Une saison de Person Of Interest avec 22 épisodes, ça fait pas loin de 90 euro, you must be kidding me guys !). Bref tout ça pour dire que la loi Hadopi on savait trí¨s bien quand c'est sorti qu'ils avaient un train de retard, voir plus, sur les pirates, les moyens de contourner tout ça seront aisés, no problemo.

Je ne rentrerai pas dans les détails du débat ô combien complexe de "il y a un formatage de la culture "légale" qui s'opí¨re", c'est absolument vrai, et depuis trí¨s longtemps, ce n'est pas la culture légale qui est formatée mais la culture "tout court" qui est en danger, í  nous d'envahir les bibliothí¨ques et refuser fermement ce formatage digne deGeorge Orwell et Aldous Huxley !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai jamais streamé donc bon, ça ne me fait pas grand chose.

 

Cependant, il y aura toujours des solutions. Ils ne vont pas annihilé le streaming ou le piratage du jour au lendemain.

Ils ont fait des tentatives par le passé, des choses qui devaient changer beaucoup de choses, et finalement, c'est toujours pareil.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NONNNNN pas dpstream!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! La fin d'une époque. :( Il était si complet qu'il ne pouvait íªtre éternel. Bon alors maintenant, il faut vite chercher le remplaçant, avant qu'il ne soit définitivement inaccessible depuis la France. D'ailleurs, je suis curieuse de savoir si ça marchera tjrs depuis l'Irlande.

Mais en míªme temps, ce bloquage ne veut pas dire fermeture du site. Donc il y aura certainement des moyens de contourner le problí¨me.

Si seulement des sites tel que Hulu ou Netfix se lançaient en France, se serait un bon début pour la demande payante, í  un prix raisonnable.

Apparemment (et je dis bien apparemment hein ^^), ça serait dpstreman.tv et pas le "vrai" .net. Mais ça ne veut pas dire qu'un jour ou l'autre le site peut disparaí®tre du jour au lendemain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant