News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 0

American Vandal : des jeunes, des pénis et de l'humour

American Vandal : des jeunes, des pénis et de l'humour 2017 - Netflix

Nous avons deux minutes pour vous convaincre de regarder la première saison de la série American Vandal !

American Vandal est sûrement la série la plus ridiculement intelligente de cette année. Véritable parodie, la série nous plonge dans une affaire passionnante remplie d'humour stupide et d'éléments sérieux.

Créée par Tony Yacenda et Dan Perrault, American Vandal raconte les conséquences très onéreuses d'une blague fait par un lycéen. Il a dessiné sur 27 voitures de la faculté des pénis.

Au casting de la série, nous retrouvons Jimmy Tatro, Tyler Alvarez ou encore Griffin Gluck.

La première saison de American Vandal est composée de huit épisodes, sachant que la série est déjà renouvelée pour une saison 2 de huit épisodes également, saison qui sera proposée en 2018.

Alors tout ça, c'est bien beau mais pourquoi insistons-nous sur le fait de regarder la série ? Voici plusieurs raisons qui devraient vous convaincre :

BEAUCOUP DE SUSPENS

Parler pendant huit épisodes d'un jeune qui a dessiné des pénis sur les voitures de ses profs, on pourrait penser que c'est trop. Et pourtant, la série nous immerge dans une enquête rondement menée. En partant d'un fait complètement stupide, American Vandal réussit à capter notre attention sans que celle-ci ne se relâche. Le mockumentaire mélange des interviews avec des moments filmés et joue énormément sur les rebondissements. Dylan est-il l'auteur de ces faits ? Qui joue un double jeu ? Qui raconte des mensonges ? La vérité est-elle ce qui paraît ? Des questions anodines qui ont une importance tout au long de cette première saison vraiment réussie.

DE L'HUMOUR STUPIDE ET INTELLIGENT

Les fans de l'humour pipi-caca adoreront la série mais ceux avec un humour peut être plus fin devraient apprécier également. La série arrive à associer plusieurs types d'humour. Attention, le pitch de départ reste quand même le même mais au fil des épisodes, American Vandal se donne une vraie prestence avec, en fin de saison, une morale que l'on peut appliquer dans la vie de tous les jours.

UNE PARODIE EXTREMEMENT BIEN FAITE

Les créateurs de American Vandal ont souhaité rendre hommage aux séries documentaires criminelles telles que Making a Murderer (vous ne l'avez pas vu ? Foncez vite sur Netflix). En s'inspirant fortement de ces documentaires (le générique de la série fait déjà Making a Murderer), la série dégage une vraie identité parodique et, avouons-le, elle le fait très bien. Le format est copié avec beaucoup de modestie et les différents plans collent parfaitement à ce type de documentaire, sans oublier les petites musiques qui nous mettent vite dans l'ambiance. Une vraie réussite !

UN CASTING CONVAINCANT

Si la série est aussi bien, en plus de sa réalisation parfaite, c'est aussi grâce au casting très attachant. Jimmy Tatro joue à merveille le mec paumé, bête mais pas forcément méchant et les deux enquêteurs, Griffin Gluck et Tyler Alvarez, s'en sortent vraiment bien dans le rôle de transition entre notre monde et le leur.

Pour terminer cette chronique, nous vous invitons à regarder le trailer de la série :



Qui valide la qualité de American Vandal ? Avez-vous d'autres arguments pour vendre la série ?

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler