News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 1

Stranger Things : quand la nostalgie devient cool

Stranger Things : quand la nostalgie devient cool 2017 - Netflix

Nous avons deux minutes pour vous convaincre de regarder les deux saisons de la série Stranger Things !

Nous sommes le 31 octobre, le soir d'Halloween et la saison 2 de Stranger Things vient tout juste de sortir sur Netflix (vous voyez où on veut en venir ?). L'occasion rêvée de vous convaincre en quelques minutes de regarder cette excellente série ! On le sait, tout le monde en parle et ça peut agaçer mais le côté divertissant de Stranger Things est tellement fort qu'il est difficile de ne pas l'aborder.

Avant d'entrer dans les détails de la série Stranger Things, présentons-la un peu :

Stranger Things est une série fantastique créée par les frères Duffer (Matt et Ross). Diffusée sur la chaîne de streaming Netflix, celle-ci se déroule dans les années 80 et suit la disparition mystérieuse d'un jeune garçon à Hawkins dans l'Indiana. Les amis, la famille et la police locale vont se lancer à sa recherche, et vont être entraînés dans un mystère hors du commun, impliquant des expériences top secrètes, des forces surnaturelles terrifiantes et une très étrange petite fille.

Un synopsis qui peut ne pas parler à tout le monde, mais c'est aussi parce que Stranger Things se vit !

Au casting de la série, nous retrouvons beaucoup d'enfants : Millie Bobby Brown, Finn Wolfhard, Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin ou encore Noah Schnapp. Mais aussi des adultes : Winona Ryder ou encore David Harbour.

Mais pourquoi faut-il regarder Stranger Things ? Voici plusieurs raisons qui devraient vous convaincre :

UNE DECENNIE DEPEINTE POUR LES NOSTALGIQUES

Si il y a une chose importante dans la série Stranger Things, c'est bien la décennie durant laquelle elle se déroule. Les années 80 sont très présentes tout au long de épisodes. Le manque de nouvelles technologiques, les coupes de cheveux, les habits mais aussi les moyens de transports (les vieilles voitures ou les vélos des enfants)... Rien n'est laissé au hasard. La série n'hésite pas non plus à faire des clins d'oeil à la culture de ces années-là. Dans la saison 2, les enfants se déguisent en personnages du film Ghostbusters (sorti durant l'été 1984 aux USA), les jeux de société sont très connotés années 80, les jeux d'arcade également... Les musiques utilisées, les posters dans la chambre des enfants (poster du film Jaw, par exemple. Le paradis pour les nostalgiques de ces années-là où tout était plus simple ! La série nous propose une plongée dans un temps éloigné que beaucoup ont connu !

UN SUSPENS SOUTENU

Du haut de ses deux saisons, Stranger Things sait nous tenir en haleine. Avec pour toile de fond un univers alternatif et des éléments gravitationnels, elle a su piquer notre curiosité et se renouveler malgré une difficulté importante : la saison 1 possède une fin plutôt correcte. La saison 2 a su se réinventer sans sortir des sentiers battus et l'harmonie de la série est gardé intact. A chaque épisode sa dose de mystères et, soyons francs, on a serré les fesses plus d'une fois durant les 17 épisodes de la série !

UN CASTING ATTACHANT

Les frères Duffer se sont compliqués la tâche en castant en grande partie des enfants. Chacun d'entre eux reste néanmoins extrêmement attachants, à leur façon. Notre petit chouchou reste Dustin (Gaten Matarazzo) et son humour toujours bien placé. Mais le reste du casting se défend particulièrement. Il faut dire que Stranger Things ne mise pas vraiment sur les méchants qui se font plus rares. Il est ainsi difficile de détester tel ou tel personnage (à part toi et tes cheveux Billy).

LE SOUCIS DU DETAIL

Ce qui est bien avec Stranger Things, ce sont les clins d'oeil. Nous avons parlé des références de l'époque mais la série n'oublie pas les autres petits détails. C'est le cas du personnage de Barb, par exemple, qui a une résonnance particulière dans la saison 2. Ou même des éléments des personnages eux-mêmes (Eleven et ses gaufres), sans parler de l'histoire tout court (l'exploration du passé de certains personnages). Tout semble avoir un lien et tout est parfaitement maîtrisé, ce qui permet au téléspectateurs de ne jamais être frustré.

UNE TOUCHE D'HUMOUR OMNIPRESENTE

Même si Stranger Things reste un drame pur et dur, l'humour n'est pas en reste. L'autodérision est souvent de mise et là-aussi, les détails font toute la différence. Pour la saison 2, nous penserons au chat de Dustin, aux conseils coiffure de Steve ou encore au nouveau look de Eleven. Des petites touches d'humour qui permettent de garder un ton léger tout en n'oubliant pas le côté fantastique et compliqué de l'histoire principale.

DE L'AMOUR POUR LES SHIPPERS

Si vous êtes comme moi et que vous adorez les histoires d'amour, vous serez servi. Stranger Things mélange les genres et rajoute une grosse louche d'amour dans ses histoires. Que ce soit entre Mike et Eleven ou Nancy et Jonathan, les couples se forment et se déforment. Sans oublier tous les triangles amoureux ! #teamDustin&Max

Pour ceux qui veulent aller plus loin, lisez notre bilan de la saison 1 de Stranger Things !

Qui valide la qualité de Stranger Things ? Avez-vous d'autres arguments pour vendre la série ?

1 Commentaire

  • TedMosby
    Le 31/10/2017 à 23h13

    Je valide à 100%, une deuxième saison aussi bonne, voir même meilleure que la première. Tous les personnages sont attachants (mes préférés sont Hopper et Steve), les nouveaux venus sont très bons,je pense que Billy créera encore quelques problèmes par la suite et Max m'a bien fait rire quand elle répond que l'histoire est bien mais manque d'originalité (beaucoup d'autodérision de la part des créateurs). Et puis l'époque des années 80 est vraiment au top, que de souvenirs pour les gens de ma génération. Et surtout on sent que l'histoire est maitrisée de bout en bout, ce qui dans le genre fantastique n'est pas toujours le cas. Bref pour moi c'est a ne pas rater, j'espère une sortie en DVD bientôt car je veux absolument cette série dans ma collection!!

Ajouter un commentaire







 Spoiler