News Séries

Seriesaddict.fr  par | Events | 1

Monte-Carlo 2015 : interview du cast de Chicago PD

Monte-Carlo 2015 : interview du cast de Chicago PD SeriesAddict - Chicago PD - Photo : Marie Calfopoulos

Découvrez notre interview de Jesse Lee Soffer, Marina Squerciati, Patrick Flueger et Brian Geraghty de Chicago PD, réalisée pendant le Festival de télévision de Monte-Carlo 2015.

Certains d'entre vous ont déjà joué d'autres personnages dans des épisodes de Law & Order: Special Victims Unit. Comment avez vous vécu votre retour sur ces plateaux ?
Patrick Flueger : ça a été étrange, ça faisait tellement longtemps que j'avais tourné dedans.
Brian Geraghty : je me suis dit que c'était plutôt pas mal de ne pas être un violeur [rires] !
Jesse Lee Soffer : je devais jouer dans un épisode, mais au final je n'ai pas pu, car j'étais déjà occupé par une autre série. Ils ne voulaient pas me laisser partir pour que je joue à New York, et je me suis dit "Ça y est c'est la fin, je ne pourrai plus jamais jouer dans une série de Dick Wolf. Je vais quitter New York et aller à LA, et ça n'arrivera jamais.".
Brian Geraghty : c'est un rite de passage pour n'importe quel acteur se trouvant à New York, si tu n'y es pas, c'est que tu n'es pas un assez bon acteur.
Jesse Lee Soffer : mais au moins j'en avais un de prévu [rires] !

Burgess a un nouveau coéquipier dans la saison 2, Roman. Que pouvez-vous nous dire de lui ?
Marina Squerciati : je suis toujours en train de le connaître, il est super. Il adore être sur le terrain, plus que Burgess, qui est obsédée par l'idée intégrer l'équipe des renseignements. C'était vraiment la bonne personne avec qui la faire travailler, pour que Burgess se rende compte de ce qu'elle a.
Jesse Lee Soffer : il apporte une énergie positive à la série, car elle n'est pas consacrée uniquement aux histoires des renseignements. Roman est ce flic en uniforme qui est centré sur la notion de justice, travailleur et impliqué.

Était ce facile pour vous, Brian, d'intégrer la série ?
Brian Geraghty : c'était plutôt facile oui. Lors de ma première journée de présence dans la série, Marina fonce dans un mur, et je me suis dit "Ça va être une longue année !"
Marina Squerciati : nous avons survécu pendant deux saisons aux USA sans que cette histoire ne sorte.
Patrick Flueger : il y a des vidéos, mais ça n'est pas beau à voir !
Brian Geraghty : c'était plutôt une transition facile. Je suis arrivé pendant l'été à Chicago, à un moment ou il fait plutôt bon. C'était bien. Le premier jour est toujours un peu difficile. Tout le monde vient te dire : "Il faut que tu fasses ceci ou cela.". Et je leur disais : "Ok, mais c'est mon premier jour ici, alors j'espère que vous allez apprécier ma prestation.". C'est toujours un peu angoissant, mais ça s'est bien passé. Il y a toujours des hauts et des bas : vous vous amusez plus sur certains épisodes, dans d'autres on vous voit moins, dans d'autres il fait très très froid et vous voulez juste rentrer à la maison, c'est ce genre de choses auxquelles vous devez vous confronter au quotidien.
Patrick Flueger : en réalité, c'est dans la plupart des épisodes que nous sommes morts de froid [rires] !

Pouvez vous nous parler un peu des scènes que vous tournez avec Amy Morton, qui interprète Platt ?
Marina Squerciati : je l'aime beaucoup. J'ai commencé au théâtre à Broadway, et elle est en quelque sorte une diva dans ce milieu, donc c'est une super opportunité de pouvoir travailler avec elle, c'est une légende. C'est fun, on s'amuse beaucoup. Parfois lorsque l'on termine une scène, elle s'excuse et me dit "Je suis désolée d'être aussi méchante avec toi !"
Patrick Flueger : c'est aussi une personne qui vous rend meilleur dans votre travail. Amy est vraiment excellente, et elle fait partie des scènes dans lesquelles je suis le meilleur.
Marina Squerciati : elle peut rendre n'importe quelle scène amusante.
Patrick Flueger : parfois, lorsque je lis le script et les scènes dans lesquelles elle joue, je me demande : "Mais comment va-t-elle pouvoir jouer ça ?", mais elle y arrive toujours.

Il y a quelques années, NBC était en difficulté en termes d'audiences. Aujourd'hui grâce à la franchise Chicago, ça va beaucoup mieux. Pensez-vous que la Chicago va devenir la série flagship de la chaîne ? Ressentez-vous plus de pression sur vos épaules ?
Brian Geraghty : je pense que nos showrunners sont concentrés pour nous proposer la meilleure série possible, parce que c'est difficile de contrôler les audiences, donc ce qui importe le plus reste le travail. Si le travail est bon, vous n'êtes pas inquiets.
Jesse Lee Soffer : NBC a connu des moments difficiles dans le passé, mais ils essaient de nouvelles choses. CBS est au top niveau audience, mais ils savent ce qu'ils font. Ils diffusent des shows dont ils savent qu'ils seront réussis. Ils continuent avec un modèle qui fonctionne, tandis que NBC n'est pas sur le même modèle. Elle teste des choses différentes dans ses séries. Ça peut être dangereux et risqué, parce qu'en regardant une série sur un network, les gens s'attendent à s'installer confortablement dans leur fauteuil et ils savent ce qu'ils vont regarder. C'est à mettre à leur crédit et c'est une bonne chose de faire partie de cette aventure.

En tournant à Chicago, vous sentez vous dans une bulle, protégés de ce qui se passe à New York et LA, de la pression des networks et du processus de production ?
Patrick Flueger : je pense que c'est une bonne chose d'être à Chicago et d'être à l'abri de tout ce qui se passe à Hollywood. Je pense que nous sommes dans notre propre monde.
C'est aussi un bon point d'être dans une ville que vous représentez. C'est une énergie complètement différente. Chicago est une ville où les habitants sont fiers d'y habiter, un peu comme a New York. À Chicago, tout le monde aime ses équipes de sport, ils aiment leur nourriture, leur ville, etc. et c'est un plaisir d'y être et d'y travailler.
Jesse Lee Soffer : Chicago est un vrai personnage de l'histoire, on essaie de montrer la ville telle qu'elle est. Si nous avions tourné ailleurs, jamais nous n'aurions pu reproduire cet état d'esprit.
Patrick Flueger : il y a d'autres villes dont on parle beaucoup et qui essaient de retranscrire cela : si vous regardez CSI: Miami, les audiences n'ont jamais vraiment décollé, car ses habitants n'y ont pas vraiment adhéré. A Chicago, c'est différent, nous devons une grande partie de notre audience à ses habitants.
Brian Geraghty : pour terminer sur la question, la pression est plus forte lorsque le show est moins bon. Vous vous demandez alors "Qu'allons nous faire pour sortir de là ?". Au contraire, nous allons sortir une nouvelle série dérivée, donc ça veut dire que nous nous en sortons pas trop mal.

Ruzek et Burgess se sont fiancés à la fin de la seconde saison. Comment pensez vous que cela va impacter leur avenir pour la prochaine saison ?
Patrick Flueger : Ruzek est le genre de mec qui aime être dans l'action, et je ne sais pas pour lui, mais à chaque fois que Burgess est dans le coin, je suis bien plus inquiet pour elle que sur la façon dont je fais mon job. Je ne suis pas a 100% de mes capacités, je pense plus à elle et à sa sécurité. Je n'écris pas le show donc je ne sais pas comment cela va se développer. Mais si Burgess vient à rejoindre l'équipe des renseignements, je serai bien plus concentré sur sa sécurité que sur ma mission.
Marina Squerciati : ce qui est bien en tant qu'acteur, c'est que vous avez toutes ces idées sur l'évolution de votre personnage et quand vous avez le script entre les mains, ce n'est pas toujours exactement ce que vous aviez en tête. J'ai mes espoirs et attentes concernant mon personnage, sur ce qu'elle va faire et ce qu'elle va devenir avec Ruzek, et j'attends de voir si ça va matcher avec les scénarios.
Patrick Flueger : j'espère qu'il vont nous laisser être ensemble car on fait plutôt un bon job lorsque l'on travaille tous les deux !

Il y a y avoir une nouvelles série, Chicago Med. Pensez-vous avoir beaucoup de cross over entre vos deux séries ?
Marina Squerciati : nous tirons sur beaucoup de gens, donc oui ! Tout le long de la saison, les autres acteurs continueront de faire leur apparition.
Jesse Lee Soffer : nous allons surtout voir mon frère, Will Halstead, qui est joué par Nick Gehlfuss. Il joue un des personnages principaux de la série.
Marina : peut-être même que Voight va rencontrer un doctoresse [rires] !
Patrick Flueger : je pense plutôt qu'il y a un petit quelque chose entre Jason (Beghe) et Mariska (Hargitay) [rires] !

Chicago PD reviendra dès le 30 septembre sur NBC.

Propos recueillis lors d'une table ronde

Source : SeriesAddict

1 Commentaire

  • MissMag7488
    Le 06/08/2015 à 00h08

    Inversion dans les réponses de Jesse et Patrick sur la première question. Jesse n'avait jamais joué dans un épisode de SVU Law & order avant 2014 contrairement à Patrick qui était dans la série en 2004.

Ajouter un commentaire







 Spoiler