News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 0

FESTIVAL SERIES MANIA 2019 : Entretien avec Gaïa Guasti, la créatrice de la série Une Île et critique

FESTIVAL SERIES MANIA 2019 : Entretien avec Gaïa Guasti, la créatrice de la série Une Île et critique 2019 - Arte

C'est une des toutes premières séries vues au Festival Series Mania, laquelle a remporté le prix de la Meilleure Série en compétition française, Une Île est la nouvelle promesse d'ARTE et Amazon.

Un drame fantastique mené par Laetitia Casta, qui incarne une sirène nommée Théa dont l'arrivée sur une île isolée va bouleverser la vie de la jeune Chloé (Noée Abita) mais aussi de toute la population locale.

Entretien avec Gaïa Guasti, l'une des créatrices de la série avec Aurélien Molas.

Comment vous est venue l'idée de ce scénario original, cette relecture du mythe de la sirène ?

Je vais vous raconter l'histoire du projet. J'ai travaillé sur ce projet suite à une rencontre avec la productrice, Nicole Collet, grâce à mon agent, et elle m'a proposé ce projet qui était déjà une idée originale de Simon Moutaïrou et je me suis emparée de cette idée avec mon co-auteur, Aurélien Molas. Ça a été une rencontre assez incroyable, en fait, cette série, c'est une succession de belles rencontres : la productrice, mon co-auteur, avec lequel je me suis tout de suite entendue, une alchimie assez magique. Et c'est bizarre car nous n'avons rien en commun, on est très différents et en même temps, on s'entend merveilleusement bien sur l'écriture.
Mais aussi avec ARTE, qui nous a donné une grande liberté et nous a suivi avec une bienveillance, une intelligence extraordinaire. une suite de belles rencontres donc. Mais pour en revenir à votre question, je suis désolée je prends parfois des chemins de traverse (rire), on s'est laissés entraîner par l'inspiration. On ne voulait pas entrer dans les traitements classiques de la sirène, mais créer une autre mythologie.

En parlant de mythologie justement, est-ce que vous vous êtes quand même inspirés de certains mythes & légendes ?

Dans la mythologie, il y a deux types deux sirènes. Celle d'Homère dans l’Odyssée, avec une tradition méditerranéenne et de l'autre une tradition nordique. Nous, nous avons fait beaucoup de recherches. Après, l'idée était de faire de notre sirène l'âme de la mer, une âme noire, une expression de la colère de cette mer maltraitée par les Hommes.
Quand vous verrez la suite de la série, vous comprendrez qu'il y a plusieurs thématiques qui se croisent, mais je ne vous en dirai pas plus (rire).

Justement, ma prochaine question était sur cette la lecture écologique de la série. Au-delà de la présentation de la sirène tueuse d'hommes exposée dans les deux premiers épisodes, vous confirmez donc qu'Une Île aura des thèmes liés à l'écologie, tels que la protection des mers/océans et du monde aquatique ?

Oui, tout à fait. C'est une colère qui va resurgir et une réaction à la violence des Hommes. D'ailleurs, ça ne vous a pas échappé, mais l'apparition de la sirène se fait au moment où une femme est agressée. Toutefois, je ne voudrais pas trop intellectualiser ce que nous avons écrit. La chose la plus importante, c'est qu'on raconte une histoire et je ne voudrais pas donner les clés de lecture avant que le spectateur voit la série sinon, ça biaisera leur vision.

Comment, à la fois dans l'écriture et dans la réalisation, on rend crédible une histoire de sirènes, sans tomber dans le ridicule ?

C'était le grand pari de l'écriture effectivement (rire). Mais j'ai presque envie de vous retourner la question, vous avez trouvé ça crédible, pensez-vous qu'on a réussi sur ce point-là ?

Oui. Honnêtement. Notamment grâce au jeu de Laetitia Casta, vraiment troublante. Son regard, lorsqu'elle fixe la caméra, est terrifiant. On ne peut pas trouver ça ridicule, parce qu'on a plus peur qu'autre chose (rire).

(rire) Eh bien je suis très contente d'entendre ça parce que nous, nous n'avons pas le recul nécessaire pour savoir si on a réussi notre pari mais je suis heureuse que vous me disiez ça.
Après, on a vraiment essayé de se défaire de la mythologie de la sirène avec des écailles de poissons (rire) et tout ce qui pouvait renvoyer à un imaginaire, peut-être plus enfantin aussi, car c'est quand même une image galvaudée. La petite sirène, on a tous grandi avec. Voilà, se débarrasser de l'image graphique et la moderniser puis, le travail du réalisateur et de Laetitia Casta va donner cet aspect troublant, que vous avez ressenti. C'est un travail d'équipe.

Laetitia Casta est méconnaissable dans cette série, vous aviez déjà l'actrice en tête lorsque vous avez commencé les séances d'écriture ?

Le nom de Laetitia Casta est arrivé assez vite, pour la productrice c'était une évidence mais nous, nous étions dans notre bulle, à écrire, on ne s'occupait pas de cela.

Théa, la sirène, aura le rôle de mentor pour le personnage de Chloé, une fille assez introvertie. Sans spoilers, qu'est-ce que Théa va lui apporter ? Une sorte de libération intérieure ?

Effectivement, on peut dire ça comme ça. Chloé va assumer qui elle est. C'est une fille très effacée au début, qui a une histoire particulière, mais elle va devenir la personne qu'elle doit être, oui.

Dans votre série, il y a beaucoup d'héroïnes. A l'heure où on parle de la place des femmes dans les fictions au cinéma et à la télé, c'était pour vous essentiel d'avoir des personnages féminins forts et imposants ?

Oui, l'idée de créer une histoire autour du mythe de la sirène vient aussi de là, l'envie de mettre en avant des femmes fortes, qui ne seraient pas du côté de la victime, mais avec une puissance très grande.
D'ailleurs, on s'est vite retrouvé avec Aurélien à se demander comment on mettrai en scène les protagonistes masculins, face à ces femmes-là, pour qu'ils ne soient pas totalement insignifiants et inintéressants.

Dont le policier justement, qui débarque sûr cette île pour traquer Théa... On sent qu'il a un passé trouble avec elle et cette dynamique est réellement prenante. J'ai hâte de connaître le lien qui les unis.

Je suis ravie d'entendre ça, j'espère que vous allez aimer la suite (rire).

Et c'est donc lui le personnage masculin fort de la série (rire).

Oui ! Il y a déjà quelque chose qui s'est passé entre eux sur cette île et qui est de l'ordre de l'opposition entre les hommes et les femmes. Et ce n'est pas le seul, puisque d'autres personnages masculins vont émerger et vont prendre aussi un autre rôle, et c'est pour ça aussi que je pense sincèrement que vous allez être surpris, car il y a plein de révélations, des héros qui ne sont pas ceux qu'on croit.

____________________________________________________

SYNOPSIS :
Une île isolée est frappée par une pénurie de pêche et une série de morts suspectes. Ces événements coïncident étrangement avec l’arrivée d’une inconnue, Théa (Laetitia Casta), qui va bouleverser la vie de la jeune Chloé (Noée Abita).

DEBRIEF : Le mythe de la sirène, le fantasme onirique de cet être aquatique, fascine depuis la nuit des temps. Porté notamment par les écrits odyséens d'Homère et décrites comme des créatures fantastiques marines mi-femmes, mi-oiseaux. Mais pour Une Île, les scénaristes Gaïa Guasti et Aurélien Molas se sont inspirés des sirènes nordiques, créatures mi-femmes, mi-poissons. Outre leur apparence physique, les sirènes grecques et nordiques ont, toutefois, une chose en commun : des pouvoirs ensorceleurs, envoûtant hommes et marins. Et si Laetitia Casta ne chante pas pour attirer les hommes voguant sur les mers, elle n'en reste pas moins une redoutable sirène, venue bouleverser la vie d'une petite île de Corse. Avec Une Île, les scénaristes proposent une série fantastique et romanesque, une relecture moderne du mythe des sirènes, tout en gardant les codes et l'environnement d'une légende du genre : une île éloignée du continent, des mystères non-résolus, des héros torturés au passé trouble, des personnages introvertis, énigmatiques et l'arrivée soudaine d'une créature mystique. Mais la série a néanmoins gardé le contexte d'une époque moderne donc, en replaçant l'environnement dans celui du XXIème siècle avec des enjeux de notre époque, dont les violences faites aux femmes et l'écologie (ici, la protection des mers/océans et du monde aquatique), comme nous l'expliquera Gaïa Guasti dans notre entretien (voir ci-dessus).

Les deux premiers épisodes plantent le décor. Une présentation des personnages somme toute banale mais qui, au fur et à mesure que le temps passe, se complexifie, se modèle pour nous offrir une galerie de héros éclectiques avec chacun ses propres problématiques, ses propres démons, sa recherche de vérité.
Une Île, ne semble pas être une série fantastique contant l'arrivée d'une sirène venue se venger. Elle raconte également des aventures humaines, ancrées dans un quotidien profondément réel. Celui d'un village exclus, coupé de tout contact et dont l'économie locale ne repose que sur l'activité maritime. Un élément important, lequel devrait, par ailleurs, faire le lien avec le ton écologiste que prendra la série dans les épisodes à venir.

Concernant la réalisation, Julien Trousselier fait un travail admirable à la fois sur la façon de filmer ses protagonistes dont Théa, souvent en gros plan, offrant un aspect terrifiant au personnage (le jeu de Laetitia Cast y est aussi pour beaucoup) ou divin (cf. la dernière scène de l'épisode 2 où Théa est sous l'eau, avec cette lumière pénétrante) et sur l'image. En effet, les séquences aquatiques sont divines. Néanmoins, la couleur n'est jamais chatoyante, comme un documentaire sous-marin avec une eau bleu turquoise mais plus sale, plus sombre, plus grisonnante, donnant à la mer une apparence plus dangereuse, plus angoissante, où on comprend que les Hommes ne sont plus les bienvenus.

FICHE TECHNIQUE

Une série écrite par Gaia Guasti et Aurélien Molas, d’après une idée originale de Simon Moutaïrou. Avec la collaboration de Marcia Romano.
Réalisation : Julien Trousselier
Musique : Pierre Gambini
Avec : Laetitia Casta, Noée Abita, Sergi Lopez, Manuel Severi, Alba Gaia Bellugi.
Production Image et Compagnie : ARTE France
Ventes internationales : Lagardère Studios Distribution
Diffusion : ARTE, Amazon.

0 Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire







 Spoiler