News Séries

Seriesaddict.fr  par | Chroniques | 1

FESTIVAL SERIE MANIA 2019 - 8 Days : Rencontre avec le scénariste Rafael Parente et critique

FESTIVAL SERIE MANIA 2019 - 8 Days : Rencontre avec le scénariste Rafael Parente et critique 2019 - Sky Vision

Dans le cadre du Festival Séries Mania, j'ai eu la chance de m'entretenir avec le scénariste allemand, Rafael Parente, afin de parler avec lui de sa nouvelle création, 8 Days, un drame allemand absolument passionnant, tandis qu'un astéroïde s'apprête à frapper l'Europe.

[Exceptionnellement, nous vous proposons le contenu en français et en anglais]

[FR] : Comment vous est venue l’idée de ce scénario catastrophe ? Quelle a été votre inspiration ?
[EN] : First question: How did you come up with the idea for this catastrophe scenario, what inspired you?


[FR] : Peter Kocyla, Benjamin Seiler et moi-même en avons eu l’idée il y a un moment déjà. Je pense que près de 10 ans auparavant, nous avions eu l’idée pour la base.
On a réfléchi à ce sujet et pensé à de nouvelles idées, nous aimions beaucoup le format des séries qui se déroulent en une seule journée comme par exemple 24. C’était une série dans laquelle toute l’histoire était basée sur une seule journée. Et à un moment, nous avons eu l’idée de faire une série composée de 8 épisodes se déroulant sur 8 jours, et au huitième jour tout devrait finir. Donc ça, c’était la première idée. La seconde idée était de prendre le scénario d’une météorite car, c’était quelque chose qui pouvait être réel mais tellement inconcevable qu’on ne pouvait juste pas l’imaginer. C’est juste irréel. Vous comprenez ce que je j’essaye de dire ?

Loïc : Tout à fait !

Je ne me suis jamais vraiment intéressé aux astéroïdes donc, j’ai fait beaucoup de recherches sur cela et sur les scénarii catastrophes incluant des astéroïdes. Mais pour moi l’astéroïde est ce qu’Hitchcock appelait un « Mac-Guffin », donc cela pouvait être absolument n’importe quoi. Il s’agit plus du fait que dans 8 jours tout est fini et qu’il n’y a aucun moyen de fuir, vous devez faire face à vos problèmes parce que vous ne pourrez pas les repousser à plus tard.

[EN] : We had the idea quite a while ago, I think almost 10 years ago we had the idea for a base, and first the idea came up in my company with the 3 of us, the producers (Peter Kocyla, Benjamin Seiler) and we brainstormed and tried and thought of new ideas. We liked very much the series format like for example 24, it was a series where all the story was built around one day. And for some reason we came to the idea to make a series that has 8 episodes for 8 days and on day 8 everything will end.
So that was the first idea and then the second idea was to take the catastrophe of an asteroid because it's something that can really be real but it's so incredible and you just can't imagine this so it's also like surreal. Do you understand what I mean?

Loïc : Yes!

So the asteroid never really was my focus, I did a lot of researches on the asteroids and on the catastrophe scenario with an asteroid but for me the asteroid is like Hitchcock called a MacGuffin so it could be actually anything else, it's more about the fact that in 8 days everything will end and there's no way to run away, you have to deal with the problem now because you can't postpone anything.

[FR] : Au cours de votre conférence à Serie Mania, vous aviez dit que « l’Allemagne n’était pas habituée à ce genre de séries. » Pourriez-vous nous expliquer ce que vous entendiez par là ?
[EN] : During your conference at Serie Mania, you said that "Germany wasn't used to this kind of series." Could you explain this statement for my readers?



[FR] : La télévision Allemande au cours de ces 20 dernières années est devenue… Je dirais « mainstream ». Nous n’avions que des séries policières ou médicales et beaucoup de séries pour les personnes plus âgées, de même que des émissions politiques ou de décoration de maison etc… Et, je ne sais pas si c’est pareil en France, mais nous n’avions pas cette sensation de séries américaines (je ne dis pas que notre série est américaine). Nous avons peu de séries avec des approches très extrêmes, au sens catastrophique du terme, où la psychologie des personnages serait réellement développée. Tout a toujours été mainstream, tournant autour des crimes et des hôpitaux.
Aux cours des quelques années suivantes, cela a beaucoup changé grâce, notamment, à de nouvelles séries telles que Babylon Berlin ou Germany 83. Ce genre de choses ont vraiment changé le marché en fait. Et, à présent, ce genre de série peut être réalisée. Il y a aussi des drama qui racontent une histoire se déroulant sur plusieurs épisodes. C’est quelque chose de vraiment nouveau en Allemagne qui n’existe que depuis 4 ou 5 ans.

[EN] : Yes so the German television in the last 20 years had become very... I would « mainstream ». And, we only had cop-shows and medical shows and a lot of shows for older people. Then we had a lot of, like political and art-house shows but also tv-features and I don't know if it's the same in France but we didn't have this American feel - I wouldn't say that our show is American - but we didn't have the approach of doing like more like an extreme like catastrophe extreme things and the psychology of the characters so everything always had to be like this mainstream stuff like crime and medical, stuff like that. And in the last couples of years it has changed also with other shows like Babylon Berlin for example or Germany 83, stuff like that, that has changed the market very much. And now, this kind of shows can be done. Also drama series, like series that tell a story on the course of several episodes, that’s something very new to Germany, that has only been around for like 4 or 5 years.

[FR] : Dans votre série, les femmes ont une image forte alors que les hommes sont souvent dépassés par les événements. Était-ce important pour vous de donner cette image positive des femmes dans 8 Days ?
[EN] : In your series, the women are strong whereas the men are often overwhelmed by some situations. Was that important for you to depict a positive image of the women in 8 Days?


[FR] : Oui, c’était très important pour nous et je suis vraiment très heureux que vous l’ayez remarqué. J’ai l’impression que le fait de grandir, en tant qu’homme, de nos jours, on a tendance à… C’est très compliqué de s’identifier et de trouver un modèle parce qu’en Allemagne, avec tous les machos, personne ne veut devenir comme eux. Mais il y a toujours tellement de structures qui encouragent ce système oppressant vis-à-vis des femmes... Donc, c’est vraiment difficile de trouver votre chemin en tant qu’homme, en Allemagne, en 2019. Et je pense que nous montrons à beaucoup de personnes de la classe moyenne/supérieure Allemande, aux personnes qui vont à l’université ou qui font des études en général, qu’ils ont perdu leur force et leurs « capacités masculines ».
Je pense aussi que si quelque chose devait se passer, si une catastrophe devait arriver, si la guerre se déclarait, alors ces hommes en particulier (moi y compris) ne survivraient pas à ce scénario. D’ailleurs, quand j’y repense, au moment de l’écriture du scénario, ma femme et moi avions deux enfants âgés de quatre et deux ans et j’ai vraiment remarqué à quel point les femmes sont fortes. En particulier lorsqu’elles ont des enfants. Ce sont des personnages vraiment vraiment forts et sans peurs. Je trouve cela très intéressant de raconter cette histoire en commençant par un homme, lequel semble être aux commandes et gère la population pour leur faire quitter le pays, ce qui semble être une situation tout à fait classique ; mais au fil de l’histoire, on remarque qu’il n’est pas vraiment à la tête de tout cela, qu’il n’a aucune idée de ce qu’il fait et qu’il n’est pas vraiment « équipé » (rire).

[EN] : Yes, it was very important for us, so I'm very glad that you noticed. I have the impression that growing up as a man today, you're very like... It's very complicated to find a role model because in Germany with all the machos, nobody wants them and there's still so many structures that keep oppressing women in some way. So it's really hard to find your way as a man in Germany in 2019, and I think I'm showing to a lot of persons that are in the upper- middle class in Germany, to people who went to the university, people who are academics and mostly these men I think they have tried to become very like... well lose all their strenght and their « male abilities ». I think when something will happen, if a catastrophe would happen, if it goes back to war, then especially these men - and I'm counting myself - would not survive this scenario. And I think, for example when I developped the show, in the course of the development we had 2 children with my wife, one was born 4 years ago and the other one 2 years ago and I really noticed how strong females are. Especially when they have children. So they are like very very strong characters and very fearless. And I thought that was very interesting to tell the story when you start with a male and he seems to be in charge and to organize people to bring them out of the country and it seems like a very classical situation, but in the course of the story, we notice that he's not actually in charge, he has no idea what he's doing and he's not very balls-tooled.

[FR] : 8 Days n'aura pas de happy-end, l’Europe finira détruite. Pourquoi n’avez-vous pas décidé de créer un héros ?
[EN] : 8 Days won't have an happy-end, Europe will be destroyed. Why have you decided to not create a hero ?


[FR] : Je trouve cela vraiment « oldschool » de raconter une histoire où les super héros sauvent le monde. C’est vu et revu 1 000 fois et je voulais créer un scénario qui serait, d’un côté, plus important que la vie elle-même comme un film d’action américain, en quelque sorte ; et de l’autre, avec des personnages réalistes tels que des Européens. Et les européens ne sont pas des héros, ils ne sont pas particulièrement forts et j’aime le mélange de ces deux choses, j’aime avoir des personnages réalistes dans un monde irréel.

[EN] : Because I just think it's very « oldschool » to tell a story where superheroes save the planet. We have seen this a thousand times and I wanted to create a scenario that is on one hand bigger than life, like an American action film in some way; but on the other hand, with very very realistic characters, like European characters. And European characters are no heroes, they are not be very bold and I like the mixture of these two things, I like to have real people in a surreal world.

[FR] : Selon vous, si un tel événement devait se produire, comment réagirait le reste du monde ? Est-ce qu’on nous aiderait ? Est-ce que l’économie mondiale survivrait à notre extinction ?

Rafael : Avant ou bien après l’impact ?
Loïc : Avant.

[EN] : According to you, if such an event had to occur, how would the rest of the world react? Would we be helped? Would the global economy survive our extinction?

Rafael : After the impact? Or Before the impact?

Loïc : Before.

[FR] : Nous avons mené beaucoup de recherches à ce sujet, nous avons discuté avec beaucoup de scientifiques et de professionnels aidant dans les zones où des catastrophes sont arrivées telles qu’un tremblement de terre ou une éruption volcanique. Et tous nous ont dit que face à une telle situation mondiale, personne n’aiderait personne. Tout le monde, et chaque nation, essaierait juste de s’aider eux-mêmes, en quelque sorte. Donc, je pense que c’est assez réaliste de dire que chaque pays fermerait ses frontières et que nous retournerions à une époque de pré-mondialisation.

[EN] :I think, it's such a global crisis, and we did a lot of researches, we talked to a lot of scientists and also we talked to people who are professionals who go to places where there has been a catastrophe - like an earthquake, a volcano eruption - who helped rescue people there and all have been telling us that in such a global situation, nobody could help anybody. Because everybody and every nation would just try to help themselves in a way. So, I think it's quite realistic that all countries would close their borders and we'd actually go back to a time that was pre-globalization.

[FR] : Loïc : En effet. Et pensez-vous que la Russie chercherait à envahir le reste de l’Europe de l’Est ?
[EN] : Loïc : Yes. And do you think Russia would invade the rest of the Eastern Europe?


[FR] : Je pense que cela serait très difficile pour un pays d’engager une quelconque frappe militaire car c’est une catastrophe d’envergure mondiale. Même si l’astéroïde frappe l’Europe, les cendres, les éruptions et tout le reste auraient un sévère impact sur le reste de la Terre, même jusqu’à Hawaii ou au Japon. Partout. Donc, je dirais que cela serait très difficile pour la plupart des nations de conserver leur force militaire et de polices ne serait-ce qu’intacte. La plupart des pays arrêteraient sûrement de s’entre-déchirer. Toutefois, je pense que cela ne se produirait pas du jour au lendemain. Cela prendrait plusieurs jours, car la plupart des gens ont tendance à remettre à plus tard les affaires importantes et à procrastiner, surtout pour quelque chose d’aussi important. Beaucoup de personnes attendraient en se disant « Ok on fait quoi maintenant ? Peut-être que quelqu’un va venir nous sauver. ». Je pense que cela deviendrait plus extrême jour après jour. C’est aussi l’histoire que nous essayons de raconter dans 8 Days.

[EN] : I think it would be very hard for any country to do any kind of bigger military strike because I think it's a global catastrophe so even if the asteroid hits Europe, the ashes and the eruption and everything will have a severe impact on the rest of the Earth, even Hawaii, even Japan, everywhere. So I think most nations would have a really hard time to keep their military and police forces together. I think most countries would just stop fighting each other. And I think that would not happen from today to tomorrow, I think it would take a couple of days because most people tend to postpone and procrastinate something that is so large. So I think a lot of people would first wait and think « Ok what's going to happen? Maybe somebody will rescue us. » So I think it would become more extreme from day to day to day. That's the story we are also trying to tell in 8 Days.

[FR] : Dernière question. Quel est votre film catastrophe préféré et pourquoi ?

[FR] : C’est une bonne question… En fait, je ne suis pas vraiment un grand fan de films catastrophes. Selon moi, l’intrigue est trop concentrée sur la catastrophe en elle-même et pas assez sur tout ce qu’il y a autour. Mais en y réfléchissant, est-ce qu’une crise mondiale, climatique par exemple, pourrait être considérée comme un film catastrophe ?

Loïc : Absolument !
Alors je dirais Soylent Green (Soleil Vert). C’est un film à propos d’une crise d’envergure mondiale, où la population mondiale serait trop importante et où la nourriture manquerait. La civilisation aurait évoluée jusqu’à atteindre un état extrême. Ce film date des années 70. C’est un classique.

[EN] : Last question. What is your personal favorite disaster movie and why?

[EN] : That's a good question... Because, I'm actually not a very big fan of disaster movies but because for me the plot is too much about the disaster and too little about the other stuff. But if I think about it, would a global crisis like a climate crisis also be called as a disaster movie?

Loïc : Yes, of course !

It's a five-five movie and it's about a global crisis where there's way too much population and too little food for everybody and the civilization has changed to a very extreme kind of state. The movie is from the 70's and it's called Soylent Green. Maybe it's a different title in French? It's a classic.

[FR] : Avez-vous trouvé une chaîne qui retransmettrait 8 Days en France ?
[i][EN] : Did you find a broadcaster in France for 8 Days?


[i][FR] : Alors ce n’est pas moi qui m’occupe de cela, et on ne me tient pas au courant de ça tous les jours. Cependant, les retours français sur la série étaient vraiment bons.
A Serie Mania, on a discuté avec le public pendant une heure après la fin de la projection et j’ai passé un excellent moment avec eux, les retours étaient positifs dans la salle. Cela m'a rendu très heureux.
De même, le fait de voir une Europe dans laquelle les productions Européennes circulent d’un pays à l’autre, c’est quelque chose qui doit être encouragé à l’avenir, de sorte que l’Union Européenne soit encore plus unie. Maintenant, j’espère que la série sera diffusée France. Je ne peux juste pas vous donner le nom de la chaîne pour le moment.

[EN] : I'm not in charge of this, and I'm not up to date everyday but there was a great response in France. At Series Mania we were talking to the audience for at least an hour after the screening so I had a really really great time. The French audience really liked the series and that also made me very happy and also to see a Europe where European productions travel from country to country because that's something that has to be done more and more in the future so the European Union becomes even more of an Union. So I think and I hope it will also be screened in France. I just can't tell you at the moment for which channel.

_________________________________________

8 DAYS (8x50min)

[i]SYNOPSIS
: Huit jours, c’est tout ce qu’il reste avant qu’une météorite géante ne s’écrase sur le centre de l’Europe. Alors que le monde devient incontrôlable et qu’il sombre dans l’anarchie et la débauche, une famille berlinoise tente de survivre et d’échapper au chaos

DEBRIEF : Comme nous l'expliquait le créateur de la série Rafael Parente après la projection, il existe très peu de séries allemandes orientées drame/catastrophe, son pays ayant une préférence dans la production de shows politiques. La raison ? Les allemands auraient peur de dévoiler leurs émotions, que ce soit au travers du rire ou des larmes.
8 Days prend alors le contre-pied en livrant un drame intimiste, orienté sur les sentiments des personnages.
Ici donc, pas de politiques intérieures, ni étrangères, simplement une succession de séquences mettant en scènes 3/4 groupes d'individus, des familles pour la plupart, lesquels tentent désespérément de rejoindre les frontières les plus proches ou d'autres, plus fatalistes, choisissent de rester chez eux, jusqu'à l'heure fatidique.

Avec 8 Days, Rafael Parente explore tout ce qu'il est possible de faire ou de ne pas faire, tandis qu'il ne reste aux protagonistes plus que quelques jours à vivre.
Fuir, tenter l'impossible et/ou protéger sa famille à tout prix au travers de décisions fortes (cf. le père qui enferme sa fille de force dans un bunker), s'amuser, profiter des derniers instants de liberté totale, autant de scènes, de tranches de vie, auxquelles la série nous confronte pour nous interpeller sur la manière dont nous, nous agirions dans ces moments-là.
Des séquences qui dévoilent aussi à la fois le meilleur chez l'être humain et le pire, à la manière d'un The Walking Dead où les héros doivent parfois se battre pour survivre afin de préserver les leurs. D'ailleurs, on peut noter que 8 Days est une série où se sont les femmes les plus battantes, les plus intrépides, les plus malignes, alors que les hommes subissent parfois les événements, l'action ou sont emportés par leurs émotions, au point de ne plus réfléchir à la situation à laquelle ils doivent faire face, de manière rationnelle.

Une des forces de cette série réside dans le fait qu'il n'y a " pas de héros ", confiait, par ailleurs, Rafael Parente. En effet, rien n'empêchera la météorite de s'écraser sur l'Europe et cela donne un aspect unique à 8 Days, un côté dramatique plus poignant et une tension palpable, notamment sur les séquences on l'on suit les personnages souhaitant rejoindre les frontières russes ou américaines.

En conclusion, 8 Days est un OVNI télévisuel dans le genre catastrophe, car elle offre un nouveau regard, un point de vue différent sur ce type de programme, trop souvent bombardé de clichés ou de situations improbables.
En se concentrant sur ces personnages plus que sur l'action et le moyen de stopper une météorite, 8 Days soulève les difficultés d'une vie en sursis, se pose des questions existentielles sur la vie après la mort, sur la religion, sans pour autant être dans un aspect profondément philosophique.
Une série intimiste, au caractère tranché, à découvrir absolument !

8 DAYS (8x50min)

SYNOPSIS : Eight days is all that’s left before a giant meteorite crashes in Europe. As the world becomes uncontrollable and falls into chaos and anarchy, a family from Berlin tries to run from that.

DEBRIEF : After the screening, the producer Rafael Parente told us that there were very few catastrophe German series. According to him, Germany tends to prefer political shows. Why? Because Germans seems to fear exposing their emotions, whether it is through tears of laughs. 8 Days goes against that by offering an intimist drama, oriented on the characters’ feelings. So there won’t be any politics, just a succession of sequences showing three or four groups of individuals, mostly families, who are desperately trying to reach the borders or staying at home waiting for their fate.

With 8 Days, Rafael Parente explores everything that can be possible to do or not while the protagonists have just a few days left to live: run away, try everything to protect their family through strong decisions (ex: the father who forced his daughter to stay in a bunker), have fun during these last moments of freedom. This much scenes of moments of life in which the series will make you dive into to make us think about the way we would act in these moments. Sequences also showing the best and worst sides of the human being, in a way of The Walking Dead where the heroes have to fight to survive in order to protect their kind. By the way, we can also notice that 8 Days is a series where the women are the strongest, bravest and smartest whereas the men are enduring the events or being overwhelmed with their emotions, to the point where they no longer think rationally about the situation they are facing.

One of the strong points of the series is that there is no “real hero” reported Rafael Parente. Indeed, nothing will prevent the asteroid to crash on Europe and that gives a unique aspect to 8 Days, a dramatic and thrilling feel, especially in the sequences where we are following the characters trying to reach the Russian and American borders.

To conclude, 8 Days is a televisual UFO in the catastrophe genre because it offers a fresh-air puff, a different point of view on this kind of show, often full of clichés or implausible situations. By focusing on its characters instead of the action and the way to stop an asteroid, 8 Days brings the question of the difficulties of a life at stake, asks existential questions on life after death and religion without being deeply philosophical. An intimist series with a sharp personnality to discover !

1 Commentaire

  • TedMosby
    Le 30/04/2019 à 21h03

    Elle à l'air bien cette série, dans le même registre j'espère un jour une adaptation du roman "Les coureurs de la fin du monde" d'Adrian J. Walker qui parle aussi du même sujet, un groupe de gens ordinaires qui doivent survivre suite à des météorites qui se sont écrasées un peu partout en Angleterre. Excellent roman qui se prêterait bien à l'adaptation en série.

Ajouter un commentaire







 Spoiler