Rétro SeriesAddict N.53 : Bewitched - News - Series Addict



News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 0

Rétro SeriesAddict N.53 : Bewitched

Rétro SeriesAddict N.53 : Bewitched ABC - 2018

Tous les jeudis revenons sur une série qui a marqué l’histoire de la télé ou nos mémoires. Aujourd'hui : Bewitched.

La vie à deux est une grande aventure, d’autant plus lorsque le soir de sa nuit de noce on découvre que sa moitié n’est pas exactement celle qu’elle prétendait être. Mais l’amour, dans les séries, est plus fort que tout, même si votre épouse est une sorcière…



Sur une idée de Sol Saks, Bewitched est lancée sur ABC à la rentrée de 1964. Cette sitcom légère raconte la vie de Darrin -Jean-Pierre en VF- (Dick York puis Dick Sargent) et Samantha Stephens (Elizabeth Montgomery) qui pourrait être un couple assez banal si ce n’est que Samantha est une sorcière et qu’elle a des proches assez envahissants, à commencer par sa mère, Endora (Agnes Moorehead). Celle-ci ne supporte pas l’idée que sa fille se soit abaissée à épouser un mortel. Elle passe son temps à tenter de gâcher la vie de Darrin. Les autres membres de la famille ne sont pas en reste. Il y a Maurice (Maurice Evans), le père de Sam, la tante Clara (Marion Lorne) qui ne peut lancer un sort sans provoquer une catastrophe, l’oncle Arthur (Paul Lynde) toujours prêt à faire des blagues, la cousine Serena (jouée par Montgomery) dont la ressemblance troublante avec Samantha est souvent source de quiproquos… Autour de cette joyeuse bande, nous trouvons aussi des gens normaux dont Larry Tate -Alfred en VF- (David White) le meilleur ami et patron de Darrin, ou bien encore les Kravitz, un couple de voisins dont la femme est persuadée que Sam est une sorcière mais qui, à chaque fois, ne fait que se couvrir de ridicule aux yeux de son époux. Bref le show dispose d’un casting assez large avec énormément de personnages mémorables.

Dès la première année de diffusion, la série devient un véritable succès créant un engouement autour des sitcoms fantastiques comme I Dream Of Jeannie, ou encore The Munsters. Mais aucune n’arrivera à détrôner Ma Sorcière Bien Aimée, dont le traitement de la place de la femme au sein du couple reste la clé de voûte.

https://www.thetvdb.com/banners/fanart/original/71528-15.jpg

Effectivement Samantha fait le choix d’une vie de mortelle en se coulant dans la peau d’une mère au foyer des années 60. Mais elle reste une femme de pouvoir et c’est souvent cette différence qui est source de tensions avec Darrin. Ce dernier doit apprendre à vivre auprès d’une conjointe plus forte que lui. Si le tout est traité avec humour, Sam reste aux yeux du public une épouse moderne qui ne se soumet pas à son mari.
Sans compter que le personnage d’Endora se fait le chantre du féminisme dans le show. Femme puissante, elle vit ouvertement séparée de son époux et dénigre régulièrement la condition féminine dans la société des mortels.
La série est d’autant plus moderne que Elizabeth Montgomery est la première actrice que l’on voit à la télévision dans un lit avec un homme autre que son mari à la ville. Une véritable révolution pour l’époque !

https://www.thetvdb.com/banners/fanart/original/71528-10.jpg

La série va vivre de bonnes années de prospérité même si, au fil du temps, la production pousse à mettre toujours plus de magie dans le show. Cet excès d’effets spéciaux va d’ailleurs coûter la place à l’acteur principal Dick York. Afin de faire apparaître et disparaître des choses dans une scène, on demande aux acteurs de tenir la pose pendant que des équipes aménagent le plateau. Cependant York, blessé au dos, souffre énormément durant ces séquences qui, parfois, s’éternisent lorsqu'il s’agit de déménager tous les meubles d’une pièce. La torture va durer jusqu’au jour où il tombera inconscient en plein tournage, devant se faire hospitaliser d’urgence. Face à la situation, la production se voit contrainte de trouver un remplaçant à York, le personnage de Darrin ne pouvant pas disparaître de la série. Ils embaucheront, dès la saison 6, Dick Sargent dont la ressemblance physique avec York est assez troublante.
Cela n’empêchera pas la qualité du show de diminuer, les scénarios tournant en rond entraînant par la même occasion les audiences par le fond. La série sera annulée en 1972, à la fin de la huitième saison. Entre temps la famille Stephens s’est agrandie avec deux enfants, Tabitha et Adam, que l'on reverra dans un spin-off raté 15 ans plus tard.

https://www.thetvdb.com/banners/fanart/original/71528-3.jpg

Bewitched, aujourd’hui encore, reste parmi les séries préférées des téléspectateurs américains. Comédie légère sur les difficultés d’un couple mixte, on se laisse toujours charmer par la jolie frimousse d'Elizabeth Montgomery et son incroyable faculté à remuer le bout de son nez.

Et vous, quels souvenirs gardez-vous de Bewitched ?

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler